Guns’n Glory : des flingues, peu de gloire

Par iMike le 14 septembre 2010 à 18h05

Guns'n Glory : des flingues, peu de gloire

Le genre du tower défense ne manque pas de représentants sur notre plateforme, mais HandyGames tente de sortir du lot commun avec une ambiance inédite pour son dernier titre, Guns'n Glory : le Far-West !
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Période peu usitée par nos développeurs, les codes du western sont pourtant idéaux pour faire un bon jeu. L’éditeur en use d’ailleurs intelligemment dans ce titre, en en inversant les valeurs : pas de cowboy solitaire àla défense de la veuve et de l’orphelin, mais détroussage d’honnêtes colons venus chercher un monde meilleur dans l’Ouest !

JPEG - 594.4 ko

Le joueur devra recruter des hors-la-loi, méchants indiens et autres cannoniers vénaux afin de racketter les aventuriers au milieu de canyons vallonnés. L’aventure sera longue, et pas tellement àcause de la richesse du jeu !

Impitoyable

Pour chaque niveau du jeu (il y en a 10 en tout àdébloquer au fur et àmesure), le joueur recevra une petite somme d’argent afin de débuter au mieux la partie. Avec ces premiers sous, il devra « acheter » des unités dispersées aux quatre coins de la carte - il y a làdes cow-boys (spécialistes de la gâchette), des indiens avec leurs flèches, des artificiers avec leurs TNT, et plus tard dans le jeu il sera possible de réquisitionner des cannoniers dans leurs trains. Il arrivera également qu’au début de certains tableaux, vous disposiez déjàde quelques hors-la-loi tout disposés àvous donner un coup de main…

JPEG - 650.7 ko

Le placement de ses unités est aussi fort stratégique et petite originalité, il sera possible de mouvoir constamment ses troupes sur le terrain. Particulièrement utile au moment d’achever cette diligence qui vous résiste… En revanche, l’écran tactile réagit mal aux sollicitations et il faudra parfois s’y reprendre àplusieurs fois pour qu’un de vos soldats obéissent.

JPEG - 550.2 ko

Si au départ, les colons n’apparaîtront qu’àun seul endroit, bien vite il faudra gérer plusieurs points de sorties, donc séparer vos troupes. C’est àce moment qu’il faudra penser àfaire évoluer vos redoutables cow-boys en les améliorant, contre quelques dollars.

Les niveaux se garnissent au fur et àmesure de coffres aux trésors, renfermant des étoiles de shérif (l’« unité de mesure » des colons qui se sortent de vos embuscades), des dollars, des bonus de rapidité ou de force de frappe. Il ne faudra pas hésiter àréquisitionner un cow-boy àcette tâche fort rémunératrice…

Pour quelques dollars de plus

Globalement, le jeu est assez ardu et constituera un challenge de choix pour l’amateur. Malheureusement, il faudra faire sans l’avance rapide, une fonction pourtant classique dans les tower défense, qui fait ici cruellement défaut. Il faudra patienter jusqu’au bout pour passer àla vague suivante, et c’est parfois bien long.

JPEG - 966.4 ko

Du côté de la réalisation, le jeu s’avère suffisamment mignon pour qu’on s’y attache, du moins dans les premières minutes du jeu car on en fait vite le tour : les décors se ressemblent tous et les petits sprites trahissent la provenance du jeu, puisqu’il s’agit d’une adaptation d’un titre pour mobiles standard. Dommage qu’HandyGames n’ait pas profité du saut qualitatif vers iOS pour rajouter des unités et améliorer les graphismes !

JPEG - 602.7 ko

Bon point en revanche pour l’éditeur, qui propose plusieurs manières de « consommer » son jeu : soit en version payante classique (2,39 euros), soit en version gratuite avec un bandeau de pub (peu intrusif). Dans les deux cas, ces deux moutures sont universelles et fonctionnent donc parfaitement sur iPhone et iPad.
On préfèrera d’ailleurs cette dernière version, étant donné que la map s’affiche en entier sur l’écran de la tablette.

Pour conclure

Guns’n Glory n’est pas le tower défense le plus mémorable qu’il m’ait été donné de jouer. Un peu lent, pas vraiment palpitant, il ne vaut guère que pour son ambiance western et son petit côté bad guy bien vu… mais c’est vraiment peu.
On aurait pu imaginer un mode multi, notamment sur l’iPad avec deux joueurs sur le même écran, en co-op ou en 1 vs. 1, par exemple. OpenFeint et/ou Game Center pointent d’ailleurs aux abonnés absents… Bref, tout ça sent le portage vite fait et (plus ou moins) bien fait. Dommage, il y a du potentiel.

Version de test : 1.1
Machine de test : iPhone 4 + iPad
Niveau d’anglais requis : localisé en français
Affiliation réseau : zobi

Téléchargez Guns’n Glory

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page