Max Adventure : un goà»t de trop peu

Par iMike le 12 janvier 2011 à 18h05

Max Adventure : un goà »t de trop peu

Max a beau être un gamin, pas la peine de venir lui baver sur les rouleaux : les extra-terrestres n'auraient jamais dà » kidnapper les adultes…
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

On a beau être petit, faible, et porter une passoire sur la tête, on n’en représente pas moins une menace les extra-terrestres… Surtout quand tous les adultes de la planète ont disparu et qu’on est le dernier rempart de l’humanité !

JPEG - 367.7 ko

Ainsi va Max, qui a miraculeusement échappé àla vindicte alien et qui compte bien sauver ses parents et tous les autres adultes de la Terre dans le même souffle. En chemin, il recevra des coups de main bienvenus, et notamment ceux du joueur ! Mais rassurez-vous, ce sera rapide. Un peu trop, même…

Max, grosse menace

L’aventure de notre jeune héros débute dans son quartier, envahi par des extra-terrestres bien décidés àen découdre et récupérer tous les humains qui traînent encore. Solidement armé d’une passoire sur la tête (pour éviter de se faire manipuler le cerveau !) et d’un pistolet alien récupéré dans un jardin, Max devra récupérer les quelques enfants qui n’ont pas encore été kidnappés et surtout, découvrir le pot aux roses et récupérer ses parents.

JPEG - 451.1 ko

Max Adventure est un jeu de tir àdouble pad façon Guerrilla Bob, qui se situe dans un univers bien plus familier que celui de notre ami mercenaire : une banlieue, une ferme, et la soucoupe volante du méchant final. Pas la peine de s’étendre sur les commandes du jeu, qui sont on ne peut plus classique ; apprécions toutefois la maniabilité exemplaire et la prise en main immédiate qui vous a comme un goà»t de revienzy tout àfait agréable - c’est d’ailleurs l’une des grandes forces du jeu.

JPEG - 352.1 ko

Au niveau de l’interface, notons la présence du radar (dont les performances pourront être améliorées) qui permettra de repérer les gamins àrécupérer et d’autres items, ainsi qu’une jauge de vie standard.

Au fil de sa progression, Max pourra améliorer ses capacités dans le magasin d’un extra-terrestre séditieux : rapidité, tirs améliorés, radar plus performant… Le tout àacheter avec les pièces d’or récupérées ici ou là. Attention, ces améliorations sont limitées àtrois slots : il faudra donc les sélectionner judicieusement !

JPEG - 449 ko

Max n’a qu’une arme àsa disposition, un simple flingue alien qui heureusement, pourra tirer de plusieurs manières (tir double, triple, tout autour du héros, etc.) pour peu qu’on ait acheté le power-up correspondant… ou chopé un bonus lors du jeu. Il est d’ailleurs dommage de constater que la boutique propose les mêmes améliorations que durant le jeu… On aurait apprécié un peu plus de différences entre ces deux séquences du titre, ainsi que d’autres armes comme des grenades, un laser ou que sais-je encore.

Une difficulté enfantine

Ce qui distingue ce titre de la concurrence, ce sont les maps qui sont effectivement très grandes et assez variées. On n’a effectivement pas trop du radar pour se repérer ! Outre le tir àvue, le jeu offre donc un petit aspect exploration très sympathique, qui reste toutefois limité àla recherche de clés pour ouvrir des portes ou désactiver des lasers.
chaque gros chapitre du jeu se clôt par une session survival bien balancée et qui constitue sans doute le plus gros défi du jeu même si le niveau reste peu élevé.

JPEG - 374.1 ko

Le bestiaire des aliens est varié, chacun ayant son comportement et ses capacités particulières qu’il faudra prendre en compte pour éviter de voir sa jauge de vie s’épuiser trop vite. Le jeu ne comporte pas de sauvegarde automatique àl’intérieur des niveaux : si l’on meurt, il faudra donc recommencer le niveau plutôt que de repartir au moment de sa mort. Cela rajoute du sel àun jeu qui dans l’ensemble, se révèle très facile. À cet égard, la courbe de difficulté est assez plate, ce qui rajoute encore àla facilité du jeu.

JPEG - 406.5 ko

Voilàqui nous amène àparler de la réalisation du jeu ! Et visiblement, le studio Imangi sait bien gérer ses affaires, car le titre est est chatoyant sous les yeux. Les graphismes Retina sont très précis, même l’iPad bénéficie d’un grand niveau de détails (le jeu est universel).
Le jeu se révèle donc très mignon et cerise sur le gâteau, les quelques dialogues (uniquement en anglais) sont plein d’humour.

JPEG - 271.9 ko

Du côté du son, si les quelques bruitages sont réussis, en revanche la bande-son tape vite sur les nerfs. Et il ne sera pas possible d’écouter la musique de son choix.
Du côté du réseautage, le jeu utilise les services de Game Center pour les succès (26 trophées) et les scores (3 tableaux).

JPEG - 494.4 ko

Un mot sur l’expérience de jeu sur la tablette : étrangement, Imangi a placé les deux molettes au centre des bords droit et gauche de l’écran, ce qui oblige àtenir l’iPad au milieu. Une position pour le moins intrigante, et malheureusement il est impossible de modifier l’emplacement des molettes.

         

Pour conclure

Max Adventure offre de tout, mais en petite quantité. Moins définitif qu’un Guerrilla Bob (qui propose en plus un mode multi en coop de toute beauté), le jeu d’Imangi n’en reste pas moins fort agréable. Outre ses qualités graphiques et un humour de bon aloi, sa maniabilité exemplaire est un atout de poids.
Malheureusement, le jeu bute sur la durée de vie (malgré le mode Survie… de deux maps seulement), l’absence d’armes autre que l’unique flingue àtout faire, et se montre assez timoré

Rajoutez quelques niveaux, aussi bien en mode Histoire qu’en Survie, quelques armes, voire un système d’XP pour faire de Max un combattant redoutable (et pourquoi pas un mode coop !), et ce jeu méritera de jouer dans la cour des grands ! Il n’en reste pas moins un petit jeu bien sympa dont on sent bien que les développeurs ont quelques mises àjour de contenu dans leurs tuyaux.

Version de test : 1.1
Machine de test : iPad, iPhone 4
Niveau d’anglais requis : maigre
Affiliation réseau : Game Center

Téléchargez Max Adventure

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page