AC Recollection : c’est l’heure du duel !

Par Yoshi le 29 mars 2012 à 18h05

AC Recollection : c'est l'heure du duel !

On connaît Assassin's Creed pour ses jeux d'aventure sur consoles de salon et PC/Mac. Et bien sur iPhone et iPad, c'est plutôt avec un jeu de cartes que la licence d'Ubisoft se démarque !
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A
JPEG - 441.2 ko

Quand Ubisoft a lancé l’idée d’un jeu de cartes Assassin’s Creed, il faut dire que personne n’y croyait vraiment. Et pourtant, force est de constater que le tour de force est réussi avec des règles inspirées des plus grands classiques des jeux de cartes àjouer mais néanmoins adaptées de façon originale pour en faire un jeu pensé pour les machines Apple.

Avant de s’attaquer àquoi que ce soit, il est obligatoire de passer par la case explication des règles car Assassin’s Creed Recollection possède pas mal de subtilités qui font que vous ne pouvez pas prendre le jeu en main tout de suite. Pour commencer, votre but principal dans une partie sera de contrôler deux régions sur les trois avant votre adversaire, une région étant contrôlée quand vous êtes le seul àavoir marqué dix points dans cette région. Pour cela, trois types de cartes (appelées mémoires) sont àvotre disposition :

- Les agents : Déposés dans une zone leur étant réservé, ils possèdent tous des points de pouvoir et de santé (comparables àdes points d’attaque/défense) leur étant propres. Il suffit ensuite de les envoyer dans une région dans une campagne pour gagner autant de points dans cette région que leurs points de pouvoir. Un agent peut également en bloquer un autre, suite àquoi chacun perdra en santé les points de pouvoir de l’agent adverse. Un agent voyant sa santé passer àzéro est détruit. Un agent peut également avoir des effets spéciaux.

- Les sites : Déposés directement dans une région, ils ont une valeur d’influence correspondant aux nombres de points qui seront marqués chaque jour dans la région où le site se situe. Si votre adversaire a également un site dans cette région, c’est le plus fort qui domine moins les points du site adverse (si vous avez un site d’influence 2 et votre adversaire un site d’influence 1, votre site sera considéré comme d’influence 1). Vous pouvez additionner les points d’un site que vous lancez avec l’ancien déjàen place.

- Les actions/surprises : Ils ont un effet ponctuel sur la partie (destruction d’un agent ou d’un site, augmentation du pouvoir ou de la santé d’un agent, etc.)

Chaque carte a un coà»t correspondant àl’or nécessaire àson lancement et peut avoir un bonus de revenu qui est ajouté àvotre revenu total dès que la carte est activée. Le revenu correspond àla vitesse àlaquelle l’or est gagnée mais aussi àl’or maximum que vous pouvez avoir en réserve.

Le temps a un rôle très important dans le jeu puisque tout se déroule en temps réel. Chaque journée correspond environ àune minute de jeu. Au début d’une journée, vous piochez une carte, vous gagnez un point de revenu et les sites marquent leur influence. L’or augmente constamment au cours du jeu selon la hauteur de votre revenu. Le lancement ou l’action d’une carte prend toujours une demi-journée sauf pour les surprises qui s’activent quasiment immédiatement.

Construire votre jeu demandera de la patience et de la stratégie pour pouvoir parer àtoutes les situations.


Sachant que vous et votre adversaire jouez en même temps, il faudra donc être rapide pour anticiper et réagir àchaque carte lancée par votre ennemi et composer un deck pouvant parer àtoutes les éventualités. Même si le cumul de toutes ces règles àla suite peut paraître indigeste mais le tout est vraiment très bien expliqué dans le jeu. Les trois premières missions servant de tutoriel prennent leur temps pour expliquer tout cela en détail, chaque mission étant consacrée àun nouveau type de carte.

Chaque deck (appelé séquence) doit être composé de deux couleurs de cartes maximum (sur cinq possibles) sans compter les cartes dorées. Chaque couleur est orientée selon une tactique précise et selon la stratégie que vous voulez adopter, vous aurez forcément vos couleurs préférées. Vous devez avoir un minimum de cinquante cartes dans votre séquence. Sachez que vous pouvez sauvegarder plusieurs séquences en mémoire histoire de jongler entre plusieurs entre les parties.

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page