Test de Tony Hawk Pro Skater 2 : increvable

Par iMike le 26 avril 2010 à 18h05

Test de Tony Hawk Pro Skater 2 : increvable

10 ans après, Tony Hawk Pro Skater 2 sent-il la naphtaline ? Si l'odeur de la madeleine est fort, il est toujours plaisant de rechausser ses vieilles Converse et repartir à l'assaut des skate-parks !
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Pour faire vite, j’aurais pu me contenter d’écrire qu’Activision a pris son jeu PlayStation de l’an 2000, et l’a fait rentrer au chausse-pied dans l’iPhone. J’aurais gagné ma journée et vous sauriez assez précisément de quel bois se chauffe l’adaptation de Tony Hawk Pro Skater 2 sur notre plate-forme… mais vous me connaissez, j’éprouve toujours le besoin d’en rajouter une tartine, alors étalons mes amis.

JPEG - 164.1 ko

Tony Hawk Pro Skater 2 donc, est devenu pratiquement dès sa sortie un jeu culte, et pour cause : le moteur 3D du jeu révolutionnait le genre, la simulation en elle-même est particulièrement bien fichue même si elle autorise les mouvements délirants, sans compter la bonne dose d’humour et les nombreux bonus planqués qui apportent une rejouabilité exemplaire.

JPEG - 118.1 ko

Le jeu, édité depuis toujours par Activision, a connu de nombreux portages, sur consoles, ordinateurs, mais également quelques plate-formes mobiles comme Windows Mobile et aujourd’hui pour iPhone et iPod touch !
Étrangement, le jeu n’est pour le moment disponible que sur l’AppStore US, mais on peut raisonnablement espérer qu’il soit bientôt en vente dans nos boutiques.

Un goà»t de vieux

Au premier lancement, rien ne distingue la version iPhone/iPod de l’original (àcroire que malgré les 10 ans qui séparent l’adaptation de son modèle rien n’a changé depuis). On retrouve dans l’écran d’accueil la même molette de sélection, qui fait très iPod classic pour le coup et qui s’adapte très facilement àun usage classique.

JPEG - 72.2 ko

On y retrouve la possibilité de lancer une cession de free skate, un entraînement, les options et le fameux mode carrière sur lequel on reviendra un peu plus tard. Les options, assez complètes, permettent de régler le niveau luminosité de l’écran, les effets sonores, mais également les contrôles et même les fameux cheats codes !

JPEG - 130 ko

Tout cela est bel et bon, mais aurait mérité un peu plus de soin car on retrouve les mêmes boutons qu’àl’époque, oui oui, les orange et tous petits qui ne sont vraiment pas aisés àmanipuler. Idem pour la navigation entre les panneaux ou la sélection des joueurs ou des niveaux : les flèches sont vraiment petites et la gesture qui permet de naviguer n’est pas très réactive.

La même chose qu’il y a 10 piges

Il est possible de skater avec les mêmes fous de la planche, àsavoir Tony Hawk, Jamie Thomas, Elissa Steamer, Geoff Rowley, Andrew Reynolds, Chad MuskaRodney Mullen, Bucky Lasek, Eric Koston, Rune Glifberg, Kareem Campbell, Steve Caballero et Bob Burnquist (ouf) ! Une belle bande de bras cassés qui disposent tous de leurs propres caractéristiques, de deux styles de fringues, et pour lesquels il sera possible d’acheter de meilleures stats et tricks au fil de vos exploits.

JPEG - 167.2 ko

Idem avec les planches et les suspensions qu’on pourra personnaliser contre monnaie sonnante et trébuchante. Toute cette richesse impressionnante de l’original, on le retrouve dans l’adaptation pour iPhone. Un bon point pour Activision !

JPEG - 167.7 ko

La richesse est également au menu pour les niveaux disponibles (et àdébloquer au fil du mode Carrière) : on y retrouve les 13 skate-parks de l’original, avec le fameux hangar àcoucous du premier niveau ! C’est làqu’on débute, et c’est aussi làqu’on se prend dans la poire l’absence de joystick physique.

