Slingshot Racing : un test
qui va vous ac-crochet

Par Nmacipad le 26 juin 2012 à 18h35

Slingshot Racing : un test qui va vous ac-crochet

Le studio Crescent Moon nous revient avec un jeu de course ! Oui, vous ne rêvez pas, le studio réputé pour son engagement pour le RPG s'attaque au jeu de bagnole, et le moins que l'on puisse dire, c'est qu'il réussit le pari avec brio.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A
JPEG - 833.4 ko

Pas question de tomber dans les vielles habitudes avec le studio américain Crescent Moon (éditeur ici). Le temps des RPG est passé (pas trop quand même, on aime bien les RPG chez FunTouch) pour faire place au jeu de course.

Depuis qu’un certain studio (Polarbit) s’est lancé dans les jeux de caisses en vue de dessus, une marée d’autres productions ont suivi comme Death Rally ou Draw Race, pour ne citer que les meilleurs. Pourtant, rares sont ceux qui ont su se démarquer et une certaine lassitude s’est installée. Pas de souci, le développeur Snowbolt Interactive met la main àla pâte en proposant Slingshot Racing, un jeu de course qui sort du lot en proposant un gameplay des plus original. Mais pourquoi prendre un tel risque pour le studio RPGesque ? L’éditeur veut sà»rement élargir son public en touchant le casual gamer comme le hardcore gamer. La reconversion est-elle réussie ? Sans mâcher nos mots : un grand OUI ! Slingshot Racing vient vous rafraichir en ce temps estival !

Qui veut une grappin de raisin ?

Prenez de la main gauche (ou droite) un verre de limonade, votre journal du matin, qu’importe ! Slingshot Racing ne fait appel qu’àun seul doigt de votre main. Comment est-ce possible dans un jeu de course ? La magie du grappin voyons ! Dans chaque circuit, Slingshot Racing mettra àdisposition des tourelles-grappin dans les virages, qui permettront de diriger le véhicule (qui au passage n’a pas de roue mais des patins àglace) et d’avancer.

Plutôt original comme gameplay, mais surtout très facile d’accès. Ainsi, les courses s’enchaîneront rapidement et sans encombre ou presque (quelques bonhommes de neige traînent par-ci par-là). Pour donner un peu de piment au tout, certains des circuits possèdent des accélérateurs qui engagent dès lors une certaine stratégie (àla manière de la nitro dans Mini Motor Racing). On pourrait alors avoir un doute sur la difficulté du jeu. C’est certainement un gameplay « facile », mais enchaîner les virages n’est pas si aisé. À partir de l’instant où on lâche le grappin, il sera primordial de se rattacher rapidement car sinon c’est le crash assuré !

JPEG - 863.2 ko

Piloter une voiture d’un seul doigt : rien de plus facile avec un grappin.

En ce qui concerne le contenu, Slingshot Racing ne fais pas dans la dentelle. Avec en tout 16 championnats composés de 64 circuits (dont la plupart sont en fait les mêmes circuits en mode miroir) et un mode multijoueur local : le développeur ne s’est pas moqué de nous et heureusement (surtout pour iMike qui a la rage). Même si les circuits se finissent rapidement, les différents modes de jeu viendront embellir le tout : modes traditionnels (contre la montre, courses à4, collecte d’objets) mais aussi un petit nouveau, échapper au tracto-pelle (en gros un mode élimination bien sadique). Cependant on ne peut s’empêcher de souligner le fait qu’un multijoueur online aurait été apprécié, dommage.

Slingshot Racing est beau. Pas aussi beau qu’un Reckless Racing 2 mais très plaisant pour l’oeil. Avec des animations sans cesse présentes et un design steampunk, le jeu de glisse fait son boulot. Pour ce qui est des menus, vous aurez droit àla même qualité (il y a même Einstein sous botox qui vous donne des conseils !). Ce qui n’est pas négligeable, c’est la redondance dans les paysages qui parfois nous déçoivent mais on oublie vite ce défaut tellement que le jeu propose sa dose de fun.
Les musiques et bruitages sont honorables même si souvent on préfèrerait couper le son, il y a un vrai travail fourni.

Pour conclure !

Préparez-vous àvous recevoir un grappin ! Slingshot Racing ravira le puriste de sensations fortes avec un gameplay novateur et une fluidité sans précédant. Bourré aux amphétamines avec un contenu plus que suffisant pour son prix, seul l’absence de multijoueur online se fait ressentir. Néanmoins, Slingshot Racing offre une originalité comme les iBidules nous l’ont souvent montré.

- Universel

+ Un gameplay novateur
+ Des bagnoles-bobsleigh !
+ Un contenu plus qu’honorable
+ Du fun àn’en plus compter
+ Un multijoueur local...

- ... mais pas online.
- Décors parfois rébarbatifs

Version de test : 1.0
Machine de test : Nouvel iPad et iPhone 4S
Niveau d’anglais requis : pourquoi faire ?
Poids : 42.8 Mo
Affiliation réseau : Game Center

 

Note FunTouch.net : 8/10

Télécharger ce jeu

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page