Legendary Wars : une légende écornée

Par iMike le 2 février 2011 à 18h05

Legendary Wars : une légende écornée

Le mélange des genres donne parfois de bons résultats… et parfois, non. C'est malheureusement le cas de ce titre plein de bonne volonté signé Liv Games.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Legendary Wars est bâti sur une promesse : celle de mixer la stratégie temps réel avec des morceaux de jeu de rôle et une petite dose de tower défense - sans oublier des phases d’action pure. Le niveau est donc plutôt élevé, et les épaules du titre de Liv Games sans doute trop frêles pour supporter ce poids.

JPEG - 211.7 ko

Les jeux mélangeant toutes sortes de gameplay ne sont pas vraiment àla fête, que l’on songe àDungeon Defenders (jeu de rôle + action + tower défense) ou le piteux Farts vs. Zombies (gestion de temps + trajectoires + heu, pets). Les concepts de jeu doivent-ils se limiter àn’explorer qu’une seule et même face de la médaille ? Pas forcément, mais tout dépend de l’interconnexion entre chacun des genres proposés - malheureusement, Legendary Wars échoue àpeu près dans tout.

Un jeu pas légendaire

Le jeu met en scène les aventures du jeune chevalier Lucas, parti àl’aventure avec sa troupe pour combattre les hordes de méchants de Netherworld. Sa quête sera parsemée de combats en tout genre, mais aussi de folles courses-poursuite àtravers ses terres. Et l’impressionnante map àparcourir offre son comptant d’heures àdépenser sans compter !

JPEG - 367.2 ko

La séquence de jeu qui revient le plus souvent est le volet strat’ temps réel. Le joueur doit se bâtir une armée àl’aide d’un ou plusieurs mineurs, qui récupèrent des cristaux permettant de « générer » des soldats. Une fois qu’ils ont chopé un caillou, les mineurs l’agitent sous le nez du joueur, en attendant que ce dernier le récupère d’une tape avec le doigt (un système de jeu qui rappelle, toutes proportions gardées, les soleils àtapoter de Plants vs Zombies).

JPEG - 401.3 ko

Une fois le soldat créé, on pourra l’envoyer guerroyer. Et c’est làque le premier bât blesse : l’ergonomie du jeu est simplement pourrie. Le joueur doit choisir une « tranche » horizontale du terrain sur laquelle le soldat ira se placer, ce qui ne fonctionne d’ailleurs qu’une fois sur deux. Et àmoins de le tapoter une nouvelle fois, celui-ci va poursuivre son chemin, droit dans ses bottes. Chaque niveau représentant horizontalement trois fois l’écran de l’iPhone, il faudra donc scroller sans cesse afin de s’enquérir de la bonne forme de ses troupes.

JPEG - 524.5 ko

Si la gestion de trois ou quatre guerriers ne pose pas trop de soucis, que dire quand on atteint une quinzaine, ce qui finit par arriver très vite ! Sans compter que la troupe finit immanquablement par se mélanger et qu’il devient impossible de sélectionner « le » bon soldat.

JPEG - 358.1 ko

Certes, arrivé àce stade, il suffit de maintenir son doigt sur un personnage pour faire apparaître des contrôles qui permettront de piloter tous les protagonistes de la même classe d’un coup. Mais on ne peut pas dire que l’ergonomie soit particulièrement aisée.
Question catégories, le jeu est généreux puisqu’outre le soldat de base, on trouvera des elfes archers, des nains adeptes de la hache, des magiciens, des golems… et même des licornes, tous « coà»tant » un certain nombre de cristaux.

Des soldats empotés

En plus de leurs armes respectives, tous ces personnages disposeront d’un « super coup », prétexte àune belle cabriole, et àactiver une fois que sa jauge est pleine (elle se remplit au fur et àmesure des ennemis occis). Malheureusement, cette possibilité est vite oubliée : le nombre de soldats sur le champ de bataille empêche d’en sélectionner un en particulier.

JPEG - 360.9 ko

Dans cette phase de jeu, il vous sera demandé soit de détruire un château adverse tout en évitant de voir le sien propre exploser sous les coups de boutoir des ennemis, soit d’accompagner et de protéger un héros. Dans ce dernier cas, pas besoin de gérer les mineurs et leurs cristaux : le jeu « donne » automatiquement des soldats.

JPEG - 270.7 ko

Une autre étonnante séquence de jeu fait uniquement appel aux réflexes : il s’agit d’une sorte de run’n jump dans lequel le joueur doit déplacer et faire sauter son héros, et tirer sur des ennemis de passage. L’idée est bonne et permet de souffler entre deux phases STR ; malheureusement, l’exécution est vraiment pauvre. Les boutons mettent une plombe àréagir et on peut être certain de ne jamais réussir àsauter convenablement au-dessus d’un obstacle. À revoir…

JPEG - 339.5 ko

L’aspect jeu de rôle est lui assuré par la récolte de pièces d’or et de pierres de Lune, qui permettent d’embaucher de nouveaux mineurs, d’améliorer les stats de ses unités, la défense de son château, d’agrandir les jauges, d’acheter du matériel… Rien àredire sur ce versant du jeu qui assure, mais en même temps il paraissait difficile de se rater.

La réalisation sauve (un peu) la mise

Contrairement àl’ergonomie, la réalisation se montre suffisamment soignée et propre pour qu’on s’attache un tant soit peu àsa troupe. Les graphismes sont agréables et les animations réussies. On se lasse cependant assez vite des 6 environnements proposés qui reviennent souvent. Bon point en ce qui concerne la variété des ennemis, suffisamment étendue pour pour qu’on ne se lasse pas avec 20 types de monstres.
Le scénario se déroule façon jeu de rôle, et nécessitera de maîtriser un tant soi peu l’anglais pour piger de quoi il retourne ; cependant, le pitch n’a rien de très sorcier ni, il faut bien le dire, de très passionnant.

JPEG - 378.2 ko

Le jeu fait l’impasse sur les succès, mais n’en a pas vraiment besoin au vu du contenu proposé : en plus des 50 niveaux de la Campagne, une dizaine de modes sans fin sont àdébloquer ! Autant dire qu’on ne verra pas de si tôt la fin du titre même s’il est très possible que le joueur abandonne auparavant.

Pour conclure

Legendary Wars nourrit un projet ambitieux. Si le contenu et la réalisation sont àla hauteur de ce pari, l’ergonomie assez calamiteuse est àrevoir complètement. Le joueur pestera contre ces soldats qui refusent d’aller làoù il l’aura choisi, et les maudira encore plus quand ils auront envahi l’écran, ne sachant comment les diriger finement. Alors, plutôt que se la jouer tactique, le titre n’offre comme alternative que la force brute : on privilégie la récupération de cristaux pour générer une armée suffisamment puissante pour écraser les hordes ennemies… alors qu’il est possible d’opérer plus intelligemment, en jouant sur les caractéristiques des catégories de soldats.
Par charité, on n’évoquera pas trop les interludes ratés essayant de donner un peu d’action, ça ne fonctionne pas.

Bref, grosse déception pour ce jeu qui promettait pourtant beaucoup. Il faudra encore beaucoup de travail àLiv Games pour rendre son titre vraiment agréable, et c’est fort dommage puisqu’il a du potentiel.

Version de test : 1.0
Machine de test : iPhone 4
Niveau d’anglais requis : oui
Affiliation réseau : peaud’

Téléchargez Legendary Wars

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page