Les mains dans le cambouis

La prise en main n’a effectivement rien àvoir avec les sensations de l’époque, écran tactile oblige. Pourtant, Activision a fait des efforts : on a la possibilité d’utiliser l’accéléromètre, un pad virtuel, ou un mix des deux, mais avec toujours quatre boutons pour figurer les différents tricks disponibles (les fameux grab, grind, etc.)

JPEG - 139.8 ko

Le compromis idéal est effectivement de choisir la solution intermédiaire : le pad virtuel pour avancer et l’accéléromètre pour tourner àdroite et àgauche. L’usage du pad virtuel seul est fort frustrant tandis que l’usage unique de l’accéléromètre semble planter son skater làoù il se trouve.
Hélas pour tous ceux qui ont approché un jour l’original sur leur ordinateur, des contrôles tactiles, efficaces pour certains jeux, ne « rendent » pas du tout avec Tony Hawk… La prise en main si évidente d’autrefois se mue en un apprentissage plutôt douloureux et il n’est plus question d’enquiller des tours et des tours de grind comme àla belle époque.

JPEG - 71.9 ko

Activision n’avait de toute manière pas le choix que de nous imposer cela et on voit mal comment l’éditeur aurait pu trouver une façon différente de faire les choses. Il aurait juste été bon de revoir un peu le graphisme des boutons et du pad, parce qu’en l’état, ces éléments d’interface sont franchement hideux…

… ce qui nous amène tout droit àla réalisation !

Elle est belle ma planche

Et de ce côté, pas grand chose àdire : les niveaux, la modélisation des persos, la bande-son, les effets… sont identiques àl’original, on pense même que les FPS ont été améliorés pour l’iPhone (en tout cas, sur mon modèle 3G, tout est fluide et réactif). En revanche, on reste dans les teintes marrons un peu tristounettes qui faisait fureur en 2000 ; les joueurs auraient certainement apprécié des niveaux plus colorés (au moins en bonus).

JPEG - 89.9 ko

Bref, si les joueurs qui ont déjàtâté de l’original retrouveront leurs bons vieux niveaux, les nouveaux pourront apprécier la qualité des décors et de la réalisation graphique en général : même semblable àl’ancienne version, celle-ci reste indémodable et n’a pas pris une ride.

JPEG - 61.4 ko

Bon évidemment, qui dit « pas pris une ride » ne dit pas forcément « la nostalgie a du bon ». Parce que si àl’époque, internet n’était pas rentré dans les moeurs, on aurait franchement apprécié ne serait-ce qu’un tableau des scores en ligne, des options multi-joueurs, voire la sauvegarde automatique lorsqu’on cherche àvous joindre (l’iPhone étant aussi un téléphone), toutes choses communes aujourd’hui. Hélas, Activision n’a pas cru bon passer un pied dans le 21ème siècle…

(Note : il s’agit d’une vidéo promotionnelle d’Activision. Elle fait la démonstration qu’après de nombreuses heures d’entraînement, il est possible de retrouver les sensations d’antan sur l’iPhone…)

Pour conclure

En voilàdu jeu de skate. Même 10 ans après, Tony Hawk continue d’en remontrer aux gamins qui tentent de lui piquer sa place ! Certes, tout n’est pas parfait : le jeu nécessite un certain temps d’adaptation et d’apprentissage, souvent douloureux. Et il paraît difficile, même après quelques heures de jeu, de retrouver les mêmes sensations délirante qu’àl’époque. Mais en l’espèce, THPS2 s’annonce comme rien moins que la meilleure simulation de skate pour iPhone, même avec 10 ans dans la vue et les quelques manques signalés plus haut.

Il est donc d’autant plus dommage qu’Activision ne daigne pas proposer son jeu par chez nous ! Il coà»te 9,99$, soit 7,99 euros.

Machine de test : iPhone 3G
Numéro de version : 1.0.0
Niveau d’anglais requis : faible

Téléchargez Tony Hawk Pro Skater 2

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page