X2 Football 2010 : the best ?

Par Yoshi le 11 juin 2010 à 18h10

X2 Football 2010 : the best ?

X2 Games ne manque pas de s'autoproclamer sur la fiche de description de X2 Football 2010 : « Le meilleur jeu de football sur iPhone et iPod touch  », « X2 Football 2010, le meilleur a fait encore mieux  ». Mais ce deuxième opus d'X2 Football est-il si bon que l'éditeur veut bien nous le dire ?
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Ça y est, la Coupe du Monde vient de débuter àl’instant, le premier match est fini et la France joue dans un peu plus de deux heures. Mais en coulisses, un autre match se termine, celui opposant les simulations de foot sur iPhone et iPod touch. Et le petit dernier, X2 Football 2010, ne s’est pas fait prier pour donner de la voix : la franchise d’Exient revient après un épisode réussi mais un peu limité par rapport àses concurrents...

PNG - 286.9 ko

Parce que j’adore cette partie d’un match de foot lorsqu’elle se déroule (et aussi parce que je suis dingue, oui j’assume), je commence toujours un jeu de foot par une petite séance de penalty. Et mon entrée en matière dans X2 Football 2010 ne déroge pas àla règle.
Ce premier contact avec le jeu permet tout de suite de se rendre compte du soin qui lui a été apporté, le tout grâce àla maniabilité de ce qu’on pourrait comparer àun mini-jeu dans un jeu de foot complet. Et là, pas besoin de se torturer l’esprit, on imprime la trajectoire au ballon par un trait sur l’écran, du ballon jusqu’àl’endroit visé, rien de bien compliqué donc. Mais les penalty, ça va cinq minutes, il est temps désormais de s’exercer réellement avec le mode Entraînement.

PNG - 315.4 ko

Premier contact avec les commandes de match, on retrouve les mêmes touches que l’année précédente, on ne change pas une combinaison qui gagne me direz-vous. Un joystick flottant (qui se déplace où le doigt se pose) situé en bas àgauche et trois boutons dans la coin inférieur droit. Celui du bas sert àfaire une passe ou une interception selon que l’on ait la balle ou non, celui dans l’angle sert àtirer ou àtacler. Et enfin, le petit dernier, situé un peu au dessus, permet de passer en profondeur ou de changer le joueur que l’on contrôle.

PNG - 371.5 ko

C’est efficace et réussi, les actions plus compliquées se réalisant en laissant maintenu le bouton enfoncé ou en le touchant deux fois àla suite par exemple. L’ergonomie est donc bien pensée, malgré de petits problèmes avec le joystick où il arrive qu’une direction reste comme bloquée et qu’il faille relever le doigt afin de la modifier, chose que l’on ne percute pas forcément de suite en pratique. Il est également possible de se mettre en situation lors de coups francs ou de corners par exemple. En clair, l’entraînement réussit parfaitement son objectif, nous entraîner !

PNG - 312.7 ko

Maintenant que les commandes sont apprivoisées après quelques petites actions de jeu, il est temps de lancer un match pour enfin se frotter àdes adversaires. Bien sà»r, comme on pouvait s’y attendre, même si les clubs ont été ajoutés en plus des pays, aucune licence officielle n’est présente mais les noms des joueurs restent ceux des équipes réelles. Tout cela est bien entendu modifiable via le menu des Options où l’on peut changer le nom et les iniatiales de chaque club. Par contre, il aurait été préférable de proposer le clavier par défaut de la machine pour éviter de se retrouver avec un clavier anglais sans accent aigu.

PNG - 373.8 ko

Et pour mon premier match, je n’ai pas pu résister àl’envie de faire un petit match avec mon équipe favorite, Monaco, contre la préférée de l’iChef, Le Mans. Bon, sans prétention, j’ai largement gagné, mais c’est normal, le jeu est réglé par défaut sur le mode de difficulté le plus bas. Mais il est possible de corser un peu les matchs, toujours via les Options. Et là, ce n’est pas vraiment la même chose, on a l’impression de n’atteindre le camp adverse que lors des dégagements du gardien et d’être acculé en défense le reste du temps. Ne vous inquiétez pas, si vous êtes des joueurs émérites habitués àX2 Football, le challenge sera au rendez-vous !

