Zombie Highway : àfond dans le zombie

Par iMike le 29 septembre 2010 à 18h05

Zombie Highway : Ã fond dans le zombie

Des zombies. Une voiture. Des tas de possibilités. Et une histoire de Paf le zombie en prime.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

En matière de jeux avec des morceaux de zombies dedans, on pensait avoir tout vu. On avait tort : avec Zombie Highway, le studio Renderpaz invente le jeu de bagnoles mixé au dessoudage du mort-vivant ! Et il le fait plutôt intelligemment…

JPEG - 529.8 ko

Imaginez : après l’apocalypse zombie, vous mettez les mains sur le volant d’un SUV, prêt àmettre les bouts vers un avenir un peu moins sombre, mais malheureusement la route est bordée de morts-vivants qui n’ont qu’une envie : vous bouffer le cerveau. Et leur méthode est simple : courir àcôté de votre véhicule, tenter de s’y accrocher et de faire basculer la voiture. Heureusement, vous n’êtes pas seul ni désarmé.

C’est un zombie, il veut traverser la route…

Et la première arme du joueur est sa voiture, et celles qui jonchent la route. Le meilleur moyen de se débarrasser des zombies trop collants est de se rapprocher au maximum des épaves du bitume et de « frotter » ses invités incommodants contre leur carrosserie. Le résultat est souvent définitif : le zombie lâche prise… Dans le pire des cas, sa jauge de vie (étrange de parler ainsi pour un mort-vivant) aura fortement baissé.

JPEG - 255.5 ko

Mais il faudra parfois faire plus pour éliminer les zomblards - et le jeu propose un impressionnant arsenal : 14 armes en tout qui seront àdébloquer au fil de la progression ! Et le studio en promet encore d’autres via des mises àjour àvenir…

JPEG - 284.1 ko

Malheureusement pour le joueur, le véhicule ne saura emporter plus de 3 armes. Si le jeu choisit en standard les 3 armes les plus puissantes, on peut vouloir les sélectionner soi-même, ce qui est tout àfait possible. C’est assez subtil, mais chaque arme a ses propres caractéristiques et on pourra faire jouer ici toute sa palette tactique ! Je vous rassure, le jeu est du pur bourrin.

… et paf ! Le zombie

La conduite du véhicule est suffisamment souple pour vous permettre d’exercer votre pratique de l’accéléromètre, et surtout de frôler de façon efficace les carcasses sur la route. C’est réellement la manière la plus adaptée pour faire le ménage, car les flingues, pour puissants qu’ils soient, ne sont pas si faciles àmanipuler : il faudra en effet tapoter sur les triangles rouges apparaissant sur les bords gauche ou droit de l’écran, et ça n’a rien d’évident - il faut déjàgérer la route et les obstacles, et en plus prendre garde àtapoter làoù il le faut.

JPEG - 266.9 ko

Ces triangles ont en effet la mauvaise habitude de ne pas être placés au même endroit et on a tendance às’emberlificoter les doigts. Autre grief, la sélection d’une arme met le jeu sur pause, le temps qu’on choisisse le flingue désiré. Il aurait été plus fluide de passer d’une arme àune autre d’un glissé du doigt comme dans la plupart des FPS. Avec un peu d’expérience, on s’en sort heureusement…

JPEG - 170 ko

Le jeu souffre toutefois de trois manques : le décor est toujours le même - non pas que celui proposé soit laid, mais le désert comme seule perspective, ça va bien cinq minutes. Le deuxième grief est que la route de la liberté soit toujours bien droite comme un i… Certes, rajouter des virages n’aurait pas été une sinécure pour le joueur, mais enfin pourquoi pas ?
Notons pour finir que le joueur ne disposera que d’un seul véhicule non customisable : et si je voulais un Hummer en bas de caisse avec une mitrailleuse sur le capot ? Ou une Deuche avec des autocollants de tête de mort ? Le studio est passé lààcôté d’un aspect qui aurait pu s’avérer bien fun, dommage.

Ah tiens, tant que j’y suis, un autre souci : les trois modes de jeux proposés (standard, sans flingue et hardcore) ne sont que des modes Survie qui consiste àaller le plus loin possible. Ça manque d’objectifs, voire d’un mode Campagne…

Des bouts de zombie coincés dans la roue

Du côté de la réalisation graphique, si l’on excepte la platitude du décor, celui-ci est agréable aux yeux et le jeu se rattrape en alignant une grande variété de véhicules retournés dans tous les sens. Le véhicule a notamment bénéficié d’un grand soin dans sa modélisation… En revanche, on aurait apprécié que les zombies ressemblent àautre chose que des bonshommes en fil de fer !

JPEG - 253.9 ko

Les bruitages ne valent pas tripette, et la bande-son pointe aux abonnées absentes… et il est impossible de lancer la lecture d’une playlist. Dommage…
Le jeu offre la possibilité de mettre en ligne ses meilleurs scores sur Twitter et Facebook, mais pas de support d’OpenFeint ou de GameCenter, c’est d’autant plus dommage que c’est typiquement le genre de titre àintégrer des succès.

Pour conclure

Autant le dire derechef : on nourrissait de grands espoirs dans ce Zombie Highway, qui mixait deux des genres préférés de votre serviteur. Si le jeu se montre effectivement fun et a un petit goà»t de « reviens-y » pas désagréable, il y manque du contenu, hors flingues j’entends. Pour le prix demandé (pas cher), ce titre se contente d’être juste bon, alors qu’il pourrait être excellent. Gageons que le studio saura offrir des mises àjour de contenus, comme il a d’ailleurs commencé àfournir.

Version de test : 1.1
Machine de test : iPhone 4
Niveau d’anglais requis : pas vraiment
Affiliation réseau : Twitter/Facebook

Téléchargez Zombie Highway

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page