Real Golf 2011 manque le par

Par iMike le 15 septembre 2010 à 18h05

Real Golf 2011 manque le par

Fini de rire : le golf est un sport trop sérieux pour être laissé aux amateurs. Ce titre de Gameloft tente le pari de la simulation réaliste : pari réussi ?
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Gameloft a une belle expérience en matière de simulation de golf, mais il est difficile de glisser Let’s Golf dans la même catégorie qu’un Tiger Woods PGA Tour… Du coup, il manquait àl’éditeur français un jeu de golf un peu plus réaliste pour combattre sur le même green qu’Electronic Arts. C’est la tâche dévolue àReal Golf 2011, dont on verra qu’il est loin d’être parfait.

JPEG - 608.9 ko

Le joueur est invité àprendre en main les destinées d’un des douze golfeurs proposés, tous des spécialistes de la petite balle blanche comme Anthony Kim, Natalie Gulbis ou Camilo Villegas. Il est impossible de créer son propre profil, ce qui est un peu ballot, et le but du jeu est de remporter des tournois, des défis, et s’entraîner afin de faire le plein d’argent et améliorer ses caractéristiques (chaque golfeur dispose de ses capacités propres).

Eagle

Il ne s’agit pas de taper comme un âne dans la balle en espérant qu’elle tombe toute seule dans son trou : avant chaque lancer, il sera possible (et souhaitable) de caler précisément la zone de réception grâce àune tape sur la mini-carte, puis de légèrement bouger le golfeur en tapotant àdroite ou àgauche, ou via le gyroscope pour l’iPhone 4 - cette dernière option est toutefois assez crispante, même si on dispose d’un outil de calibration. On aura tôt fait de la désactiver pour éviter les mouvements trop brusques…

JPEG - 486.9 ko

En standard, le jeu choisit le club qui lui semble convenir, mais le joueur aura toujours le choix d’en sélectionner un autre. La mini-carte affichera le trajet supposé de la balle, pour peu que vous frappiez bien.

JPEG - 446.1 ko

Une fois ces réglages bien calés, arrive le moment de frapper, justement. Exit le système « pousse bouton » de Let’s Golf, on est plus sérieux ici ! Le golfeur remplira son office une fois que votre doigt aura glissé vers le vas puis vers le haut sur la jauge de lancer.
Attention, il ne faudra pas le faire n’importe comment : le doigt devra éviter de dépasser la marque bleue en bas de la jauge, et tenter de rester aussi droit que possible dans la remontée. Plus facile àdire qu’àfaire ! Ce système, assez proche de celui mis en oeuvre par Electronic Arts pour son PGA Tour, fonctionne plutôt bien.

JPEG - 467.4 ko

Pour le reste, le jeu est très proche des mécanismes mis en place dans Let’s Golf : on pourra ainsi donner une direction àla balle alors qu’elle est dans les airs (une fonction toutefois incongrue pour une simulation « réaliste ») ; une fois arrivé dans le green, il est possible de viser finement en prenant en compte les dénivelés du terrain et le vent. À vous ensuite de frapper la balle comme il convient avec tous ces paramètres…

JPEG - 431.5 ko

Globalement, le gameplay est satisfaisant et les petits plus sont bienvenus, comme la possibilité de téléverser une vidéo de ses exploits sur YouTube ou la présentation des circuits (en anglais). Mais on le verra, le jeu souffre de quelques soucis qu’on abordera dans le dernier paragraphe.

Birdie

Le mode Carrière se déroule via des courriels qui offrent des invitations pour participer àtel tournoi (un système utilisé par Gameloft pour d’autres jeux) et qui fonctionne plutôt bien. Si l’on n’a pas de tournoi en vue, il est toujours possible de s’entraîner sur l’un des parcours disponibles, suivant des modalités diverses (parcours de 9 trous, 18 trous, en amateur, en pro, etc.)

JPEG - 507.8 ko

Les défis sont des petits scénarios (du genre terminer un trou en moins de 6 coups) se déroulant sur les circuits débloqués. Les modes de jeux sont nombreux et intéressants, ce qui permet de patienter en attendant la prochaine invitation àun tournoi…

JPEG - 691 ko

Les modes multijoueurs sont également de la partie, en Bluetooth et wifi en local, et en ligne. Ce dernier mode permet de créer son salon en sélectionnant son circuit et ses contraintes, et bien évidemment de rejoindre un salon. S’il y en a… car au moment de mon test, le jeu n’a pu se connecter àaucun salon, et ce àplusieurs reprises espacées dans le temps. Manque de joueurs ? Je n’ose le croire…

Double bogey

Tout cela est bel et bon, mais comme on l’a dit plus haut, le jeu souffre d’un gros défaut : les cinématiques entre chaque lancers ne peuvent être sautées, tandis que lors de tournois, le jeu nous inflige les lancers de chaque participant ! Certes, il sera possible de s’en passer, mais pas immédiatement : il faudra attendre les quelques secondes de mise en place des adversaires avant de tapoter sur le bouton Skip salvateur… Incroyablement frustrantes, ces phases de jeu plombent tout le titre et hache le plaisir que l’on a pu avoir jusque là. Espérons que Gameloft va revoir tout ça pour une prochaine mise àjour…

JPEG - 554.6 ko

Ceci étant, on comprend pourquoi l’éditeur a inséré ces cinématiques àtout bout de champ : les graphismes (sur iPhone 4 tout du moins) sont fort jolis et le procédé de motion capture utilisé pour reproduire les mouvements des joueurs offrent de beaux moments.
Hélas, pas tout le temps : certaines cinématiques (entre chaque lancer par exemple) sont plus proches du ridicule avec une caméra primesautière et un personnage sautillant que de la représentation télévisée. Des extrêmes gros plans malheureux sur les visages permettent également de contempler les polygones…

JPEG - 466.4 ko

La boutique souffre aussi d’un mal étrange : elle donne l’impression d’être un mini-jeu dans lequel on ne sait jamais trop sur quelle touche tapoter pour obtenir ce que l’on souhaite. Gameloft a voulu donner une touche moderne pour cette échoppe, mais ça fonctionne assez mal…

Pour conclure

Real Golf 2011 a visiblement fait l’objet d’un grand soin de la part de Gameloft : la réalisation graphique, les animations, le nombre de joueurs et les circuits tous très bien modélisés et la durée de vie sont làpour en témoigner. En revanche, les cinématiques inutiles et les fautes de goà»t sont des anomalies pour Gameloft, qui nous avait habitué àmieux. C’est bien dommage, mais il suffit d’une mise àjour pour réparer tous ces défauts !

Version de test : 1.0.0
Machine de test : iPhone 4
Niveau d’anglais requis : voix en anglais, mais interface en français
Affiliation réseau : Gameloft Live

Téléchargez Real Golf 2011

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page