Fruit Ninja iPhone et iPad : une salade de fruits !

Par iJoys le 15 juillet 2010 à 18h08

Fruit Ninja iPhone et iPad : une salade de fruits !

Après avoir franchi le cap fatidique du million de téléchargements, Fruit Ninja continu de surfer sur la vague du succès sans prendre le melon, selon un principe de jeu super simpliste… mais ultra addictif.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Sans chichis, ni salades, Fruit Ninja a réussi àramener doucement mais sà»rement sa fraise, trônant fièrement en haut du classement des téléchargements sur l’AppStore. Ainsi, si vous avez raté la sortie hier de la version HD de ce dernier, voici de quoi vous rattraper avec ce double test, version iPhone versus iPad. Pour peu qu’il ne soit pas encore l’un des vôtres, voici qui pourra vous redonner la pêche !

PNG - 1.2 Mo

5 fruits et légèretés par jour

Plus simpliste comme principe de jeu, il n’y a pas ! Le but de Fruit Ninja est de couper àcoup de sabre virtuel différents types de fruits catapultés sur l’écran de votre appareil pommé. Le seul objectif est de battre àchaque partie votre propre record, établi en fonction du nombre d’agrumes que vous aurez réduit en deux. Ici, le charme de la simplicité opère, et le rend de surcroit très addictif.

PNG - 1.1 Mo

On pourrait alors penser àjuste titre que le jeu soit un navet. Mais détrompez-vous ! Sous la peau de la banane se cache un jeu au gameplay très bien rodé. Pour actionner votre « zeste » coupant, seule l’action de glissement de votre doigt sera nécessaire sur l’écran pour taillader l’ensemble des fruits.
Il n’y aura ainsi pas de quoi vous presser la tête comme une citrouille pour pouvoir jouer àFruit Ninja ! Si un doigt ne suffit pas pour scinder vos fruits en deux, le charme du multi-points opérera sans problème, pour peu qu’il vous reste des phalanges de libres supplémentaires. Le système répond parfaitement bien àvos moindres faits et gestes, ce qui rend la prise en main du jeu très agréable, juteuse dirons-nous.

PNG - 184.8 ko

Pour votre rendez-vous quotidien, vous aurez dans votre panier de fruits accès àdeux modes, qui sauront satisfaire les petits appétits. Le premier vous propose un mode classique que l’on pourrait qualifier de sans-fin et qui a pour seul objectif de vous faire dépasser votre ancien score. Vous devrez cependant prêter attention, soit aux bombes qui viendront s’interposer entre deux hauts faits d’armes et vous faire perdre la partie si vous avez le malheur d’y toucher, soit si vous perdez en route plus de trois fruits lors de votre challenge. Il est ànoter qu’àchaque palier de 100 fruits coupés, une méchante croix disparaîtra.
Le deuxième, le Zen Mode, repose quant àlui sur un principe simple, où il vous faudra comme sa congénère, trancher le maximum de fruits possibles, mais ici dans un temps imparti de 1 minute 30, sans obstacle sous vos coups de sabre.

PNG - 1.1 Mo

Pour vous faire glaner toujours plus de points, Halbrick a agrémenté son scénario de quelques bonus, décernés lorsque l’on réalise une coupe de plus de trois fruits sur un même coup de sabre, ce dernier se basant sur le nombre de fruits tranchés et qui vient se surajouter au score global. Une autre petite ritournelle vous sera octroyée lorsque l’on réalise un coup net et sans bavure dit critique, offrant 10 points supplémentaires.

PNG - 212 ko

Les différents modes restent inchangés entre la version iPhone et iPad. Ces derniers restent assez plaisants, même si on aurait aimé un peu plus de contenu afin de renouveler un peu plus le genre. Un mode reste pour autant àdécouvrir dans une prochaine mise àjour offrant on l’espère, beaucoup plus de bagages fruités.

L’iPad, un fruit juteux

Parlons maintenant de ce qui diffère entre ces deux versions et qui laisse une longueur d’avance certaine àl’iPad. Làoù la tablette d’Apple prend le dessus incontestablement,c’est du côté des graphismes. Il est toujours plaisant de pouvoir observer sur un écran plus grand les détails de la réalisation, des décors. Ainsi, aucune excuse ne vous sera accordée si vous venez àmanquer votre coup tranchant, la qualité des graphismes sur la tablette marquée du fruit peccamineux étant làpour vous le rappeler.

PNG - 1.1 Mo

Autre argument en faveur de l’iPad, et celui-ci n’est pas des moindres, un élément multi-joueurs vient se superposer àl’étalage de fruits déjàexistant. Reprenant trait pour trait les éléments de jeu du mode solo, ce dernier permet àFruit Ninja de devenir aussi intéressant qu’attractif. On aime la fluidité et son adaptation pour deux joueurs sur le même écran.
Il est noter que s’intercale dans le mode classique du mode multi-joueurs, la possibilité àtout moment d’envoyer une bombe àson adversaire afin de le déstabiliser et le faire perdre, disponible lorsque votre jauge inférieure droite est remplie, suite àvotre travail de ninja.

PNG - 1.2 Mo

Des add-on qui pourraient être plus juteux

Pour l’heure, on retrouve exactement les mêmes types d’add-on entre la version iPhone et iPad. Ainsi, vous aurez la possibilité de changer la couleur de vos « slices » ,comme par exemple par une couleur bling-bling, brillante, ou bien arc-en-ciel (6 sabres différents sont àdébloquer).

Autre changement accessible se situant au niveau de l’arrière-plan, avec la possibilité de faire varier de 4 façons possibles ce dernier. Bien que le service soit le bienvenu, disponible dans la section Sensei’s Swag du Dojo, on aurait aimé plus de contenus supplémentaires, histoire de faire un peu varier son environnement.

PNG - 1.2 Mo

Il est possible pour la version iPhone et iPad d’écouter sa propre musique en jouant au Ninja. Chez FunTouch, on aime trancher du fruit sur une bande sonore de Francky Vincent, pour peut que vous connaissiez vous aussi « Fruit de la Passion » ! Le réseau OpenFeint saura combler certains manques, vous donnant des objectifs supplémentaires, ce qui n’est pas un mal.

Un cocktail de fruits vitaminés

Même si certaines différences notables subsistent entre l’iPad et l’iPhone, notamment du coté du mode multi-joueurs et au niveau des graphismes, l’iPhone n’a pas àrougir face au confort d’un Fruit Ninja sur la tablette. Làoù le jeu pêche, c’est du côté des add-on, du manque notable de modes supplémentaires et du coup de noix de coco asséné sur la tête de l’utilisateur d’iPad, qui devra payer sa version 3 euros plus cher que le possesseur d’iPhone.

Cela dit, la réalisation graphique et le gameplay sont pleinement appréciables. Le multi-points sert grandement le jeu, que ce soit sur l’iPhone ou sur l’iPad. Juteux, Fruit Ninja ne loupe pas sa réalisation en ripant sur une peau de banane, arborant fièrement les couleurs de la bannière des jeux addictifs. Espérons que le fruit devienne plus mà»r qu’il ne l’est déjà, afin de faire perdurer l’expérience. Comptez 3,99 euros pour la version iPad et 0,79 euro pour tâter du sabre sur iPhone.

Version de test : 1.3.1 pour l’iPhone et 1.0 pour l’iPad
Machine de test : iPhone 3GS et iPad wifi+3G
Niveau d’anglais requis : scolaire
Affiliation réseau : Openfeint

Téléchargez Fruit Ninja HD

Téléchargez Fruit Ninja

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page