Wizorb : un test qui ne casse pas des briques

Par iMike le 8 août 2012 à 08h05

Wizorb : un test qui ne casse pas des briques

L'idée était bonne : mélanger jeu de rôle avec un casse-briques. Encore aurait-il fallu que ces deux séquences soient bien agencées ! Est-ce le cas de ce Wizorb ? Réponse -courroucée- dans ce test.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A
JPEG - 460.5 ko

Le casse-briques est un genre presque aussi vieux que le jeu vidéo en lui-même. Du coup, et c’est ballot, il est parfois difficile de se renouveler. Tribute Games tente sa chance avec Wizorb, qui part bien… mais s’arrête trop vite en chemin.

Un jeu de rôle bien léger

Wizorb est sorti l’an dernier sur Xbox et semble t-il, sur PC, où il a connu son petit succès d’estime. Quoi de plus normal que de le retrouver aujourd’hui sur notre plateforme ànous qu’on a ! La grande originalité du titre est son mix entre jeu de rôle et casse-briques, un mélange qu’on a assez peu l’occasion de voir en effet.

 

Le joueur incarne un magicien du nom de Cyrus, qui devra réparer les dégâts causés par une présence démoniaque dans le royaume de Gorudo. Pensez donc, toutes les habitations sont tombées les unes après les autres sous les coups de boutoir du méchant ! Notre héros devra combattre les hordes de l’Enfer éhontément protégées par des briques.

JPEG - 673.8 ko

Le jeu s’offre au départ une présentation très RPG old school : vue du dessus, personnages àinterroger… mais très rapidement, on se rendra compte que cette partie ne constitue qu’un aspect très mineur de Wizorb. Les seules interactions possibles avec les villageois (et le village est très petit) sont le don de pièces d’or, qu’il vous faudra récolter au fil de vos parties de casse-briques.

Cet argent va permettre aux habitants de reconstruire leurs habitations, qui seront autant de boutiques dont les items amélioreront le sort du joueur. Mais ne comptez pas sur un système de quêtes, un inventaire ou de l’XP : ces notions basiques du jeu de rôle pointent aux abonnés absents ! Au final, l’aspect RPG est réduit àla portion réellement congrue, ne servant au final que de prétexte alors qu’il aurait pu être bien plus.

Fort heureusement pour Wizorb, le plus important reste le casse-briques. Sans surprise, ce gameplay est très basique : le sorcier se transforme alors en « baguette magique » (qui ressemble fortement àune palette) qui devra faire rebondir une orbe afin de se débarrasser de toutes les briques et objets destructibles. Ça n’est pas tout : on trouvera également des ennemis mouvants àfrapper plusieurs fois, ainsi que bon nombre de bonus àrécolter : vie supplémentaire, pièce d’or, rubis…

JPEG - 575.1 ko

L’originalité de Wizorb est la possibilité d’invoquer la magie : l’on pourra ainsi transformer momentanément l’orbe en boule de feu, ou utiliser une rafale de vent pour changer la trajectoire de la boule. Cette magie est toutefois limité : la jauge se vide rapidement et on aura tôt fait de récupérer des potions le plus fréquemment possible.
Parmi les autres péripéties àprendre en compte, notons la présence de niveaux bonus pour récupérer des items àgogo, ainsi qu’une boutique disponible de temps àautre.

Le jeu comprend 60 niveaux répartis entre 5 mondes, chacun avec son propre environnement. Au bout de 12 niveaux, on a droit de se frotter àun boss qui se révèle assez facile àdéfaire. Le jeu se révèle d’ailleurs relativement simple… pour peu que l’on ait pris en main l’ergonomie très particulière. Alors qu’on s’attendait assez légitimement àun système de type languette, Tribute Games nous inflige un énorme bandeau noir très laid qu’il faudra parcourir de long en large pour diriger la palette. Si sur iPhone, cela fonctionne àpeu près correctement, c’est un cauchemar sur iPad, àmoins de poser la tablette àplat. Les deux boutons se montrent également bien petit pour une bonne prise en main tactile.
Les séquences dans le village utilisant le même système, diriger son avatar est particulièrement frustrant. Une ergonomie àrevoir de toute urgence !

 

Tout cela est bien dommage mais plombe un peu plus un jeu qui n’en méritait pas tant : la réalisation graphique est en effet mignonne comme tout avec ses décors et ses sprites façon 16 bits, qui collent bien àl’ambiance. En revanche, la bande-son fera rapidement saigner les oreilles.

Vidéo du test de Wizorb

Pour conclure

Wizorb aurait pu être bien. La réalisation est jolie (malgré une musique chip-tunes plombante), le concept est amusant, mais la phase RPG n’est qu’un prétexte sans intérêt, tandis que le casse-briques n’innove en rien malgré l’injection d’un peu de magie. Si vous rajoutez àcela une ergonomie défaillante, c’est une belle déception que ce titre.

- Universel

+ Concept sympa
+ Bonne réalisation graphique

- Aspect RPG complètement négligé
- Bande son pénible
- Ergonomie àrevoir

Version de test : 1.1
Machine de test : iPhone 4, iPad 2
Niveau d’anglais requis : localisé
Poids : 41,2 Mo
Affiliation réseau : Game Center

 

Note FunTouch.net : 5/10

Télécharger ce jeu

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page