Lego Harry Potter casse des briques

Par iMike le 29 novembre 2010 à 18h05

Lego Harry Potter casse des briques

Un jeu basé sur l'univers d'Harry Potter en Lego ? Ça sentait mauvais… et puis finalement on est devenu accros. C'est ça la magie des briques !
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Ma passion du Lego s’est éteinte il y a 25 ans, et je n’ai jamais accroché àHarry Potter, aussi bien en bouquin qu’en films, d’ailleurs. Autant dire que j’étais la personne idéale pour tester ce Lego Harry Potter, lancé sur l’AppStore en même temps que le premier chapitre du dernier long métrage ! Mais la valeur d’un jeu n’a que faire du passé du joueur et sa force doit être de l’emmener làoù il veut aller. Et ce titre édité par la Warner est clairement dans cette catégorie !

JPEG - 421.8 ko

La séries de jeux Lego a essaimé pour àpeu près toutes les grandes sagas cinématographiques (Indiana Jones, Star Wars, Batman…) sur àpeu près toutes les plateformes imaginables. Toutes ? Non ! iOS résistait encore aux assauts des briquettes en plastique (virtuel). C’est chose du passé avec Lego Harry Potter : Years 1-4, qui reprend le concept bien établi de ses prédécesseurs, qui colle d’ailleurs parfaitement sur iPhone/iPod touch et iPad.

À l’école des Sorciers

Le nom l’indique assez bien : il s’agit de revivre les aventures du jeune Harry Potter, depuis le premier tome jusqu’au quatrième - le jeu s’inspire des films plutôt que des bouquins, mais les long-métrages étant relativement fidèle àla fresque de J.K Rowlings, on ne peut pas vraiment parler de trahison.

JPEG - 444 ko

Le joueur pilotera Harry et sa clique, soit en glissant le doigt vers la direction souhaitée, soit en pointant le doigt àl’endroit où on souhaite qu’ils se rendent. Pas de pad virtuel et très peu de boutons au niveau de l’interface - et pour cause, puisque le gameplay se compose en grande partie de tapotages aux bons endroits (pour sauter, par exemple) et de gestures pour activer des sorts. Au niveau prise en main, difficile de faire plus simple, même si la gestion des collisions est parfois hasardeuse (rien de grave).

JPEG - 540 ko

Le jeu permet de prendre en main la destinée du héros principal bien entendu, mais également de ses amis. Hagrid sera par exemple particulièrement utile pour sa force herculéenne, par exemple… Ce switch entre les personnages reste toutefois assez anecdotique, puisque les trois héros principaux n’ont aucune caractéristique différenciante, tandis que les autres protagonistes ne nous seront que rarement offerts. Une possibilité un peu gadget donc, mais que cela ne nous gâche pas le jeu !

JPEG - 559.4 ko

Les tâches àaccomplir sont immanquables car elles sont entourées d’un halo de couleur. Il suffit de tapoter dessus (en étant suffisamment proche), puis de reproduire le dessin du sort avec le doigt ! Une petite gymnastique très simple et très amusante (en particulier les animations des objets ensorcelés) !
Harry dispose en outre et en permanence d’un sort bien pratique qui permet de balancer une rafale d’énergie magique qui fait exploser les objets. N’ayez pas peur de jouer au vandale, ça peut rapporter gros… en l’occurrence, des points de vie, des pièces d’or et des points d’XP.

JPEG - 319.6 ko

Le jeu consiste donc àfaire ce qu’on vous demande de faire : les quêtes consistent souvent àjouer au livreur FedEx, comme retrouver un objet, une clé… Certaines sont plus intéressantes, comme la scène dite du troll dans les toilettes du premier épisode : pour sauver Hermione, il faudra faire léviter un lourd objet sur la tête du monstre ! Comme dans le film.

