AR Defender : réalité augmentée trop limitée

Par iMike le 30 septembre 2010 à 18h05

AR Defender : réalité augmentée trop limitée

Sous la couche de notre réalité, il existe une dimension parallèle : la réalité augmentée. Et on peut y flinguer toutes sortes d'adversaires.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Les jeux àbase de réalité augmentée n’ont pas vraiment convaincu ni de leur intérêt, ni leur pertinence pour le moment. La plupart se contente d’être de banals tap to shoot plaquant des insectes ou des zombies sur une image vidéo importée du capteur de l’iPhone. Le studio français Int13 tente de donner ses lettres de noblesse au genre avec AR Defender, qui arrive àse hisser sans peine au sommet de la chaîne alimentaire de la réalité augmentée !

JPEG - 479.2 ko

Cette technologie, introduite àpartir d’iOS 3, a longtemps été confinée au seul iPhone 3GS, avant que l’iPhone 4 puis l’iPod touch 4G ne débarquent, leurs capteurs vidéo sous le bras. Le principe est simple : des objets virtuels apparaissent en surimpression sur des images du monde réel, tout en interagissant avec elles. Très impressionnante au premier abord, la techno n’a d’intérêt que si elle est parfaitement exécutée et qu’elle ne se contente pas d’être une simple démonstration. Int13 a heureusement retenu cette leçon, mais on aurait aimé, tant qu’àfaire, que le jeu aille encore plus loin.

On rigole avec l’imprimante

Acheter, télécharger et installer le jeu n’est pas suffisant. Il faut encore imprimer un croquis qui agira en tant que « révélateur » : en fait, une tour solidement armée pour faire face aux vagues d’ennemis qui vous tomberont sur le paletot.

JPEG - 27.8 ko

Ce dessin pourra être découpé et posé sur n’importe quelle surface, mais pour plus d’efficacité, préférez une simple table, ça ira (mais ça fonctionne aussi sur un iPad, un clavier, un chat…). La preuve :

JPEG - 480 ko

Ça fonctionne sur un clavier…

JPEG - 463.4 ko

… un iPad…

JPEG - 423.8 ko

… un écran d'iMac…

JPEG - 363 ko

… et même un chat !

Le crobard n’érigera pas qu’une tour. Il active également les autres éléments du jeu : ennemis, avions cargos, caisses de ravitaillement… Bref, c’est tout un petit monde qui grouillera sous vos yeux ébahis !

Bon, tout ça c’est bien gentil, mais encore faut-il savoir àquoi tout cela va servir. AR Defender est pour le coup un vrai « défense de tour » puisqu’il s’agira d’occire les ennemis qui déboulent et qui n’ont qu’une idée en tête : détruire votre tour.

JPEG - 413.9 ko

Celle-ci dispose d’une jauge de vie, rechargée àbloc entre chaque niveau (de 60 secondes), ainsi que de trois types d’armes : une mitrailleuse aux munitions infinies, des missiles et un laser, tous deux limités.
Il sera heureusement possible de refaire le plein grâce àdes caisses de ravitaillement, lâchées par des avions de secours.

Sauve ma tour !

Le jeu consiste donc àsélectionner son arme, àviser et àtirer tout en bougeant son iPhone afin de suivre l’adversaire et l’arroser consciencieusement, celui-ci ne disparaissant qu’une fois qu’il a eu son compte, symbolisé par une jauge. Les ennemis déboulent de n’importe où àl’écran et il ne faudra pas hésiter à« tourner » autour de la tour pour les repérer et les aligner.

JPEG - 395.4 ko

Le gameplay n’est pas particulièrement varié, mais il est suffisamment soutenu pour vous tenir en haleine quelques minutes (au fond de la classe sur un bureau, par exemple). Il y a malheureusement un petit écueil : il est pratiquement impossible de viser d’un doigt et de tirer avec l’autre main, rapport au capteur vidéo qui ne doit évidemment pas être obstrué. L’idée est alors de poser son viseur et de s’en tenir àcet emplacement, quitte àbouger son iPhone.
Dommage que le studio n’ait pas pensé àun tir automatique (au moins pour la mitraillette) car il devient rapidement compliqué de choisir une arme, viser et tirer. Cette réserve (somme toute importante) mise àpart, le jeu est assez épatant et se révèle fort mignon.

Joli, mais creux

Les sprites, tout en 3D, sont certes assez petits, mais ils sont variés avec chacun leurs caractéristiques propres (les motos vous tourneront autour, par exemple). Globalement, la réalisation est vraiment propre, outre les graphismes, les bruitages sont amusants.

En revanche, il faut bien le dire, l’absence d’un tableau de scores est vraiment dommageable. Ne cherchez pas, il n’y a pas de scores, ni en local et encore moins en ligne ! Làfranchement, c’est un peu tout moisi. Et bien évidemment, pas de réseau social en vue, ni de succès àdécrocher… À ce niveau, il faut bien le dire, c’est la lose totale et ça ne pousse pas àse dépasser, ni même àjouer àplusieurs, du coup la durée de vie s’en ressent franchement. Bouh, c’est mal.

JPEG - 393.6 ko

Enfin, l’unique mode Survie est largement insuffisant. Ça commence àfaire beaucoup, on dirait qu’Int13 s’est contenté d’assurer au niveau de la technique sans trop penser au joueur et son besoin de se dépasser et ça retranche des points sur la petite note.
Espérons également qu’avec le temps, d’autres tours seront proposées àl’impression avec pourquoi pas de nouveaux ennemis ! Notez qu’il est possible de jouer sans rien imprimer, mais le jeu ne vaut pas tripette dans cette configuration.

Pour conclure

Comme on l’a dit plus haut, AR Defender est un des tous meilleurs jeux utilisant la réalité augmentée. Le niveau du genre n’étant pas particulièrement élevé, ça n’est pas non plus un exploit, ce d’autant qu’en dehors de l’aspect technique réussi, il manque au jeu beaucoup de contenus, ne serait-ce qu’un banal tableau des scores. C’est donc un pari sur l’avenir, pas trop onéreux tout de même, sur lequel le joueur amateur de technos àmontrer àses amis pourra investir…

Téléchargez l’image (PDF)

Téléchargez AR Defender

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page