Perfect Cell, jeu parfait ?

Par iShen le 29 décembre 2010 à 18h05

Perfect Cell, jeu parfait ?

Mobigame prend du temps pour peaufiner ses créations. Après le brillant Edge et l'amuse-gueule provoc Truckers Delight, le studio revient avec un titre qui sur le papier fait la synthèse des qualités du studio, en alliant une jouabilité impeccable à un style graphique élégant et épuré. Le résultat final est-il vraiment à la hauteur de ces standards élevés ?
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Le « teaser » précédant la sortie de Perfect Cell ne nous avait pas trompé ; le jeu est un mélange, habile, entre l’infiltration et le puzzle-game, dans un écrin esthétique plutôt original. Le joueur y incarne une entité extra-terrestre échouée sur la terre en 2029 et qui s’avère être un organisme d’une redoutable efficacité, dont le but essentiel va être de sortir des labos qui le retiennent prisonniers, en filant sous le nez de soldats sur-armés qui semblent avoir pris possession des lieux.

JPEG - 278.7 ko

Ce scénario posé, on peut d’emblée se pencher sur le premier gros point fort du jeu : son gameplay. On savait depuis Edge que Mobigame était particulièrement doué pour tirer tout le suc des écrans tactiles ; Edge, d’abord jeu pour mobile bien avant l’avènement des smartphones tactiles, semblait n’avoir été conçu que pour l’écran touch de l’iPhone quand il débarqua sur celui-ci l’année dernière : précision, réactivité, tout était là, sans compter le level-design du jeu lui-même. C’est bien simple, on redécouvrait littéralement un chef d’Å“uvre, làoù il n’y avait auparavant qu’un titre original et élégant sur mobile classique (ce qui n’était déjàpas si mal). Même le plus léger Truckers Delight ne dérogeait pas àcette règle de la jouabilité sans faille.

Calamar qu’en a marre

Perfect Cell est sur ce plan le digne successeur de ses ainés ; l’organisme étranger se dirige du bout des doigts, réagissant même àl’inertie des mouvements pour par exemple briser une vitre ou assassiner sauvagement un garde d’un geste jouissif. Les réactions ànos gestes sont instantanés, ce qui sera bien nécessaire pour passer les niveaux les plus retors. Ce qui marque d’emblée est l’impression de vie de l’entité ; ses tentacules s’enroulent de façon gracieuses, il se faufile comme un calamar àl’intérieur des conduits exigus et semble au final plus vivant que la plupart des êtres humains qu’il sera amené àcroiser le long se son périple.

PNG - 785.5 ko

Si les contrôles sont donc excellents, qu’en est-il du reste ? Le level-design est particulièrement malin puisqu’il permet deux approches bien différenciées : soit le passage en force où le but va être de cumuler les cadavres (qui sont répertoriés dans les stats de fin de niveau), soit l’approche strictement infiltration, sachant que dans l’absolu il y a toujours une méthode pour passer un niveau sans faire aucune victime (ce qui est aussi répertorié).

JPEG - 358.7 ko

J’avoue, lors de mon premier run, avoir privilégié l’approche douce ce qui renforce de facto le côté « puzzle » des niveaux. Les moyens d’agir sur l’environnement sont nombreux : l’entité peut actionner des boutons, briser des vitres, tuer des gardes ou des laborantins de plusieurs façons (en attaque directe ou en traçant un parcours), se « splitter » en deux pour franchir certains passages compliqués, bref, les moyens ne manquent pas.

La difficulté est évolutive, les premiers niveaux étant làpour bien se roder au gameplay, mais l’on ne se retrouve jamais coincé totalement. La force du jeu est de proposer des épreuves qui accrochent sans être insurmontables, une qualité que l’on retrouvait déjàdans les niveaux les plus complexes de Edge.

PNG - 856.8 ko

Un gameplay remarquable, une level-design bien pensé, il ne reste plus qu’àsolder le niveau de la réalisation générale et force est encore de constater qu’il s’agit làd’un sans-faute : les effets de lumière sont parmi les meilleurs vus sur iPnone ou iPod touch, l’animation de l’entité est surprenante de réalisme et globalement l’ensemble dégage une impression d’élégance qui donne une atmosphère particulière au titre.
On notera la ressemblance esthétique évidente avec le Shadow Complex de la 360, ce qui n’est pas une tare loin s’en faut.

Tentatrices tentacules

Mobigame est bien passé maître dans l’art de créer des micro-univers parfaitement cohérents : de l’épure de Edge au déjanté Truckers Delight en passant par le traditionnel Cross Finger, il n’y pas un pixel qui semble en trop et làencore, ce Perfect Cell ne déroge pas àla règle et propose une réalisation graphique largement au-dessus de la moyenne.

JPEG - 377.7 ko

Cet ensemble de qualités permet au jeu de renouveler sans peine un plaisir réel et addictif, malgré l’aspect répétitif de certains niveaux. On passe ainsi des heures àdiriger l’organisme étrange de conduits en conduits, évitant les lasers, les caméras de détection, les 35 niveaux pouvant être bouclés en 3 bonnes heures, que l’on pourra aisément doubler en rejouant dans un style plus pacifique ou au contraire plus agressif.

JPEG - 328.9 ko

Mais même en comptant large, 6 ou 7 heures de jeux c’est un peu court, un défaut làencore récurrent dans les autres titres du studio, même s’il faut aussi noter que le gros travail de mise àjour et de rajouts de niveaux pour Edge laisse augurer pour ce Perfect Cell des petites louches de plaisirs supplémentaires.
À noter aussi que le jeu est universel, et que la version iPad est tout aussi belle, bénéficiant même de la plus grande surface d’affichage pour le passage des niveaux les plus complexes.

         

Pour conclure

Si Perfect Cell nest pas le jeu parfait, il n’est pas très loin de correspondre parfaitement àce que doit être un excellent jeu pour iPhone : adaptation sans tâches àl’interface tactile, pensé pour des cessions courtes sans sacrifier àla profondeur de jeu, élégant et fini dans les moindres détails, Perfect Cell est un jeu àl’image du héros qu’il met en scène, une entité ludique redoutable d’efficacité, belle et addictive.

Version de test : 1.0.5
Machine de test : iPhone 4, iPad
Niveau d’anglais requis : non
Affiliation réseau : Game Center

Téléchargez Perfect Cell

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page