La Chambre des Secrets

À côté des quêtes, le titre offre plusieurs mini-jeux liés àdes sorts, comme par exemple une forme àreproduire avec des Lego, ou encore un atelier potion qui chez un autre éditeur aurait pu être un jeu àpart entière.
Chaque chapitre du jeu est découpé en de nombreux petits niveaux, mixant aventures et apprentissage - après tout, on est làpour apprendre le job de sorcier ! Ces cours sont de toute façon indispensables pour poursuivre le jeu.

JPEG - 685.6 ko

Globalement, le jeu est très dirigiste et scripté : on s’adresse d’abord àdes enfants qu’il convient de mener àbon port en leur tenant la main. Mais la grande richesse du titre et la variété de gameplay qu’il offre en font également un jeu pour les plus grands !

La richesse de Lego Harry Potter ne se limite pas en effet àreproduire des dessins àl’écran ; le jeu est suffisamment malin pour vous interdire l’accès àun objet tant que vous n’aurez pas appris tel ou tel sort - il sera donc fortement conseillé, une fois maîtrisé le sortilège en question, de rejouer àune scène que vous pensiez avoir terminé… mais qui recèle encore bien des secrets !

JPEG - 528.9 ko

Et ces secrets seront bien utiles dans le menu de sélection du jeu, qui ressemble àun niveau du jeu : le joueur est dans le vestibule de Poudlard et peut àsa guise filer dans la boutique des Weasley (pour acheter des sorts idiots ou visionner des cinématiques), changer d’apparence (via un atelier de modification que ne renierait pas les Sims), ou encore d’admirer une des scènes du jeu façon tableau en 3D. Évidemment, il sera également possible d’accéder àn’importe quel niveau de n’importe quel chapitre.

JPEG - 263.2 ko

La grande force de ce titre est de multiplier les items magiques àrécupérer àchaque niveau : chapeau magique (chaque dizaine active un nouveau tableau), pièces d’or, points d’XP, qui tous ouvrent droit àde petites récompenses. Et comme vous êtes un joueur compulsif, il vous faudra tout récupérer : prévoyez de longues heures de jeu…

Le Prisonnier d’Azkaban

Les adeptes des films retrouveront dans le jeu la plupart des grands moments vécus par le sorcier et ses amis, mais… àla sauce Lego ! Les décors et les personnages sont tous conçus en briques et en 3D isométrique, un genre qui sied parfaitement au titre. Au premier regard, on se demande un peu où cela va nous mener, mais très rapidement on se fait àcette ambiance bien particulière.

JPEG - 448.2 ko

À cet égard, les graphismes sont vraiment réussis ! Les briquettes font des miracles ; on reconnaît même parfaitement les différents protagonistes des films (une gageure…). Au niveau réalisation, il n’y a franchement rien àjeter : aussi bien les animations que la bande-son (repiquée des films) collent parfaitement àl’atmosphère du jeu. Seule la bascule d’un personnage àun autre est parfois rendue pénible, mais enfin, c’est vraiment très relatif comme désagrément. On a également noté des petits bogues de-ci de là, mais rien qui ne puisse véritablement entacher la réalisation globale du titre. La localisation française aurait également pu être meilleure (quelques fautes d’orthographe ici ou là).
Il ne manque guère que le support d’un réseau quelconque pour parachever le tout…

La Coupe de Feu

Telle la cerise, me voilàbien cueillie : Lego Harry Potter est franchement excellent. Extrêmement riche du point de vue contenus et gameplay, fidèle aussi bien àl’Å“uvre qu’aux fameuses briquettes, très bien réalisé, je ne vois pas trop ce qu’on reprocher au titre - il est même universel : aucun défaut je vous dis ! Et je ne vous ai pas parlé des cinématiques reproduisant des séquences des films en Lego, et pleines d’humour qui plus est.

Les joueurs les plus jeunes comme ceux qui sont un peu plus aguerris prendront un grand plaisir àrevivre les premières aventures d’Harry Potter. Une réussite, on en redemande !

Version de test : 1.0
Machine de test : iPhone 4 et iPad
Niveau d’anglais requis : localisé en français (avec quelques fautes, rien de grave)
Affiliation réseau : abracadabra !

Téléchargez Lego Harry Potter : Years 1-4

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page