Pas de panique pour Mushihimesama Bug Panic

Par iMike le 22 novembre 2010 à 18h05

Pas de panique pour Mushihimesama Bug Panic

Pas de vaisseau spatial, d'extra-terrestres à exploser ou de scrolling vertical dans ce nouveau jeu Cave, mais des insectes et des graines-bombes à piloter avec deux pad.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Délaissant un temps les bullet hell, le studio Cave propose avec Mushihimesama Bug Panic un titre de prime abord plus classique, àsavoir un jeu de tir àdouble pad. Mais l’éditeur ne faisant jamais rien comme tout le monde, il fallait bien que ce nouveau jeu sorte du lot, et il y parvient sans souci !

JPEG - 550.5 ko

Cauchemar au sein de la forêt Shinju : de vilains insectes ont décidé d’envahir le royaume de la princesse Reco. Ni une ni deux, celle-ci décide d’agir et d’exploser tous ces ennemis. Bon, le scénario ne vaut pas tripette, mais celui-ci est illustré façon manga animé entre chaque chapitres. Accrochez-vous aux branches, c’est parti !

À l’assaut de l’insecte

Bon, un jeu de tir àdouble pad, on connaît : un pad pour se diriger, un autre pour tirer, et roule ma poule. La grande originalité de Mushihimesama est que ce deuxième bouton ne tire pas automatiquement dans la direction donnée : on y pilote une cible qui vise jusqu’à3 ennemis (pas forcément situés dans la même zone, d’ailleurs). Pour tirer, il suffit de retirer son doigt de l’écran ! Cela paraît un peu étrange au premier abord, mais ce type de contrôle devient presque naturel au bout de 2 minutes de jeu.

JPEG - 600.2 ko

Évidemment, Cave oblige, le jeu n’est pas aussi bourrin qu’il y paraît. Il est par exemple possible de désactiver la visée automatique, qui rapproche le titre d’un jeu de tir plus conventionnel (mais aussi plus difficile). Bullet hell oblige, seule une toute petite zone au centre de Reco sera àprotéger, le « reste » de l’héroïne pouvait se manger tous les projectiles sans danger. La princesse a une arme, des graines explosives dont l’effet est assez proche d’une grenade. Il est possible d’en augmenter la puissance en maintenant son doigt sur le pad de droite, ce qui charge une jauge… une « Explosion Seed » peut également être balancé en chargeant cette jauge par deux fois, mais il faudra auparavant avoir récolté du 10 bouteilles de boost. Reco ne pourra embarquer que 3 de ces graines super explosives àla fois.

JPEG - 502.7 ko

Tout cela est bel et bon et donne au jeu un petit aspect stratégique qui tranche avec un genre bien codifié. Ceci étant dit, l’arsenal de Reco se limite àses graines et on aurait aimé pouvoir utiliser les sous récoltés au fil de sa progression dans une boutique, afin de s’acheter de nouvelles armes, des bombes…

Double pad dans l’enfer du bullet hell

Le jeu comprend cinq chapitres de 5 niveaux, dont un boss. De quoi s’occuper un petit moment, mais il y a plus : chaque niveau comporte un ou deux Kabutan bien planqués àdébusquer. Ces Kabutan permettent d’obtenir une pièce d’un puzzle, qu’il faudra bien évidemment reconstituer àla fin du jeu !

JPEG - 640.9 ko

Bien que Mushihimesama ne soit pas un bullet hell, il est difficile pour Cave de renier son passé : certains passages (notamment chez les boss) ressemblent furieusement àdu shoot’em up frénétique ! Les projectiles peuvent se compter par centaines àl’écran et il faudra user habilement du pad directionnel pour ne pas perdre de vie. Autant dire que les réflexes sont mis àrude épreuve…
Si Reco débute l’aventure avec trois vies pour chaque niveau, dans un geste d’apaisement et de compréhension en direction du joueur lambda, le jeu offre pour chaque chapitre une vie supplémentaire, qui ne sera pas de trop car la difficulté monte assez rapidement.

JPEG - 509.9 ko

Par ailleurs, deux modes de jeu supplémentaires sont disponibles : contre la montre et sans fin, les deux bénéficiant de tableaux de scores locaux et globaux grâce àGame Center - 38 trophées sont àdécrocher qui sont répartis dans tous les modes du jeu. C’est moins complet que pour Dodonpachi, qui disposait lui de deux modes vraiment distincts, mais ne faisons pas la fine bouche : l’originalité de la prise en main de Mushihimesama rend le titre très attachant.

Une réalisation qui dépote peu

Làoù Dodonpachi (lire notre test) explosait les rétines du joueur, on ne peut pas dire que Cave ait vraiment poussé les feux concernant les graphismes et les décors. Ces derniers se révèlent malheureusement assez ternes, avec peu de différences au niveau des textures : le chapitre du désert est majoritairement composé de textures de sables et de roches, la forêt de terre et de feuillages… Bref, pas très original.
Les ennemis font preuve de plus de variété, aussi bien au niveau graphique que concernant leurs mouvements. Si l’IA du jeu n’est pas particulièrement développée, le nombre d’adversaires àexploser constituera un vrai challenge, même pour les habitués du genre.

JPEG - 501.2 ko

Du côté de la bande audio, c’est assez plan-plan il faut bien le dire, disons qu’il est facile de l’oublier ou de lui couper la chique. Malheureusement, il ne sera pas possible d’écouter ses propres morceaux.

         

Pour conclure

Mushihimesama Bug Panic est un digne représentant du travail de Cave, avec des passages frénétiques et d’autres plus tactiques. Le jeu de tir àdouble pad sied plutôt bien au studio nippon, qui prouve qu’il n’est pas enfermé dans un seul genre, et c’est tant mieux (j’attends de voir ce que donnerait une simulation de course…).

En revanche, le jeu n’est pas particulièrement joli. Il se rattrape certes sur l’efficacité et le fun, mais on aurait apprécié plus de soin pour épater aussi bien les yeux que les doigts.

Version de test : 1.0.0
Machine de test : iPhone 4
Niveau d’anglais requis : minimum
Affiliation réseau : Game Center, OpenFeint

Attention ! Comme tout bon jeu Cave, Mushihimesama Bug Panic est réservé aux seuls possesseurs d’iPhone 3GS/4 et d’iPod touch 3G/4G.

Téléchargez Mushihimesama Bug Panic

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page