Yesterday : le test (aujourd’hui)

Par iMike le 21 juin 2012 à 07h47

Yesterday : le test (aujourd'hui)

Yesterday n'a rien à voir avec une chanson bien connue de quarte garçons dans le vent, mais tout avec le dernier jeu d'aventures édité par Bulkypix. Et c'est assez réussi !
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A
JPEG - 701.5 ko

Yesterday, all my troubles seemed so far away… Oui mais non, en tout cas pas dans ce jeu d’aventures édité par Bulkypix et développé par le studio Pendulo. Car les soucis, ils déboulent àtoute vitesse pour les différents protagonistes de ce point & clic bien amené qui vaut en particulier pour son excellente réalisation et un scénario poisseux en diable. Et c’est peu de le dire…

Le coup de l’Inquisition Espagnole

L’aventure débute àNew York, où le jeune héritier d’un vaste empire se prend de passion pour ses contemporains les plus vulnérables, àsavoir les SDF. Lors d’une maraude, il tombe sur un étrange cérémonial impliquant des rites venus d’un autre âge, mais qui au final se terminent de la même manière : les mendiants finissent brà»lés vif. Après avoir réchappé d’une mort certaine, Henry White, l’héritier en question, décide de mettre sa fortune dans cette enquête qui va révéler un terrible complot.

Je ne vous en dis pas plus sur cette histoire assez touffue, mais qui va faire voyager les différents protagonistes un peu partout dans le monde, de New York àParis, en passant par l’Asie… et l’Inquisition espagnole. Avouons que tout cela ressemble àun scénario de série B bien capillotractée, propre àrefiler des maux de tête, mais c’est la loi du genre.e gae

JPEG - 712.1 ko

Le gameplay est fort classique : après tout, difficile de réinventer la roue quand on développe un point & clic ! Le joueur indique où doit se diriger son avatar en tapotant simplement àl’écran, tandis que la partie haute dévoile l’inventaire. Les objets pourront être utilisés en les glissant sur les zones d’action, et il sera possible de les combiner entre eux.
À l’exception de quelques manipulations qui ne tombent pas forcément sous le sens, la plupart des mécanismes en jeu sont heureusement assez logiques et les péripéties, bien que frappées du sceau de l’étrange, sont relativement censées.

Pour les moins doués, ou si l’on se trouve coincé, le jeu comprend deux systèmes d’aide. À tout moment, il est possible de connaître les zones d’interaction, ce qui sera bien utile, notamment sur le petit écran étriqué de l’iPhone (le jeu est bien plus agréable sur iPad). Par ailleurs, des astuces dévoilent petit àpetit les actions àeffectuer pour avancer. Elles sont livrées au compte goutte et ne comptez pas toutes les obtenir d’un coup : il faudra en effet patienter que le sablier se remplisse avant de dévoiler un nouveau tip. Voilàqui est malin et qui oblige àutiliser sa bonne vieille caboche !

 

On l’a dit plus haut, le jeu a une sacrée classe. Pour ceux qui l’ont vu, l’esthétique rappelle fortement le dessin animé « La Nuit des enfants rois », alias « Les Prodiges » : design type cell-shading et animations coulées sont de la partie, et c’est très réussi. Satisfecit également pour le doublage voix, dont Gameloft devrait s’inspirer ! Les cinématiques mixent animation et bande-dessinée dynamique, ce qui apporte un surcroit de dynamisme.

Au niveau de l’ergonomie, on note des petits soucis au niveau de la gestion des « collisions », si l’on ose dire : quand le script ne prévoit pas la possibilité d’aller dans un coin, le personnage n’y ira pas même si le joueur le voudrait. Rien de bien grave au final.

Vidéo du test de Yesterday

Pour conclure

Yesterday se hisse au sommet du panier du point & clic, où trônent fièrement les Chevaliers de Baphomet ou Monkey Island. Rien de moins ! On apprécie en particulier la réalisation et l’humour plein de clins d’oeil d’un scénario qui reste sombre. Une belle réussite.

- Universel

+ Scénario touffu, avec de l’humour
+ Réalisation de haut niveau
+ Système d’aide bien vu

- Ergonomie parfois difficile
- L’écran de l’iPhone un peu réduit
- Lourd àtélécharger

Version de test : 1.0.1
Machine de test : iPad 2 et iPhone 4
Niveau d’anglais requis : sous-titré en français
Poids : 997 Mo
Affiliation réseau : non

 

Note FunTouch.net : 8/10

Télécharger ce jeu

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page