Dracula : ça saigne pas dur

Par Citroon le 29 janvier 2010 à 12h39

Dracula : ça saigne pas dur

Chillingo vient de sortir un nouveau point & clic. Dracula : The Path of the Dragon vous entraîne dans la Transylvanie des années 20 avec un jeu disponible en 3 parties !
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

La Transylvanie, ça vous dit ?! C’est une région sympa, située àl’ouest de la Roumanie. Un coin boisé, un peu perdu mais vous serez charmé par ses habitants àl’accent rude. Le village de Vladoviste vaut le détour, ses ruines et son cimetière sont particulièrement recommandés.

Ce n’est pas réellement le tourisme qui amène le Père Arno Moriani àVladoviste mais plutôt une enquête de canonisation. Une femme médecin récemment décédée pourrait en effet prétendre àla canonisation. Elle s’est particulièrement distinguée dans le village et pendant la guerre. Nous sommes en 1920 et Vladoviste porte encore les stigmates des combats, mais le Père Arno Moriani débute son enquête le coeur léger.

Au fil de ses rencontres, le prêtre va découvrir que la Dre Martha Calugarul n’était pas seulement un médecin dévouée. Elle faisait des recherches... particulières. Selon un journaliste, elle serait même morte assassinée par le Mal en personne. Aidé des notes de la chercheuse, le Père Moriani découvre avec stupeur que Martha Calugarul croyait aux vampires !

À suivre...

Une nouvelle enquête s’amorce alors pour notre prêtre de la Sacrée Congrégation des Rites. Sera-t-il àla hauteur... Vous le saurez au prochain épisode !

Et oui, Dracula : The Path of the Dragon est en 3 parties. Pour l’instant seule la première a été diffusée par l’éditeur anglais Chillingo. La version PC du jeu était sortie en 2008.

Comme son titre ne l’indique pas (les traducteurs de Chillingo se sont mis en grève pour une obscure histoire de Kinder Surprise), le jeu est disponible en français. D’une durée de vie très courte (une grosse demi-heure, histoire de bien visiter Vladoviste), le jeu propose des énigmes d’une simplicité enfantine.

L’ergonomie de ce Dracula est très classique avec un inventaire traditionnel. Vous pouvez passer les dialogues d’une tape sur le texte défilant.

Graphismes réussis

Les décors sont réussis avec de belles couleurs et assez de détails pour occuper les yeux. Les personnages sont également correctement animés. La version PC avait laissé les joueurs sur leur faim mais pour l’écran de l’iPhone, l’animation et les graphismes sont suffisants.

L’ambiance qui se dégage du jeu est loin d’être effrayante, juste un filet de brume histoire de faire monter la tension. Une déception, sans doute, pour les amateurs d’horreur mais une version agréable pour ceux que les envols inutiles de chauves-souris agacent.

Pour moins d’un euro, ce point & clic est divertissant même si vraiment trop simple. Il est àespérer que les suites seront plus corsées et que Chillingo ne va pas trop traîner pour sortir les deux autres parties du jeu.

Dracula : The Path of the Dragon

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page