LOTR : la Terre du Milieu bien mal défendue

Par iMike le 1er décembre 2010 à 18h05

LOTR : la Terre du Milieu bien mal défendue

Le Seigneur des Anneaux en version tower défense ? Bonne idée. Il aurait fallu que la réalisation suive…
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Avec un tel succès cinématographique, on se demande bien ce qu’ont attendu les éditeurs pour nous livrer un jeu tiré de l’univers foisonnant du Seigneur des Anneaux ! Mais tout finit toujours par arriver, et c’est le studio anglais Glu qui s’y est collé (humour) avec un tower défense, genre décidément àla mode ces derniers temps.

JPEG - 1 Mo

Lord of the Rings : Middle-Earth Defense relate toutes les grandes étapes décrites dans la saga de Peter Jackson (on ne parle pas du bouquin…) et licence oblige, c’est avec les « vrais » protagonistes de cette fantastique épopée que le joueur devra défendre la Terre du Milieu et aider Frodon àbalancer ce fichu anneau dans le volcan du Mordor. La tâche ne sera pas facile et problème, elle sera aussi ennuyeuse.

La Communauté du Bateau

Pourtant, le jeu démarre sur de bonnes bases : grâce àla licence, on reconnaît sans peine les décors, les personnages, et même les moments clés des films. Comme dans tout bon tower défense qui se respecte, il s’agit de baliser le chemin pris par les méchants Orcs, Nazgüls et autres Uruk-hai de tourelles de défense et d’obstacles, afin de leur barrer la route, et de les éliminer si possible (il vaut mieux).
En l’occurrence, les dispositifs de défense ne sont autres que les membres de la Communauté de l’Anneau, renforcée de temps en temps par de simples troufions.

JPEG - 974 ko

La Communauté, on la connaît bien évidemment : il y a làAragorn le futur roi, Gandalf le sorcier, Legolas l’andouille elf, Gimli le sympathique nain batailleur et les hobbits. De temps àautre, on pourra placer sur le terrain Boromir, des archers elfs, des cavaliers du Rohan… Bref, il y a làde quoi faire plaisir aux amateurs des films, ce d’autant que leurs capacités sont évidemment proches de celles qu’ils avaient dans la saga : Aragorn et Gimli sont doués pour le combat au corps àcorps, Legolas tire des flèches, les hobbits des pierres, etc.

JPEG - 1 Mo

La petite armée du joueur est bien évidemment améliorable, dans quatre catégories : vitesse, attaque, portée et compétences - une fois pleine, cette dernière permet de déclencher une attaque spéciale qui pourra rendre de fiers services - si seulement elle n’était pas si mal fichue ! S’il suffit de tapoter sur un bouton pour l’activer, la balancer sur les ennemis se révèle très imprécis : il faut donner un geste du doigt la direction vers laquelle balancer la sauce. Ça ne fonctionne malheureusement qu’une fois sur deux, et on a tôt fait d’abandonner le remplissage de cette jauge.

JPEG - 801.4 ko

Les membres de la Communauté ne seront pas les seuls objets àplacer sur le théâtre de la bataille. Le joueur aura également àsa disposition trois types d’obstacles, du simple épi de pieux aux ralentisseur, àplacer judicieusement pour créer un goulet d’étranglement dans lequel viendront choir les vagues d’ennemis.

JPEG - 855.8 ko

Chaque tour de jeu apporte son lot d’or et de bois permettant bien évidemment de rajouter de nouveaux combattants, d’en améliorer les capacités et de placer des obstacles. Si vous avez touché un jour àun tower défense, nul doute que maîtriser LOTR : MED ne vous demandera que quelques minutes.

Les Deux Fours

On a déjàeu un avant-goà»t de la jouabilité du titre au paragraphe précédent, rajoutons-en ici une couche. L’inventaire se trouve dans une icône àgauche qui permet de sélectionner un héros, un troufion (quand il sont disponibles) ou un obstacle, par tapotages successifs. Cette façon de faire est un rien archaïque : pourquoi n’avoir pas tout simplement placé les icônes des unités àl’écran ? En particulier sur l’iPad, cela aurait eu du sens… Mais il s’agissait sans doute de ne pas gâcher les décors sur lesquels on reviendra.

JPEG - 1 Mo

Une fois votre unité sélectionnée, le terrain de jeu chope la varicelle en affichant des gros boutons de couleur sur lesquels il faudra la positionner. C’est incroyablement laid et n’arrange pas une réalisation graphique pas au niveau… Heureusement, une fois votre affaire faite, ces points s’effacent…

JPEG - 987.7 ko

Dans sa grande mansuétude, le jeu affiche également les trajectoires que prendront les vagues ennemies. Outre que cela gâche en grande partie l’intérêt du jeu, ces grosses flèches oranges sont atrocement moches. Comme d’ailleurs tout le reste du jeu, dont les graphismes donnent l’impression d’avoir été directement copiés/collés d’une version Java du jeu.
Le zoom n’a aucun intérêt tellement il est faible, et avec la vitesse àx2, les protagonistes bougent la tête comme s’ils étaient atteints de Parkinson. Passons sur l’impossibilité de passer les scènes de parlotte entre les niveaux…

JPEG - 972.8 ko

Les 18 niveaux, répartis entre 7 environnements qui sont autant d’emplacements sur la carte de la Terre du Milieu, sont de plus relativement faciles, même en version Hard. Ce ne sont pas les 20 trophées Game Center àdébloquer qui relèveront le niveau.

         

La débâcle du Roi

Franchement, si c’était pour nous servir une soupe pareille, Glu aurait pu s’abstenir… ou peaufiner un peu son adaptation façon tower défense du Seigneur des Anneaux. L’univers s’y prête, mais il faut miser sur plus qu’une licence prestigieuse pour faire un bon jeu.

Et pourquoi avoir proposé deux versions distinctes pour l’iPhone/iPod et l’iPad, alors que cette dernière mouture n’a reçu visiblement aucune amélioration graphique ? Si vous cherchez un bon tower défense, allez creuser du côté de l’exceptionnel Sentinel 3 : Homeworld et évitez donc le chemin de la Terre du Milieu…

Version de test : 1.0.0
Machine de test : iPad
Niveau d’anglais requis : oui mais sinon, non
Affiliation réseau : Game Center

Téléchargez Lord of the Rings : Middle-Earth Defense

Téléchargez Lord of the Rings : Middle-Earth Defense iPad

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page