World of Popus : le doigt de dieu

Par iMike le 12 novembre 2010 à 18h05

World of Popus : le doigt de dieu

Plutôt qu'un seul jeu (c'est d'un commun), le studio Small Wonders en propose 15 d'un coup ! Au moins, on a l'embarras du choix… ou le choix de l'embarras, c'est selon.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Quand certains n’hésitent pas àaligner des line-up longues comme un jour sans pain pour les deux prochains mois, d’autres préfèrent prendre leur temps et ne lancer des jeux que quand ils sont parfaitement fignolés… quitte àne sortir que deux jeux en un an ! C’est le cas de l’espagnol Small Wonders, qui avec un flamboyant et unique Battle of Puppets, a su s’attacher la fidélité de bien des joueurs (lire notre test).

JPEG - 545.9 ko

Il faut toutefois bien dire que cette seule production commençait àse sentir bien seule, et au bout d’un moment, on en vient tout de même au bout. C’est pourquoi beaucoup d’entre-nous ont été soulagés de voir débouler un tout nouveau titre, World of Popus, qui comme son prédécesseur, bénéficie d’un univers qui n’appartient qu’àlui.

Popus et coutumes

Dans ce monde mystérieux et étrange, le joueur incarne un Dieu dont les habitants, les Popus en question, craignent plus que tout son doigt vengeur ; c’est pourquoi àson approche, ils s’en éloignent le plus vite possible. Le gameplay est donc simple : on pose son doigt àl’écran, ce qui propulsera le Popus dans la direction inverse. Plus on s’approche du Popus, et plus il filera vite.
Dernière subtilité : tapoter directement sur un Popus l’endormira quelques instants.

JPEG - 560 ko

Le jeu décrit l’apocalypse àvenir des Popus, une fin programmée dont seul le joueur pourra les sauver. Pour ce faire, il faudra aller au bout d’un périple composé de 15 niveaux, qui impliquent de filer un coup de main (de doigt, plutôt), àautant de Popus différents.

JPEG - 599.7 ko

Et avec tout ça, on fait un jeu ? Non, on en fait… 15 ! Small Wonders a en effet planché sur des niveaux qui sont autant de mini-jeux, utilisant le même gameplay, mais dans des situations très différentes : ça passe du casse-briques àla gestion de temps, en passant par la course et le labyrinthe. L’imagination est au pouvoir et chacun de ces mini-jeux pourraient constituer de « vrais » jeux chez d’autres studios - on comprend dès lors mieux pourquoi Small Wonders est si avare de sorties, il préfère balancer 15 jeux dans un seul et même titre !

Popus tensiles

Soyons tout de même honnête : certains mini-jeux sont plus réussis que d’autres. Quand celui consistant àdéplacer des moutons-Popus en leur évitant de se faire boulotter par des loups est bien vu, le jeu de course est plus pénible. Mais dans l’ensemble, c’est du haut niveau et le plaisir est au rendez-vous !

JPEG - 487 ko

Un des rares griefs que l’on pourrait faire àces différents mini-jeux est la durée des niveaux, très courte. Si la difficulté grimpe rapidement, obligeant àrevenir sans cesse sur un niveau jusqu’àpasser au suivant, la durée de vie du tout est assez limitée (bien fâché, je pense qu’on peut finir le jeu en un peu plus d’une heure). Heureusement pour nous, WoP (pour les intimes) propose deux types de défis pour chaque niveau.

JPEG - 486.9 ko

Il y a évidemment un mode normal, mais également un mode challenge dans lequel il faudra aller le plus vite possible. Ce contre la montre permet d’obtenir des étoiles et pour chaque récolte de trois étoiles, on récolte une belle image, ou plutôt un Popus àembêter dans un jardin !
Autre façon d’allonger la durée de vie, àchaque niveau franchi correspond plusieurs animations affichant les différentes façons de mourir ! Autant dire que récupérer toutes ces animations devient rapidement le but ultime du joueur pervers qui se respecte…

JPEG - 456.1 ko

Enfin, une série de 13 succès est àdécrocher via le support de Game Center. Tout cela reste certes anecdotique, mais prouve que le studio a développé tout un univers autour de son jeu, un univers qui va d’ailleurs s’agrandir rapidement par le biais de mises àjour, apportant de nouveaux Popus et donc, de nouveaux mini-jeux.

Popus tules

Làencore, l’honnêteté nous pousse àavouer que ce principe de « party game » est moins immersif qu’un jeu au long cours, comme Battle of Puppets pouvait l’être. Il s’agit plus d’une collection de mini-jeux que d’une aventure en tant que telle avec un fil rouge bien établi. Dans WoP, on picore de-ci de làen s’offrant un mini-jeu pour s’occuper 5 minutes. Ça n’a rien de répréhensible, mais le joueur est moins impliqué.

JPEG - 602 ko

En revanche, s’il est une chose àla hauteur de Battle of Puppets, c’est bien la réalisation, et notamment les graphismes : totalement adaptés àl’ambiance très colorée et fun du titre, ceux-ci donnent un air de dessin animé au jeu. Les animations, plus limitées dans les jeux, se rattrapent dans la galerie de morts diverses, et la musique colle parfaitement àl’action.

         

Pour conclure

Censément sympathique et bien réalisé, ce World of Popus tient plus du « party game » que du jeu scénarisé dans lequel on suit le même héros. Idéal pour s’occuper (ou s’énerver) quelques minutes, de par son concept même World of Popus est plus limité qu’un jeu classique.

En revanche, les mini-jeux proposés sont inventifs et aucun ne ressemble àun autre. Les bonus àdébusquer sont amusants et on n’a de cesse que de les débloquer. Enfin, la promesse de voir débouler de nouveaux niveaux ne peut que pousser le testeur àconseiller le titre aux amateurs d’injection de fun immédiat.

Version de test : 1.0.2
Machine de test : iPhone 4
Niveau d’anglais requis : un minimum
Affiliation réseau : Game Center

Téléchargez World of Popus

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page