Jaws n’est pas très saignant

Par iMike le 19 août 2010 à 18h05

Jaws n'est pas très saignant

Bytemark est gonflé de s'attaquer à un tel monument du septième art, et il faut bien dire que le contrat n'est pas complètement rempli. Heureusement qu'il y a la bande-son…
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Ah, les Dents de la Mer. Ce film a beaucoup fait pour l’extinction des requins dans le monde, et encore plus pour propager la peur panique de l’eau. Pour tout ça, on ne remercie pas Steven Spielberg, mais pour le reste, c’est toujours un plaisir mêlé d’effroi de revoir le premier épisode des aventures du chef Brody dans la riante et ensanglantée baie d’Amity Island !

JPEG - 137.2 ko

L’éditeur Bytemark ayant récupéré la licence de ce film mythique s’attaque donc àdu lourd et àune adaptation casse-gueule au possible : comment rendre toute l’angoisse et le suspense du long-métrage original sans (trop) trahir les fans de l’Å“uvre et l’Å“uvre en elle-même ? Visiblement, ça n’a pas été facile et ce Jaws pour iPhone a bien du mal àse hisser ne serait-ce qu’au petit doigt de pied du film, mais il y a tout de même deux ou trois petites choses amusantes.

Megalodon

Si on avait espéré un simulateur de requin avec du sang et des membres arrachés, il faudra remballer ses espoirs : on ne dirigera pas le grand blanc (surnommé Bruce par l’équipe de réalisation du film). En revanche, consolation : c’est le chef de la police Brody (incarné àl’écran par l’immense Roy Scheider) qu’on incarnera et le pauvre a bien du pain sur la planche.

JPEG - 137.4 ko

Le jeu comprend 10 niveaux qui reprennent grosso-modo les passages les plus éprouvants du film : les nageurs insouciants attaqués par le requin, le sauvetage de naufragés dans des bateaux de secours, la chasse au Bruce… Basiquement, le titre offre un gameplay type jeu de trajectoire, où il s’agit d’indiquer leur chemin aux nageurs et aux bateaux, le tout en évitant de se faire boulotter la couenne par le grand blanc qui fraie dans les parages… et qui a faim.

JPEG - 116.2 ko

Ainsi, on indiquera aux nageurs inconscients le chemin qu’ils devront emprunter pour retrouver la terre ferme ou les bateaux de secours, qu’on prendra garde àne pas exploser dans des collisions malencontreuses.
Attention au stress et àla fatigue : si vous faites nager les potentielles victimes trop longtemps ou si le requin est dans les parages, ils prendront peur ce qui aura pour effet d’attirer l’ami Bruce et ses grandes dents acérées !

Sharktopus

Pour certains niveaux le joueur aura l’occasion d’utiliser un fusil qui hélas, ne flinguera pas le requin (c’est solide ces bestiaux !), mais qui l’éloignera ou l’empêchera de venir boulotter quelques nageurs.
Pour remporter les trois étoiles par niveau (et ainsi pouvoir débloquer plus facilement de nouveaux niveaux), tous les nageurs devront être sauvés, ce qui n’a rien d’évident !

JPEG - 108.2 ko

Globalement, le jeu reste tout de même assez facile, et les 10 niveaux paraissent bien peu. Si OpenFeint est de la partie pour offrir des succès et des tableaux de score, la durée de vie est maigre. Pourquoi ne pas avoir proposé un mode Survie qui semblait s’imposer, vu le thème ?

Dum-dum, dum-dum, dum-dum-dum-dum-dum-dum

Si Jaws n’excelle pas vraiment dans sa réalisation très quelconque, en revanche et licence oblige, le jeu tire largement parti du thème musical composé par John Williams pour le film. Et ça fonctionne extrêmement bien ! Jaws est un titre àjouer avec des écouteurs, voire au haut-parleur : la bande-son s’enclenche dès que le requin fraie dans les parages et c’est angoissant àsouhait. Les bruitages sont eux moins réussis, mais on appréciera les « Shark ! Shark ! » des nageurs affolés.

JPEG - 116.7 ko

Bon, il faut tout de même reconnaître que si l’on retire au jeu sa bande-son, il ne reste plus grand chose de palpitant. Dans le même genre, Flight Control fait plus et mieux, et pour moins cher.

Pour conclure

Bytemark n’a pas fait beaucoup d’efforts pour cette adaptation officielle d’un classique du septième art. Seul l’usage intéressant de la musique originale permet au jeu de sortir du lot, car pour le reste c’est assez décevant, que ce soit au niveau graphique (ça manque de sang !) ou au niveau du gameplay, assez banal et qui apporte peu àun genre bien labouré. Une bande-son, aussi exceptionnelle soit-elle, ne fait pas un jeu…

Version de test : 1.0
Machine de test : iPhone 3G
Niveau d’anglais requis : un peu
Affiliation réseau : OpenFeint

Téléchargez Jaws

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page