Champion Striker : pas un champion

Par iMike le 27 juillet 2010 à 18h05

Champion Striker : pas un champion

Les tirs au but, la seule phase de jeu intéressante au football est-elle aussi fun sur iPhone et iPod touch ? Champion Striker va tenter d'y répondre.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Si comme beaucoup vous préférez les dix minutes d’angoisse et de suspense de la séance des tirs au but aux 90 ou 120 minutes précédentes, alors vous avez le choix de l’embarras car l’AppStore regorge de ces « simulateurs » de tirs au but et autres pénos… Mutant Games tente pourtant de sortir du lot avec son dernier jeu, Champion Striker.

PNG - 156.9 ko

C’est vrai qu’en règle générale, on passe son temps às’embêter durant les deux mi-temps (et les prolongations) d’un match de foot. Il en fait du courage pour s’enquiller la course de milliardaires autour d’un ballon durant 2 heures… quand ils ne sont pas en grève. Bref, les matches de foot gagneraient certainement àse limiter aux seuls tirs au but : au moins, on verrait des goals, de la dramaturgie, de l’action, le tout en àpeine 10 minutes.

PNG - 204.5 ko

Plutôt que de s’embêter àdévelopper une simulation de foot avec intelligence artificielle développée, modélisation 3D et autres licences de la FIFA, Mutant Games a donc décidé de s’en tenir aux seuls tirs dans les cages, ce qui par làmême nous épargnera de devoir apprendre des commandes compliquées.

Et c’est le but

Le jeu permet donc d’incarner le tireur ou le goal d’une des 16 équipes proposées. Étant donné que l’éditeur n’a pas cherché àobtenir de licences pour incarner de vrais joueurs, chaque équipe est représentée par une illustration très manga très dynamique - on reconnaîtra certains traits des joueurs, par exemple la calvitie précoce du représentant de l’équipe de France (salut Zizou !) ou encore le regard en coin synonyme de triche du joueur italien…

PNG - 227.2 ko

Une fois choisi son représentant, on peut se lancer dans l’arène ! Le mode frappeur est le plus sympa du lot puisqu’il permet d’humilier le gardien adverse d’une chiquenaude du doigt. Basiquement, il suffit de donner un coup de doigt sur le ballon en espérant qu’il rentrera dans la cage àl’endroit souhaité… et que le gardien n’ait pas la mauvaise idée de plonger pile du bon côté !

PNG - 226.2 ko

Le ballon est soit solidement planté au sol, soit en mouvement àl’écran : on aurait aimé pouvoir choisir nous même l’endroit où on on le posera, par exemple en utilisant l’accéléromètre. Le moteur physique est plutôt bien fichu, il permet de viser assez finement une fois qu’on l’a bien en main… Mais attention àne pas tirer trop fort : la cacahouète risque de partir en sucette au-dessus du but !

Pour varier les plaisirs, la cage du gardien affiche des bonus qu’il s’agira de viser : des points bonus, mais également des ballons supplémentaires. Un système de combo (toucher plusieurs fois d’affilée un bonus de points, par exemple) est en place qui permet de multiplier le score.

JPEG - 101.5 ko

Le joueur dispose de 5 ballons pour remporter la campagne du jeu et devenir le champion du monde de tir au but ! Le match se remporte en claquant 5 buts.
Au final, cette phase de jeu est plutôt bien traité et permet d’enquiller les buts jusqu’àla victoire finale.

Allez Trincamp alleeez

Si l’on souhaite incarner le pauvre gardien, le jeu est un peu moins intéressant. La vue reste la même, mais on incarnera alors la paire de gants qui court dans les cages - le déplacement se fait àl’accéléromètre dans toute la cage, ce qui manque un peu de précision. Heureusement, l’IA tire « lentement », ce qui permet d’anticiper assez finement l’endroit où va se poser le ballon.

PNG - 214.1 ko

On regrette que le jeu ne propose pas de diriger le gardien au doigt, ce qui donnerait une phase de jeu bien plus excitante.
Ce mode offre également de récupérer des items comme des gants plus grands. Au final, cette phase ressemble àla réalité : c’est plutôt ingrat…

Le jeu propose finalement un mode multi àdeux joueurs intéressant sur le papier, mais… assez étrange. Après avoir sélectionné leurs écuries respectives, les deux joueurs passeront l’un après l’autre derrière l’écran de l’iPhone.

JPEG - 104.8 ko

Le premier joueur tirera dans un but vide 5 fois, àl’abri du regard inquisiteur de son comparse qui incarnera le gardien. Làoù on s’attendait légitimement àune compétition en Bluetooth, Mutant Games a choisi un mode asynchrone qui sort effectivement de l’ordinaire mais dont l’intérêt est finalement assez limité. Mais enfin, c’est gentil d’y avoir pensé !

Ils ne passeront pas leurs vacances ensemble

Du côté de la réalisation, si on a loué l’aspect très dynamique de l’introduction et des personnages des différentes équipes, force est de constater que le jeu en lui-même est assez quelconque question graphismes : le stade est toujours identique, quant aux gardiens qui nous font face, ils ne ressemblent en rien aux guerriers acérés de l’écran de sélection.

PNG - 95.4 ko

De plus, leurs animations sont assez molles dans l’ensemble. Làoù s’attendait àun délire manga hardcore façon Ken le Survivant, on se retrouve avec un jeu de tir au but très sage, sans doute trop. Où sont les effets spéciaux de la mort qui tue ? Les tâches de sang sur la pelouse ? Les bonus qui transformeraient le ballon en boule de feu ? Tant qu’àpousser dans le délire, allons-y… et dommage pour nous, mais Mutant Games a choisi… de ne pas choisir ! Le jeu, bien que sympathique, manque àce niveau de personnalité.
La bande-son ne propose que des bruitages très basiques.

Heureusement, OpenFeint est làpour rehausser la mayonnaise : grâce aux succès àdécrocher et aux deux tableaux de scores mondiaux, le jeu s’offre une durée de vie àbon compte.

Pour conclure

But ou pas but ? Champion Striker partait sur de bonnes bases : un look manga qui détonne, un bon dynamisme, mais au final le jeu en lui-même est assez quelconque. Ça reste du tir au but banal vu et revu dans des dizaines d’autres jeux du même genre, et c’est bien dommage !

Même le mode deux joueurs est trop limité et peu amusant (surtout pour celui qui incarne le gardien). Bref, la copie est àrevoir…

Version de test : 1.0
Machine de test : iPhone 3G
Niveau d’anglais requis : non
Affiliation réseau : OpenFeint

Téléchargez Champion Striker

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page