Test de Lost Souls :
pas perdu pour tout le monde

Par iMike le 27 juin 2012 à 08h05

Test de Lost Souls : pas perdu pour tout le monde

Pas la peine de résister : vous succomberez vous aussi au charme de Lost Souls : Le Portrait ensorcelé, un jeu d'observation et d'objets cachés dans la droite ligne de l'excellent catalogue du studio G5.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A
JPEG - 1018.1 ko

À chaque fois, on se fait avoir. On pense avoir tout vu en matière de jeux d’observation, mais le studio G5 a le savoir-faire pour continuer àaccrocher le joueur et l’obliger àfouiller encore et encore au milieu de tableaux que l’on connaît pourtant par coeur. Et c’est évidemment le cas de ce Lost Souls : Le Portrait ensorcelé qui en profite pour nous ensorceler aussi.

C’est la mère qui s’en va

Le jeu débute avec une tête àclaques, àsavoir le jeune garçon de Bella qui ne trouve rien de plus malin que d’accrocher un tableau d’une provenance inconnue sur le mur de sa chambre. Ni une ni deux, le mioche se retrouve piégé dans la croà»te… Après avoir consulté une voyante, Bella est projetée dans un monde en proie aux plus grands dangers - en même temps qu’elle va aider les habitants, l’héroïne va récupérer des morceaux de la toile qui lui permettront de sauver sa tête blonde.

Le scénario, somme toute assez habile, est prétexte àune enfilade de tableaux aux gameplays variés : il faudra certes repérer et récupérer toutes sortes d’objets, mais également faire preuve d’astuce pour débloquer l’intrigue et s’adonner àdes mini-jeux sans prétention, mais néanmoins efficaces.

JPEG - 942.6 ko

Il faudra par exemple ranger des livres de manière àatteindre un objet planqué derrière, débusquer des scarabées qui débloqueront un code secret àreproduire, reconstituer des images de constellations en reliant les étoiles entre elles… Beaucoup d’activités essentielles et amusantes (25 mini-jeux en tout) pour progresser dans le jeu et faire oublier qu’il ne s’agit au final que d’un jeu d’observation.

Attention, cela ne signifie pas pour autant que Lost Souls est un titre facile. Il est probable que vous restiez scotchés dans un tableau, en tournant en rond comme un fou car la résolution d’une énigme vous échappe… En règle générale, la résolution de l’intrigue est extrêmement simple - elle saute même souvent aux yeux ! Mais il est toujours bon de se faire avoir, c’est le jeu ma pauvre Lucette.
Il arrivera parfois que la localisation en français, pas toujours correcte, induise en erreur.

Le titre offre quelques heures de jeu, entre trois et quatre suivant votre aptitude àvous concentrer sur un tableau. Il y a en tout 25 lieux àexplorer, parfois plusieurs fois avec des objets différents àtrouver. Au final, le scénario comprend 44 niveaux dans l’édition standard du jeu, proposée à3,99 euros sur iPhone/iPod, et 5,49 euros sur iPad.
Pour les fans hardcore, une mouture Collector est offerte à5,49 euros (iPhone/iPod) ou 7,99 euros (iPad), avec 9 niveaux et lieux supplémentaires. G5 oblige, le jeu est gratuit au téléchargement mais il faudra en passer par ces micro-paiements pour tout débloquer.

 

 

Cette nouvelle (et énième) production G5 obéit au cahier des charges de l’éditeur : le jeu est vraiment magnifique, les différents tableaux sont extrêmement détaillés et ravissent la rétine par des illustrations splendides, avec parfois quelques animations dans les coins. Cette réalisation participe largement de l’intérêt du jeu, puisqu’on n’a de cesse que de vouloir progresser pour admirer le prochain niveau ! Les quelques cinématiques qui permettent de faire avancer l’histoire sont animées et présentes quelques effets spéciaux discrets mais eux aussi réussis.
On gagnera certainement àjouer au jeu sur un iPad, dont l’écran rendra hommage àla grande qualité graphique du titre.

Vidéo du test de Lost Souls : Le Portrait ensorcelé

Pour conclure

Et voilà, on s’est encore fait eu. Lost Souls : Le Portrait ensorcelé est encore une belle réussite signée G5, malgré un scénario un peu mièvre, mais accrocheur pour peu que batte un petit coeur d’enfant sous la rude écorce du joueur endurci. Le jeu déroule ses énigmes, assez simples, pendant plusieurs heures et on ne voit guère le temps passer. Un grand cru pour le studio… un de plus.

- iPhone/iPod
- iPad

+ Une intrigue simple mais efficace
+ Superbes tableaux
+ On s’y laisse facilement prendre

- Rejouabilité nulle
- Version collector vraiment onéreuse

Version de test : 1.0
Machine de test : iPad 2
Niveau d’anglais requis : localisé en français
Poids : 645 Mo (iPhone), 920 Mo (iPad)
Affiliation réseau : Game Center

 

Note FunTouch.net : 8/10

Télécharger ce jeu

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page