Pix’n Love Rush : madeleine moderne

Par iMike le 16 juin 2010 à 18h00

Pix'n Love Rush : madeleine moderne

Pix'n Love Rush est plus qu'un simple (et bon) jeu de plateformes. C'est aussi et surtout une machine à voyager dans le temps, à travers l'histoire des jeux vidéo ! Et l'effet est réellement saisissant.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A
JPEG - 38.3 ko

Pastagames a débuté sa carrière de studio développeur de jeux pour iPhone avec Maestro Green Groove, un intéressant mais un peu vain décalque de la version pour Nintendo DS (notre test). Le studio, toujours soutenu par Bulkypix qui l’édite, a décidé cette fois d’augmenter son niveau de jeu avec une réalisation originale… réellement originale.

JPEG - 226 ko

En partenariat avec les éditions Pix’n Love, qui édite des « mook » (contraction de magazine et book) spécialisés dans le rétro-gaming, le jeu se devait de respecter la lettre et l’esprit qui anime ces grands amateurs de vieilleries, tout en proposant une expérience de joueur qui ne rebute pas les plus jeunes. Le dosage est parfaitement réussi avec Pix’n Love Rush…

Amstrad CPC 464

Pix’n Love Rush est basiquement un jeu de plateformes dans lequel on dirigera un petit diablotin amateur de pièces d’or. Le but du jeu est d’en amasser le maximum afin de remplir trois jauges, qui sont autant de « skins » différentes qui vont nous faire remonter dans le temps àtravers les âges du jeu vidéo !

JPEG - 127.3 ko

Voilàcomment ça se passe : une fois qu’une jauge est pleine, le jeu bascule dans un nouvel affichage : ça va du Spectrum ZX81 àl’Amstrad CPC, en passant par des graphismes qui bavent jusqu’au Game & Watch du début des années 80 - un véritable voyage dans le passé et l’histoire du jeu vidéo ! Ces skins sont certes de vraies madeleines pour les vieux de la vieille comme moi qui en sont passés par là, mais ce sont également de jolis challenges, les différents affichages apportant une difficulté supplémentaire dans la reconnaissance des items…

Le jeu propose 7 skins bien différenciés qu’on a vraiment plaisir àobtenir… et àconserver ! Car toucher le moindre ennemi vous fait remonter d’un niveau (et accessoirement, perdre de la vie), et ça c’est pas cool, même si ça me fait une transition parfaite pour vous parler du gameplay.

Apple II

Le titre se compose de deux modes de jeu : un pick & rush dans lequel il faudra tenir 5 minutes, ce qui permettra de débloquer le mode survie. Les deux embarquent leurs propres skins et effets, et comptent au final la bagatelle de 125 niveaux ! Je vous rassure, ils sont assez courts mais la diversité reste de mise, avec des niveaux dotés de scrollings dans tous les sens - la plupart du temps, on n’aura pas notre mot àdire quant àla direction àprendre, mais on tombera parfois sur des niveaux fixes.

JPEG - 143.5 ko

Le héros se déplace de façon très simple, grâce àdeux boutons tactiles gauche/droite dont l’usage est aisée. On compte également un bouton de saut et un autre de tir, qui permet de « cracher » une balle vers les Space Invaders - attention, si celle-ci n’atteint pas sa cible, elle retombe au sol et peut vous atteindre ! Les joies des balles perdues…

Les niveaux proposés sont très imaginatifs et variés, et si on tombe souvent sur de la plateforme pure et dure, le joueur aura également le plaisir d’apprécier les clins d’oeil àdes titres comme Space Invaders… bien qu’on aurait apprécié des niveaux évoquant Breakout, Pong ou encore Pac-Man ! Le jeu s’y serait particulièrement prêté…

Spectrum ZX81

Au niveau de la réalisation, àmoins d’avoir mal entendu (ce qui est possible), la bande-son ne s’accorde pas avec les skins, ce qui est dommage car on aurait aisément imaginé un style 8 bits, 2 bits, juste un blip pour la skin la plus « Ã¢gée »â€¦
Quoi qu’il en soit, les musiques sont agréables et collent bien avec l’ambiance générale du jeu - il aurait été malheureux de donner dans le symphonique ou la musique militaire !

JPEG - 156 ko

On en a déjàdit un mot, mais les graphismes sont réellement épatants et ce, quelle que soit la skin affichée. On reconnaît sans peine les traits bavouilleurs des interférences entre la télé et la console, l’aspect monochrome des Game & Watch de Nintendo, les couleurs qui pètent des ordinateurs des années 90… Encore une fois, on prend vraiment son pied àparcourir les niveaux dans ces différentes ambiances. Et Pastagames promettant de nouvelles skins àl’avenir, on pourra continuer àtaper dans la madeleine !

Pour conclure

Objet vidéo-ludique àla frontière du jeu artistique (mais pas chiant) et du jeu d’action (soutenu), Pix’n Love ne cesse d’étonner àchaque partie. Aussi bien voyage dans le temps pour les plus vieux et challenge permanent pour les plus jeunes, le titre se hisse parmi les meilleurs titres du genre, voire de tous les genres disponibles sur iPhone. Une réussite, surtout pour le petit prix demandé…

Note : le jeu est instable sur iPhone 3G, notamment au lancement où il faut s’y reprendre àplusieurs fois. Un correctif est dans le tuyau et a été soumis àl’AppStore. 
 Version testée : 1.0
Machine de test : iPhone 3G
Niveau d’anglais : non
Affiliation réseau : OpenFeint 


JPEG - 209.8 ko

Téléchargez Pix’n Love Rush

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page