Bonecruncher Soccer : pas casse-pied

Par iMike le 15 octobre 2010 à 18h05

Bonecruncher Soccer : pas casse-pied

iMike franchit le premier rideau défensif avec son élégance naturelle qui le caractérise, évite le deuxième joueur lancé à ses trousses, arme son pied droit magique et… c'est le buUUuUuUUuuUUt !
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Les tacles assassins et autres attentats contre les mollets d’un joueur sont ce qui font tout le sel du football moderne, surtout quand l’adversaire s’approche un peu trop de sa précieuse zone de but. Bonecruncher Soccer, le dernier jeu signé Distinctive Developments, propose de mettre ces sympathiques activités meurtrières en musique, enfin, en l’occurrence, en jeu vidéo.

JPEG - 680.7 ko

Malheureusement, on n’incarnera pas le sympathique tacleur mais le joueur qui ballon au pied, devra échapper àces attentats, en utilisant des gestes techniques. Voilàune perspective moins réjouissante, mais le jeu n’en reste pas moins fun !

Et c’est le but !

Le concept du jeu est donc d’incarner un pauvre footballeur qui devra traverser le terrain jusqu’au but adverse en évitant les tacles des joueurs ennemis, et planter un but dans des cages vides. Bonecruncher Soccer n’est donc pas àproprement parler une vraie simulation de foot, mais disons que le jeu tente d’émuler une phase particulière d’un match.

JPEG - 475.2 ko

L’avatar numérique qui mangera l’herbe àvotre place pourra être personnalisé jusqu’àla couleur des chaussettes, via un éditeur qui rappelle, en plus simple, celui des Sims. Petit plus, son nom pourra apparaître dans le dos de son joueur !

JPEG - 659.6 ko

Une fois ce petit passage obligé (qui n’influe en rien sur le reste du jeu), le titre offre deux modes : une séance de tirs aux buts toute simple, et le mode castagne àproprement parler. Un mot rapide sur le premier mode : planté dans l’herbe virtuelle, le footballeur attendra un geste de votre doigt pour claquer un but. Pas de gardien, on peut donc tirer sans trop viser, mais attention : il s’agit de ramasser le maximum de points en frappant des badges !
Bon, ce mode se limite àtracer un trait avec le doigt, rien de bien sorcier, mais rien de très amusant non plus.

JPEG - 643.2 ko

Le fun arrive avec le mode classique. Une fois choisi son niveau de difficulté (seul le premier niveau, Amateur, est disponible au lancement du jeu), on se retrouve donc dans sa zone de terrain, ballon au pied, avec une mission : échapper aux vicieuses attaques adverses.

Jouons àcasser des pattes

Dans cette quête, le joueur a deux armes, en fait deux gestes techniques : deux passements de jambes plus ou moins complexes, réalisables àgauche et àdroite. Pour les activer, il suffit de réaliser un mouvement du doigt àl’écran : de gauche àdroite (ou l’inverse) pour le passement simple (souvent efficace et sans douleur), ou de bas en haut pour le geste plus technique - plus impressionnant àl’écran mais aussi plus lent.

JPEG - 727.4 ko

Il faudra jongler entre ces deux mouvements pour se tirer d’affaire, et pour éviter que le joueur passé ne revienne sur vos talons et vous décoche un coup dans les tibias, un doigt posé n’importe où sur l’écran permet de lancer un sprint. Enfin, il est tout àfait possible d’arrêter sa course, mais c’est la mort assurée dans les deux secondes !

JPEG - 661.9 ko

Au fil des 40 défis proposés, le joueur devra éviter ses adversaires, mais également passer entre des plots et tenter de claquer un but en réalisant le maximum de points. Afin de débloquer un niveau de difficulté, il sera nécessaire de remporter une série de 10 niveaux, le joueur ayant pour chaque 5 tentatives.
Le jeu se révèle rapidement assez difficile et la durée de vie est bien présente, même s’il faut bien avouer qu’on ne risque pas de passer des heures d’affilée devant l’écran, Bonecruncher Soccer offrant plutôt des sessions de quelques minutes. La présence de tableaux de scores en ligne assurés par Game Center permet de se lancer des défis entre joueurs, même si on déplore l’absence de succès.

Ils ne passeront pas leurs vacances ensemble !

Question maniabilité, le jeu est plutôt bien balancé grâce àune utilisation fine de l’accéléromètre et pour les heureux possesseurs d’iPhone 4 et d’iPod touch 4G, celle du gyroscope. Les mouvements proposés sont quant àeux fort bien animés et la réalisation toute en 3D permet de bénéficier de sympathiques ralentis. À noter que ces mouvements ont été réalisés en motion-capture avec l’académie de foot de Sheffield.

JPEG - 642.1 ko

Les graphismes sont de leur côté réussis même si encore un peu carrés àmon goà»t… Le terrain est lui aussi relativement bien modélisé mais pourquoi n’y en a t-il qu’un seul ? Et pourquoi fait-il toujours beau dans le monde merveilleux de Bonecruncher Soccer, hein ? Pourquoi tant de haine ? Bref, il y a làdu grain àmoudre pour de prochaines mises àjour…

Pour conclure

Du challenge, une réalisation au rendez-vous, de bonnes sensations : Bonecruncher Soccer est bien fichu. Il ne manque pratiquement rien pour qu’il figure àl’écran des amateurs de jeux de foot qui voudront se délasser entre deux parties de FIFA 11 ou de PES 2011. De plus, pour le pris demandé, on aurait tort de s’en priver ! Et la prochaine fois, on veut incarner les tacleurs…

Téléchargez Bonecruncher Soccer

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page