Test de Cooking Coach : tous aux fourneaux ?

Par Yoshi le 6 avril 2010 à 19h04

Test de Cooking Coach : tous aux fourneaux ?

Cooking Coach, J'aime Cuisiner ! : le nom est bien évocateur. On parle ici de cuisine. Gameloft a décidé de se lancer dans un genre en pleine expansion où il n'est désormais plus aussi facile de s'imposer. Mais Cooking Coach a-t-il les moyens de ses ambitions ?
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A
PNG - 393.7 ko

Pour commencer, ne vous étonnez pas si vous voyez apparaître tout au long de ce test des références àCooking Mama. En effet, Cooking Coach peut difficilement éviter la comparaison avec le précurseur du genre, également disponible sur l’AppStore. Mais ce qui est intéressant, c’est que même si le sujet reste culinaire, les deux éditeurs ont adopté une stratégie radicalement différente pour conquérir les aficionados. Làoù TAITO mise sur un interface simple et conviviale, Gameloft s’est lancé dans ce que l’on pourrait appeler une « simulation culinaire  ».

PNG - 260.2 ko

La différence est tout d’abord visible graphiquement. Le jeu de Gameloft se pare d’une réalisation beaucoup plus réaliste que son concurrent. Ça donne quelque chose de plutôt joli malgré un aliasing très prononcé et des éléments en 2D qui font un peu tache. On voit tout de même que chaque détail a été pensé, comme le sel ou le poivre présents àcôté de sur ce quoi vous travaillez. Malgré cela, les cuisines, au nombre de cinq paraissent bien trop impersonnelles, sobres et froides. Le Coach n’apparaît que sur l’écran-titre et ne viendra jamais vous guider ou vous apporter des explications. Autant dire que ça manque de joie et de gaieté de vivre tout ça !

PNG - 229.6 ko

Les différents plats àréaliser sont classés par thème : classiques américains, recettes du monde, délices végétariens, variété européenne et royaume des sucreries (mon préféré). Chaque groupe contient cinq recettes, ce qui nous fait donc un total de 25 chez notre Coach contre seulement 15 chez la Mama. Mais en jeu vidéo comme en cuisine, la quantité est obsolète si l’on n’a pas la qualité avec.

PNG - 321.8 ko

Les recettes sont divisées en plusieurs étapes correspondant àdes actions différentes (couper des légumes, casser des Å“ufs, cuire au four...). Chaque étape est notée sur trois étoiles et àla fin de votre « travail  », vous obtiendrez un grade en fonction de vos performances. Ça ne vous rappelle rien ? Mais oui, Cooking Mama bien sà»r ! Gameloft ne s’est pas gêné et àrepris quasiment trait pour trait le système du plus connu des jeux culinaires.

PNG - 164.5 ko

Les étapes sont toutes chronométrées. Au bout d’une minute, c’est fini ! Autant pour certaines, le temps est largement suffisant, autant pour d’autre, il faut se dépêcher. Des temps variés et adaptés aux actions àfaire auraient été appréciables mais rien de bien grave, cela ne change pas fondamentalement le jeu.

PNG - 249.2 ko

À côté de cela, le jeu se montre tout de même moins dirigiste et ne nous submerge pas sous les indications. Quand on réalise une action pour la première fois, un petit tutoriel animé apparaît avant le début pour expliquer les manipulations àfaire (il est possible de le revoir dans le menu de pause). Mais il est appréciable de ne pas avoir des flèches sur l’écran indiquant ce qu’il faut faire lorsque l’on réalise quelque chose, comme dans Cooking Mama. Le Coach nous laisse donc un peu plus libre que son homologue féminin.

PNG - 195.1 ko

La jouabilité n’est pas en reste. Contrairement àCooking Mama, aucune action n’est prédéfinie. Comprenez par làqu’on ne vous impose pas de couper àtel endroit ou de faire telle figure sur l’écran. Ici, vous êtes totalement maître du jeu. Cela implique une difficulté un peu plus relevée, vu qu’il faudra par exemple réaliser des tranches assez fines sous peine de voir son score diminuer. Il est impossible de perdre, ce qui assez regrettable (en loupant toutes les étapes, le plat sera quand même réalisé), on a donc affaire àun jeu de scoring pur, même s’il faut avouer que le genre ne s’y prête pas vraiment.

Bien évidemment, les actions se réalisent àl’aide de l’écran tactile et de l’accéléromètre. En même temps, sur iPhone et iPod Touch, il n’y a pas vraiment d’autre possibilité. On vous demandera donc de faire des lignes ou des cercles, de glisser des aliments vers une poêle ou encore de verser le contenu d’une bouteille dans un plat (en penchant votre machine bien entendu). Rien de bien compliqué donc, le jeu se prend facilmement en main, ce qui est un plus non négligeable.

PNG - 248.6 ko

À la vue des points énoncés ci-dessus, le jeu a l’air de relativement bien fonctionner. Mais alors où est-ce que le jeu pêche ? Et bien, les actions ne sont vraiment pas diversifiées et même si le plat change, on a toujours l’impression de faire la même chose. En gros, ça se résume àéplucher, couper, ajouter des ingrédients et cuire. La lassitude ne mettra pas longtemps àvenir s’installer... Par courtes sessions, le jeu peut occuper vos heures perdues mais même comme cela, vous ne prendrez pas un réel plaisir àcuisiner même s’il s’agit làde votre passe-temps favori dans la vraie vie.

PNG - 310 ko

Du côté des modes de jeu, rien de bien alléchant également. Il y a un mode « Voyage culinaire  » où vous débloquerez chaque catégorie au fur et àmesure et un autre appelé « Recette express  » où vous pourrez rejouer chaque recette. L’intérêt est vraiment inexistant pour ce mode, vu que chaque recette est rejouable dans le premier mode. Il ne servira qu’àdébloquer certains succès. Et qui dit succès, dit intégration de Gameloft Live. Pas grand chose àdire, si ce n’est que les succès vous rapporteront des points en ligne. Pour finir, Gameloft a eu l’excellente idée de proposer un « Livre de recettes  » où chaque plat sera détaillé àla manière d’un véritable livre afin de réaliser ces plats chez vous. Un petit brownie, ça ne vous fait pas envie ?

PNG - 151.8 ko

Pour conclure

Malgré des emprunts visibles au hit de TAITO, Cooking Coach parvient tout de même àse démarquer par une réalisation réaliste et beaucoup plus épurée. Mais le jeu est malheureusement loin de la perfection. Beaucoup trop répétitif et limité, il n’en reste pas moins un bon petit divertissement pour peu que vous jouiez par petites séances et que vous accrochiez au principe de la cuisine en jeu vidéo...

Nombre de joueur(s) : 1
Poids : 112 Mo
Classification : 12+

Téléchargez Cooking Coach

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page