SocCars : traces de foot sur le bitume

Par iMike le 11 février 2010 à 18h03

SocCars : traces de foot sur le bitume

Foot et bagnole : les deux mamelles du dernier jeu développé par White Birds Production et édité par Bulkypix ont tout pour séduire les joueurs mâles. Mais SocCars va t-il au-delà de ses seuls arguments de vente ?
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Les développeurs de White Birds Production ne sont pas des agneaux du jour : on leur doit en effet l’impeccable Babel Rising, qui continue de cartonner sur l’AppStore et fait toujours les beaux jours de Bulkypix. Autant dire que leur nouvel effort, SocCars, est particulièrement attendu !

Vroum !

Premier bon point, le pitch est original (une constante pour ce studio !) : il s’agit de match de foot en 1 contre 1… dans des voitures. Les matches se déroulent dans de toutes petites arènes surchauffées par les spectateurs venus làpour voir de la carrosserie cabossée. Ils seront servis !

JPEG - 177.9 ko

Le joueur devra défaire les 10 adversaires qui lui font face, chacun avec leur tempérament et caractéristiques bien particuliers : du « tank » pas rapide mais sacrément balaise àbousculer au petit nerveux qui roule partout, il y a làde quoi voir venir. Les noms des adversaires illustrent leurs capacités : Pirate Boy, Block Boy, Schizo Boy… On voit réellement sur le terrain l’état d’esprit de l’adversaire, L’IA est pour le coup parfaitement dosée.
À chaque match remporté, on débloque une des dix voitures supplémentaires avec lesquelles on pourra combattre ànouveau.

JPEG - 146.8 ko

Chaque véhicule, dont celui du joueur, dispose d’une arme bien utile : un bumper àl’avant, qui permet de shooter dans le ballon, mais également (et surtout !) dans l’adversaire pour le déstabiliser.
Trois power-ups apparaissent également aléatoirement dans l’arène : Freeze (qui « gèle » l’adversaire quelques instants, l’arme fatale pour marquer un but tranquillou), Rocket (qui balance un missile) et Magnetic (pour aimanter le ballon àla voiture).

Boum !

Le jeu consiste donc àrécupérer le ballon et àl’envoyer dans le but adverse. Ça a l’air simple (et logique) dit comme ça, mais SocCars nécessite des trésors d’adresse et de malice pour choper le ballon (même si ce dernier reste « collé » au véhicule), éviter l’adversaire et filer dans le goal. Petit conseil : àl’engagement, n’essayez pas de récupérer le ballon, le véhicule ennemi sera plus rapide que vous. L’option bourrin peut être utile, si en face l’adversaire n’est pas un tank.
Pour diriger sa voiture, on dispose d’un joypad virtuel qui n’est sans doute pas le meilleur moyen de pilotage… même si on imagine mal un système différent.

JPEG - 164.8 ko

Côté graphisme et réalisation, c’est très joliment fait, avec des voitures mignonnes comme tout dans des arènes propices au frôlement de tôles.

Plouf !

On ne va pas se voiler la face : SocCars est bien moins prenant que Babel Rising. La difficulté est ainsi bien trop élevée pour le joueur « casual » et demandera aux autres de sérieusement s’accrocher et s’entraîner pour marquer un but qui ne soit pas le fait du hasard. Les scores délirants du genre 10-1 pour l’adversaire sont courants

JPEG - 151.9 ko

Dommage également que les véhicules ne disposent pas d’une barre de vie qui une fois épuisée, gèlerait par exemple la voiture pendant quelques instants.

JPEG - 173.8 ko

Malgré le fait que le jeu s’y prête particulièrement, il n’offre pas de mode multi, ni en wifi, ni en ligne - ni même en Bluetooth, alors que des matches contre un adversaire humain serait tout indiqué ! On déplore également l’absence de scores en ligne ainsi que des trophées. Gageons qu’une prochaine mise àjour viendra corriger ce problème.

Pour conclure

Bouh. Je suis un peu marri devant ce SocCars plein de promesses mais qui m’a un peu déçu, surtout provenant de développeurs aussi talentueux que White Birds. Le jeu est vraiment difficile, pas évident àpiloter et manque cruellement d’un mode multi.
Ceci étant dit, les vrais durs auront àcoeur de relever le défi proposé par ce jeu, qui à0,79 euro, constitue àn’en pas douter un challenge très relevé.

SocCars

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page