PNG - 192.2 ko

Après cette petite mise en jambe, il est temps de s’intéresser aux quelques modes disponibles, et il faut dire qu’il manque un peu de contenu...
En effet, seuls deux modes sont proposés en dehors des traditionnels Séance de tirs au but et Entraînement. Le premier n’est en plus pas vraiment intéressant. Baptisé Équipe de rêve, vous devrez dans ce mode enchaîner les matchs avec la Dream Team afin de gagner des jetons qui permettent ensuite de recruter des joueurs pour votre équipe, rien d’extraordinaire donc. Dans le deuxième, très classique, le but est de remporter une coupe ou un championnat sur une saison en enchaînant làaussi les matchs àla suite, et de bâtir votre équipe en fonction des performances de vos joueurs. Autant dire que cet aspect du soft déçoit quelque peu, vu l’intérêt très relatif que suscitent ces modes de jeu.

PNG - 375.1 ko

Graphiquement, le jeu est assez joli et l’implantation des changements météo est agréable, même si les décors sont assez sombres quand le soleil ne brille pas. Le mieux est donc de changer les réglages de météo aléatoire afin de jouer dans les meilleures conditions.

PNG - 356.2 ko

L’apparence des joueurs reste tout de même quelconque et des ralentissements surviennent assez souvent, bien qu’ils passent relativement inaperçus en jeu grâce àleur petite durée et àleur degré. Un petit avertissement pour X2 Games qui n’aurait peut-être pas dà» « optimiser les graphismes pour iPhone 3GS  »...

PNG - 361.3 ko

Mais làoù le jeu prend son envol par rapport àses concurrents, c’est sur le plaisir de jeu. Pour le coup, le jeu est très agréable àjouer, notamment grâce àdes commandes bien pensées et intuitives qui permettent aussi bien aux néophytes qu’aux habitués de s’amuser. Et en dehors des ralentissements, le jeu reste très fluide bien que les joueurs se déplacent assez lentement. Heureusement, question spectacle, le jeu assure le cachou.

PNG - 352.7 ko

Les tirs peuvent être puissants en laissant la touche de tir enfoncée et permettent ainsi des actions et des tirs d’une distance lointaine. Tout ceci peut-être visionné grâce àune fonction de ralenti, ralentis qui peuvent être enregistrés puis visionnés ànouveau dans une galerie où l’on pourra se régaler des meilleurs ou des pires moments vécus. La partie contenant cette galerie, appelée Bio, contient également une liste de succès àremplir, les Exploits, mais qui ne servent malheureusement pas àgrand chose, ainsi qu’une Salle des trophées et des Statistiques sur vos matchs.

PNG - 387.2 ko

Le jeu affiche également un flux RSS des news du football en anglais dans les menus, mais, remarquez le détail, il est possible de mettre votre flux RSS préféré via une commande prévue àcet effet.

PNG - 371 ko

Pour finir, j’aimerais revenir sur un point, celui des menus permettant de modifier l’équipe. Ici, tout est très simple d’utilisation, on sélectionne deux joueurs, une colonne permet alors de comparer leurs statistiques, puis il suffit de valider ou non le changement. La formation de l’équipe est également modifiable àtout moment ainsi que les tireurs de coups de pied arrêtés même en plein match.

PNG - 364.6 ko

Pour conclure

Dans le fond, X2 Football me rappelle beaucoup PES àses débuts, un réalisme de jeu impressionnant mais une absence totale de licences. Tout est fait pour que le joueur prenne du plaisir en match, bien que le faible nombre de modes de jeu nous laisse un peu sur la faim. Les quelques ralentissements ponctuant le jeu sont aussi àdéplorer mais rien de bien grave au final. Alors, il va falloir faire comme sur console de salon, choisir en fonction de vos préférences, entre X2 Football et FIFA, àmoins que la série de Konami ne vienne bousculer cette hiérarchie dans les jours àvenir ?

Version testée : 1.2
Machine de test : iPhone 3GS
Niveau d’anglais requis : jeu localisé en français
Affiliation réseau : aucun

Téléchargez X2 Football 2010

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page