Mais où est Perry ? :
jetez-vous dans le test

Par iMike le 17 juillet 2012 à 18h36

Mais où est Perry ? : jetez-vous dans le test

Plutôt que de multiplier les nouveaux niveaux de Jetez-vous à l'eau, Disney a préféré repartir de zéro pour Mais où est Perry ?… Enfin, repartir de zéro est sans doute un bien grand mot !
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Mais où est Perry ? Si d’instinct, la première réponse qui vous vient est DTC, alors vous n’êtes pas mà»r (ou trop, justement) pour ce nouveau titre signé Disney qui reprend sans trop de vergogne les mécanismes de Jetez-vous àl’eau.

Jetez-vous dans Perry

Perry est un ornithorynque tout ce qu’il y a de plus banal… du moins en apparence. Car il s’agit en fait d’un espion très spécial, portant chapeau feutre et toujours àl’affà»t des exactions du moindre méchant. Dans le jeu, il s’agira de mettre àmal les projets délirants du Professeur Doofenshmirtz, inventeur àla fois génial et maléfique. Mais avant… il faudra se rendre àla base secrète du major Monogram, et ça ne sera pas facile. Entre l’agent P (nom de code de notre ornithorynque) et le QG du monde libre, il y a tout un entrelac de tuyauterie et de pièges placés làpar l’immonde savant fou.

Le jeu consiste donc àpasser d’un tableau àun autre en remplissant un générateur qui lui permettra de glisser sans mal dans les tuyaux. Si le premier chapitre (sur quatre) se montre relativement aisé, les trois suivants ourdissent des pièges de plus en plus retors, àtel point qu’on risque de se gratter la tête plus d’une fois tout au long des 80 niveaux.

Le gameplay est simple : il consiste àcreuser la terre pour faciliter le passage de l’eau, en n’oubliant pas au passage de débusquer les dossiers secrets et surtout, de récolter les nains de jardin (la « monnaie » du jeu, il y en a trois par tableau). Ces nains permettront de débloquer les chapitres et malgré les apparences, tous peuvent être récupérés même s’il faudra se prêter àmille contorsions !
Cette eau est présente sous différentes formes : liquide certes, mais aussi en vapeur ou glacée. Chaque forme a ses caractéristiques qui se montreront fort utiles en cours de jeu : la vapeur monte, la glace cristallise l’eau petit àpetit…

Le jeu comprend en outre bon nombre d’obstacles et d’éléments perturbateurs : des lasers transformant l’eau en vapeur ou la glace en eau, mais aussi des mécanismes de déplacement de blocs ou une matière noire explosive, on ne peut pas dire que le jeu ne manque pas de variété. Certains niveaux sont même tellement touffus qu’il faudra les relancer « Ã sec » plusieurs fois pour en saisir les subtilités. Fort heureusement, un joker infini permet de passer un niveau jugé trop difficile - attention cependant, vous ne récupérerez aucun nain de jardin dans ce cas, àmoins de terminer réellement le tableau en question.

Le jeu est vraiment fun et ne manque pas d’allant. L’humour, très présent dans de courtes saynètes et des dialogues percutants (et localisés en français), participe amplement de la bonne ambiance générale. Les graphismes sont en revanche assez répétitifs, heureusement que l’agent P fait montre de beaucoup de mimiques amusantes pour garder constamment en éveil l’oeil du joueur.

Maintenant, jouons àun petit jeu amusant : remplacer les nains par des canards jaunes, et l’ornithorynque par un alligator… Vous y êtes ? Oui, Mais où est Perry est un décalque presque trait pour trait de Jetez-vous àl’eau. Certains niveaux sont même identiques d’un jeu sur l’autre, ce que l’on pourra prendre, au mieux, pour un hommage. Doit-on pour autant crier au scandale ? Cela paraît difficile.

D’une, Perry est autonome de Cranky, la vedette de Jetez-vous àl’eau, et il peut vivre sa vie àpart, en particulier pour ceux qui ne se sont jamais frottés àson prédécesseur. De deux, les mécanismes àl’oeuvre sont suffisamment riches et variés pour être présents dans plusieurs jeux… Et de trois, même les fans de Cranky pourront apprécier l’apport appréciable de nouveaux niveaux qui mine de rien, occuperont deux ou trois heures àl’aise, le tout pour le plus petit prix possible.
Après, on voit mal Disney remettre au pot avec un nouvel héros dans le même genre de jeu mais sachons apprécier ce que l’on nous offre déjà…

Vidéo du test de Mais où est Perry ?

Pour conclure

Mais où est Perry ? n’est autre qu’un clone de Jetez-vous àl’eau, il n’y a pas vraiment àdébattre sur ce sujet. Cependant, le titre offre suffisamment de variété, ses mécanismes parfois très tordus et son humour omniprésent enlèvent le morceau. Ce d’autant que Disney promet des mises àjour de contenu régulières. Perry vaut bien les 0,79 euro demandé.

- Universel

+ Des mécanismes toujours aussi efficaces
+ Beaucoup de plaisir
+ Une bonne dose d’humour

- Très très proche de Jetez-vous àl’eau
- Vivement le contenu supplémentaire !

Version de test : 1.0.3
Machine de test : iPhone 4, iPad 2
Niveau d’anglais requis : localisé
Poids : 47,7 Mo
Affiliation réseau : Game Center

 

Note FunTouch.net : 7/10

Télécharger ce jeu

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page