Fast & Furious Adrenaline : seul le prix tient la route

Par iMike le 5 octobre 2010 à 18h05

Fast & Furious Adrenaline : seul le prix tient la route

I-Play a mis la main sur la lucrative franchise Fast & Furious, du nom de cette série de films plus ou moins crétins (mais parfois réjouissants), mettant en scène des bolides et des nanas bien carossés, le tout sous le patronage de Vin Diesel, grand acteur musclé devant l'éternel.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Malheureusement, point d’ami Diesel dans F&F Adrenaline, qui si on devait le décrire d’un mot serait « décevant ». Le scénario tient sur la tranche d’un permis de conduire : le joueur devra affronter les quatre gangs de Los Angeles afin d’agrandir son territoire. Notez, on a déjàvu plus idiot.
Cette fameuse conquête se fait assez rapidement car le jeu ne présente aucune difficulté, mis àpart peut-être l’acquisition de certains succès et encore !

PNG - 303.8 ko

Au passage, le jeu nourrit peu de rapports avec les films, on aperçoit simplement en coup de vent les personnages principaux de la série sous forme d’images, ce qui est plutôt regrettable.

Combien de points en moins ?

Les voitures proposées sont au nombre de 37, mais malheureusement seules les performances et la décoration (les vinyles) sont différentes d’un modèle àl’autre ; pour un jeu basé justement sur les caisses, voilàqui est franchement choquant, ce d’autant qu’il n’est pas possible de créer son propre tuning.

PNG - 174.4 ko

Le joueur devra donc faire ses preuves sur une dizaine de circuits répartis dans 4 secteurs de la ville (downtown, suburbs, etc.) Pas énorme quand on connaît la grandeur de LA ! 5 modes de jeux sont disponibles, mais c’est du classique : contre la montre, course poursuite contre les flics, boss… et mon mode drift, alors ? Bah y’a pas.

PNG - 252.3 ko

La première chose qui saute aux yeux ce sont bien sà»r les graphismes qui ne sont pas àla hauteur des espérances. Les décors ont été conçus àla va comme je te pousse, et la fluidité des déplacements est àrevoir. Néanmoins, quelques effets permettent de rattraper un peu la sauce au niveau de la réalisation, mais on reste dans l’indigne, àl’image des effets sonores, mauvais notamment lors des dérapages de la voiture et le déclenchement du NOS - le turbo qui fait penser àun avion passant au-dessus de notre tête !

Permis de rouler

Heureusement pour le jeu (et les joueurs…), la prise en main est facile, peut-être même un peu trop avec une voiture très légère. Le jeu est adapté àtous les joueurs avec ses trois modes de direction : inclinaison de l’iPod / iPhone, volant placé en bas àgauche de l’écran, et écran tactile via les deux flèches de chaque côté du véhicule.

PNG - 247.4 ko

Outre la faible difficulté de ce F&F, un autre grief est qu’il est impossible de prendre du retard ou de l’avance sur les adversaires, même avec une bonne (ou une mauvaise) conduite.

PNG - 258.9 ko

Toutefois, on appréciera sans doute la vitesse des temps de chargement (mais on peut se demander s’il y a quelque chose àcharger…), la connectivité directe àFacebook, avec lequel on pourra partager àses amis des informations ainsi que des vidéos sur sa progression tout au long du jeu ; notons aussi le choix de la musique àpartir de la bibliothèque audio de son iPhone / iPod (ce qui n’est pas si fréquent).

Pour conclure

Du haut de son 1,59 euro, il ne fallait pas s’attendre àquelque chose de formidable, même si I-Play s’est déjàrendu coupable de quelques bons jeux àpas cher (Pigeon Squadron, Vickins Row).

Avec des effets sonores et des graphismes pas àla hauteur, Fast and Furious Adrenaline ne peut pas rivaliser avec des concurrents bien mieux fichus (Need for Speed…). On attend donc une prochaine mise àjour avec une nette amélioration, car sinon le prochain Fast & Furious restera au garage !

Un grand merci àMaxime qui a rédigé les 90% de ce test !

Version de test : 1.0.4
Machine de test : iPhone 4
Niveau d’anglais requis : jeu localisé en français
Affiliation réseau : des clous

Téléchargez Fast & Furious Adrenaline

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page