Beyond Ynth : la boîte àmigraine

Par iMike le 23 septembre 2010 à 18h05

Beyond Ynth : la boîte à migraine

FDG va mettre en boîte un bon paquet de joueurs avec ce Beyond Ynth fort bien réalisé, mais aussi bien difficile.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Le premier Ynth, édité par Krabl.com, était un jeu fort sympathique, mais dont la réalisation sonnait un rien amateur - rien de grave, on a vu pire, mais le concept méritait d’être poussé par une réalisation aux petits oignons. Ayant récupéré le jeu, le studio FDG a donc agité son département graphique (et les autres) afin de fournir un Beyond Ynth qui dépote salement.

JPEG - 811.5 ko

Le jeu part d’un postulat simple : histoire de se protéger des nombreuses attaques d’un univers hostile, une coccinelle doit traverser le vaste monde en empruntant des boîtes et en les faisant rouler jusqu’àatteindre son objectif - le studio s’est fendu d’un scénario alambiqué, dans lequel le joueur incarne Kribl, le fameux « bug » du titre, dont la mission est de ramener la lumière dans le royaume de Kriblonia, une lumière volée par les quatre araignées noires de l’apocalypse ! Manque plus que quelques zomblards pour parfaire le tableau.

JPEG - 597.3 ko

Bref, il faudra traverser les 80 niveaux du jeu, répartis dans 4 environnements, àbord d’un grand nombre de boîtes. Vous êtes prêt ? Car malgré son apparence enfantine, le jeu n’est pas pour les gamins !

Un petit tour en boîte

Kribl étant une coccinelle, ses possibilités d’action sont donc limitées : elle peut sauter àgauche ou àdroite, pousser certains obstacles, tourner et retourner des boîtes, mais pas voler, ce serait trop facile. Le concept est simple : le jeu consiste àfiler jusqu’àla porte de sortie de chaque niveau en évitant de se faire éclater la couenne par l’un des nombreux obstacles sur votre chemin (noisettes tueuses, caisses trop lourdes, soleil trompeur, etc.)
Pour ce faire et éviter une fin malheureuse, notre ami devra emprunter des caisses réparties sur son chemin, en les tournant dans tous les sens afin de choper la suivante, jusqu’àfiler vers le prochain niveau.

JPEG - 950.8 ko

On trouvera dans certaines boîtes des éléments qui permettront ànotre héros de sauter plus haut, d’ouvrir des portes ou d’activer des mécanismes. Et bien évidemment, les différents environnements (montagne, forêt, volcan et désert) recèlent leurs propres difficultés : soleil qui tape dans le désert, lave brà»lante, patinoires gelées… À noter que chacune de ces zones bénéficie de son tutoriel afin d’en connaître les subtilités.
Bonne surprise : la carte du jeu permet de tester toutes les zones sans attendre de finir un certain nombre de niveaux.

JPEG - 345.6 ko

Le gameplay est lui aussi marqué du sceau de la simplicité : àl’écran, quatre boutons, deux pour sauter (àgauche et àdroite), et deux autres contextuels, qui permettront de filer dans une direction ou une autre, de tourner une caisse ou encore de provoquer un provoquer un petit éboulement (utile pour faire bouger une boîte àl’intérieur d’une caisse, par exemple). Tout cela répond parfaitement au doigt et àl’oeil.

Ça pousse dur

Beyond Ynth est un casse-tête. Un fichu casse-tête particulièrement difficile, sous ses atours de jeu tout simple ! Il faudra réfléchir àdeux fois (voire trois ou quatre fois) avant de faire le moindre mouvement qui serait synonyme de mort immédiate… Chaque niveau étant conçu comme un casse-tête àlui tout seul, la migraine s’annonce assez rapidement ! Autant dire que l’on a tôt fait de tester toutes les possibilités histoire de voir si ça passe mieux si on tourne la boîte comme-ci, comme ça, si tenter une sortie (forcément meurtrière) peut aider àavancer…

JPEG - 366.2 ko

Malheureusement, si les vies sont illimitées, le fait d’y passer vous obligera àrecommencer le niveau du début. Le jeu est suffisamment difficile en tant que tel pour ne pas infliger aux moins habiles des joueurs l’obligation de repasser par la case départ !

Et c’est sans compter la possibilité de ramasser des diamants en cours de route, une récolte qui constitue àelle seule un casse-tête dans le casse-tête !
Bref, on l’aura compris, le jeu n’est pas pour les mickés ou ceux qui comme moi préfèrent les jeux de bourrins… En revanche, c’est du velours pour les amateurs de prise de tête. Ce d’autant plus que…

Une bien belle boîte

… question peaufinage, FDG a assuré le cachou. Les graphismes sont très réussis, proches du dessin animé, les mimiques de Kribl sont impayables, et l’animation est au petit poil.

JPEG - 481.6 ko

On apprécie tout particulièrement le soin apporté aux petits détails qui comptent : la bande-son originale (avec même des morceaux chantés !), une histoire façon conte de fée qui se dévoile au fur et àmesure que l’on débloque des niveaux, des tutoriaux complets, une page statistiques complètes, sans compter l’intégration OpenFeint (scores, succès) qui apporte une durée de vie supplémentaire au jeu… À ce propos, FDG promet une quinzaine d’heures de prise de chou, mais au vu de la difficulté du titre, on parierait au moins sur le double !

JPEG - 449.9 ko

On comprend mieux où est passé l’année passée àdévelopper le jeu ! Franchement, on aimerait que tous les jeux bénéficient d’un tel niveau de polish et d’un tel soin quasi-maniaque dans tous ses compartiments. Bravo !

Pour conclure

Beyond Ynth impressionne sur plusieurs niveaux : la réalisation extrêmement soignée, le soin dans le détail, la bonne humeur générale, le concept toujours aussi frais, tout cela fait du jeu un très bon casse-tête. En revanche, FDG est peut-être allé trop loin dans son enthousiasme avec une courbe de difficulté qui frôle immédiatement les sommets, laissant sur le bord de la route de nombreux joueurs qui, comme moi, ont été attirés par l’excellence de la réalisation mais dégoà»tés par la difficulté du titre.

Rassurons-nous : avec le niveau d’exigence du studio, nul doute qu’une prochaine mise àjour saura affiner tout cela, car le jeu mérite sans contredit sa place au panthéon du casse-tête ! À noter que les versions iPhone (2,99 euros) et iPad (4,99 euros) sont identiques.

Version de test : 1.0
Machine de test : iPhone 4 + iPad
Niveau d’anglais requis : moyenne (pour suivre la petite histoire)
Affiliation réseau : OpenFeint

Téléchargez Beyon Ynth

Téléchargez Beyon Ynth HD

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page