Arodius : pétard mouillé

Par iMike le 17 mars 2010 à 17h56

Arodius : pétard mouillé

Les jeux de tir à base de double joypad représentent un genre très vivace sur l'AppStore, à commencer par iDracula, MiniGore ou Guerrilla Bob - et face à des titres pareils, il s'agit de taper fort pour sortir du lot. Serait-ce le cas d'Arodius ?
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Dur dur de faire son trou quand on a en tête de réaliser un jeu de tir àdouble pad, l’un pour se diriger, l’autre pour tirer. Malheureusement, Mobile Force ne s’est pas donné les moyens de produire quelque chose d’original pour son Arodius…
Mais avant d’en dire du mal, revenons rapidement sur le scénario du jeu, qui implique une héroïne très courtement vêtue qui devra nettoyer 30 niveaux d’un shoot-em up fort classique.

JPEG - 203.2 ko

On passera rapidement sur le côté un rien putassier de l’affaire (quelques poses et phrases suggestives d’un goà»t douteux) pour s’attarder sur le gameplay du jeu. Comme on l’a dit, il s’agit d’un jeu de tir utilisant deux joypads virtuels : celui de gauche permet de commander l’héroïne, celui de droite offre de tirer dans tous les sens. Les deux combinés permettent de se déplacer dans les cinq arènes du jeu, qui comportent chacune 6 niveaux.

JPEG - 204.3 ko

Pour faire son job, notre héroïne dispose de quelques atouts. Elle ne sera pas limitée en munitions et pourra récupérer des power-ups augmentant la cadence de ses tirs. Un bouclier pourra également être disponible de temps en temps. De plus, àforce d’occire des ennemis, une jauge se remplira qui permettra de lancer une super attaque.
Tout cela se concrétise àl’écran par des effets assez réussis bien que fort classiques. Il faudra s’en contenter car pour le reste, le jeu n’est pas très emballant.

JPEG - 212.6 ko

Premier hic : les décors (Égypte, jardin, no man’s land…) sont non seulement quelconques, mais encore n’ont-ils aucuns intérêts. Inutile de vouloir se planquer derrière une pyramide ou un arbre, le décor n’est làque pour faire tapisserie… et une tapisserie franchement ringarde par moment.

JPEG - 207.1 ko

Deuxième hic : les ennemis n’ont absolument aucun intérêt et se révèlent aussi ringards que les décors ! On affrontera même des coeurs et des fleurs dans certains niveaux, on croit rêver.
De plus, en-dehors de leur nombre, les adversaires n’ont aucune attaque àleur crédit, ils se contentent juste de vous approcher. Les boss de fins de niveaux sont un peu plus dégourdis, mais ils ne disposent que d’une seule frappe, certes impressionnante, mais qu’on aura tôt fait d’éviter en tournant constamment autour.

JPEG - 190.3 ko

Alors certes, la maniabilité est làet permet de faire illusion pendant les premières minutes du jeu. Mais au bout d’un moment, très rapidement en fait, c’est l’ennui qui prend le pas, ce d’autant que la difficulté est àpeu près égale suivant les niveaux.

Pour conclure

Arodius est actuellement disponible pour 0,79 euro, prix de lancement (le jeu devrait coà»ter 2,49 euros ensuite). Franchement, c’est encore trop cher pour ce qu’il propose : répétitif, ringard, offrant une expérience de jeu très limitée, on se demande bien ce que Mobile Force a voulu nous proposer là. Même les images un rien suggestives de l’héroïnes sont ratées… Le jeu vaut àpeine une étoile pour sa prise en main immédiate.

Arodius

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page