Preview de Dino Rush : la course aux fruits

Par iMike le 2 novembre 2010 à 18h05

Preview de Dino Rush : la course aux fruits

Il faut manger 5 fruits et légumes par jour. Dundy, le nouvel héros du studio Nemoïd, a fait sienne cette recommandation et vous propose de l'aider à tenir cette résolution.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Dès l’annonce de son prochain titre, le studio Nemoïd a réussi àcapter le buzz : un héros attachant, des graphismes sympathiques et une promesse de fun qui rappelaient, toutes proportions gardées, ce qu’on pouvait ressentir devant les premières images de Cut The Rope. Dino Rush n’est pas un casse-tête comme le hit de Chillingo, mais un jeu d’action qui a un goà»t de revienzy particulièrement agréable.

JPEG - 614.2 ko

Note : la beta de test que nous avons reçu est très proche de la version finale du jeu.

Dino Rush met en scène Dundy, un petit dino avec une bouille adorable, mais qui pour survivre doit engloutir des fruits, toujours et encore plus. Malheureusement, se dresseront sur son chemin des obstacles épuisants ainsi que des monstres préhistoriques qu’il faudra éviter si on ne veut pas que mort s’ensuive… Pour illustrer cette redoutable quête, et àl’instar de Tunes Attack, le premier jeu du studio qui comprenait déjàplusieurs gameplays, Nemoïd a choisi de plancher non pas sur un jeu, mais sur trois !

Pour aller loin, ménage ta monture

Megarun, le premier mode, reprend le concept bien connu de Canabalt et autre Monster Dash : Dundy court sans cesse et le joueur doit lui filer un coup de main (un coup de doigt, plutôt !) afin de le faire sauter. Plus le dino engouffre de fruits, et plus il ira loin : àvous de faire en sorte qu’il ne s’épuise pas en chemin !

JPEG - 525.5 ko

Ce premier mode n’est pas qu’une course au score : il propose aussi de remplir des missions (manger 200 fruits, claquer le x4, atteindre tel endroit…), ce qui permet d’éviter l’ennui qui pointe parfois dans Monster Dash, par exemple. Bon au bout de la cinquième ou sixième mission, on vous assignera d’aller « le plus loin possible », mais ce petit plus qui fait office de tuto est bienvenue !

JPEG - 465.8 ko

Notre dino court donc, mais surtout il saute. Et avec ses embryons d’ailes, il peut aussi sauter dans les airs, ce qui lui permet d’atteindre d’inaccessibles sommets… mais attention, les airs sont plein de ptérodactyles et autres animaux volants ! Des champignons sauteurs donnent une coloration plateformes àce mode du jeu, qui est vraiment bien fichu au niveau de la jouabilité.

JPEG - 359.4 ko

Les power-up, au nombre de 5, permettront au héros de voler, d’être invincible, d’aimanter les fruits… On les trouvera au fil de sa progression ou au sein de la boutique contre 200 pièces d’or, àchaque début de session du jeu.

Qui ne saute pas n’est pas dino

Des plateformes, c’est exactement ce que propose le mode Free Move qui permet cette fois au joueur de commander Dundy comme il l’entend. L’animal est piloté via l’accéléromètre et pour sauter, il suffit comme pour le précédent mode de tapoter sur l’écran.

JPEG - 600.9 ko

Free Move, qui sera àdébloquer dans Megarun, est certainement intéressant, mais on a au final tendance àfiler toujours an avant comme dans le premier mode ! Ce d’autant qu’on ne pourra pas revenir en arrière : toute zone franchie et sortie de l’écran sera inaccessible. De plus, Free Move manque un peu de plateformes, justement !

JPEG - 494.2 ko

Même si les niveaux sont générés avec une forte dose d’aléatoire, le level design de ce mode est identique au précédent. Résultat : beaucoup d’obstacles dangereux et au final assez peu de plateformes. De plus, notre dino conservant la faculté de sauter toujours plus haut, l’obligation de devoir jouer avec les éléments du décor (façon Mario) est moins prégnante. Quoi qu’il en soit, ce mode est sympathique mais aurait gagné àplus se détacher du premier.

La musique elle vient de là, elle vient du fruit

Nemoïd a débuté sa carrière de développeur de jeux iOS avec un jeu de rythme musical, quoi de plus normal alors que de retrouver un mode musical pour Dino Rush ! Il s’agit en l’occurrence de manger des fruits au rythme de la bande-son du jeu, notre dino ayant retrouvé la faculté de courir tout seul.

JPEG - 443.5 ko

Petite déception pour ce mode Rythm : il ne donne pas vraiment l’impression de jouer avec la musique du titre. Qu’on avale les fruits ou pas, la bande-son se poursuit sans demander son reste. Cette phase de jeu ressemble en fait au mode Megarun avec un alibi musical. On aurait par exemple adoré que Nemoïd laisse au joueur la possibilité de jouer sur sa propre musique, ou encore qu’il s’inspire plus encore de Maestro Green Groove (notre test, assez proche de ce mode de jeu dans son mécanisme.

Une réalisation pas préhistorique

Sans conteste, l’un des atouts principal du jeu est sa réalisation graphique. Dundy, son pote le Dodo (qui fait office de héros àdébloquer), et l’univers du jeu sont fort attachants. Les décors pastels tranchent avec les sprites très colorés àl’écran, donnant au jeu un aspect dessin animé agréable - malgré tout, on aurait aimé un peu de travail sur l’animation des personnages, et notamment du héros principal dont les mimiques auraient gagné àêtre plus détaillées.

JPEG - 563.8 ko

La bande-son est sympathique mais sans plus, ce qui est d’autant plus dommageable pour le troisième mode du jeu. On regrette de ne pas pouvoir écouter ses morceaux préférés…
Le jeu intègre Game Center et offre des tableaux de scores en ligne et en local, ainsi qu’une série de trophées àdécrocher.

Pour conclure

Dino Rush n’est sans doute pas le meilleur ni le plus beau jeu du monde, mais il a des atouts qui le range dans la catégorie des titres àconserver sur son iPhone pour se payer une partie de temps en temps. Bénéficiant d’un travail soigné sur les graphismes ainsi qu’une bonne ambiance générale, il ravira les adeptes d’arcade en manque de jeux prenants !

Il ne manque plus que quelques petites modifications et améliorations (notamment sur le dernier mode de jeu) et le jeu sera définitivement indispensable !

Le jeu n’est pas encore disponible sur l’AppStore, mais ne saurait pas tarder.

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page