Carboard Castle cartonne

Par iMike le 3 février 2011 à 18h05

Carboard Castle cartonne

Après tout, si on s'amuse autant avec l'emballage du cadeau qu'avec le cadeau en lui-même, on peut tout à fait envisager de jouer avec du carton.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Ce début d’année n’a pas vraiment réussi àBulkypix, au niveau de la réception de ses jeux, tout du moins : Artillery Brigade, iCannon HellFire, et même Hysteria Project 2, pourtant bien noté dans ces colonnes, ont reçu un accueil critique peu amène. Il était temps que le studio abatte une vraie carte… et c’est une heureuse surprise puisqu’avec Carboard Castle, Bulkypix tient làun véritable hit en puissance.

JPEG - 335.4 ko

Développé par White Birds, les développeurs de Babel Rising, le jeu offre un bel équilibre entre humour, jus de crâne et en cherchant bien il y a même un peu d’action. Mais ce qui frappe d’emblée, c’est la réalisation, avec des graphismes « roulés àla main » tout en carton et en papier. Un rêve de gosse, sur lequel on revient dans ce test.

Qu’y a t-il dans le carton du cadeau ?

Le joueur aura une mission : celle d’aider un preux chevalier àsauver le roi, défaire les monstres du royaume et secourir les demoiselles en détresse. Le quotidien du preux chevalier quand on y songe, sauf que dans le monde étrange de CardBoard Castle, tout est en carton : les décors, les objets, les personnages… et ça n’est pas que pour faire joli.

JPEG - 405.3 ko

Perché sur son fier destrier, notre fier héros doit filer tout àdroite de chaque niveau - plus facile àdire qu’àfaire, car nombreux sont les obstacles sur son chemin ! Le joueur doit donc utiliser tous les éléments qui traînent afin de créer les conditions idéales pour que le chevalier puisse avancer.

JPEG - 269 ko

Un petit exemple : un feu empêche le chevalier de passer. Il s’agit de trouver un nuage, de le placer au-dessus du feu et de tapoter dessus pour qu’il pleuve. Le feu s’éteint, mais créé une bouillie de papier. Impossible pour un cheval de marcher là-dessus ! Il faut alors rapprocher le soleil de ce tas de papier humide pour qu’il sèche… et permette au héros de passer !

JPEG - 313 ko

Certains passages seront bien plus retors et nécessiteront d’utiliser le système d’aide proposé par le jeu. Attention cependant ! Chaque astuce coà»te une pièce d’or et ces dernières se font particulièrement rares (elles sont en fait habilement planquées derrière un soleil ou un objet, cherchez bien !). Il faut dire ce qui est : le jeu est très rapidement assez difficile ; le jus de crâne va chauffer, même si au bout du moment on saisit la logique du jeu.

JPEG - 356.7 ko

Attention cependant : si comme moi vous êtes plutôt porté sur l’action, le jeu risque d’être particulièrement frustrant, car pour venir àbout d’un niveau, il ne faut pas hésiter àtenter des combinaisons parfois improbables… et si vraiment on est coincé, il est possible d’utiliser un joker pour passer au niveau suivant. Ce joker pourra servir autant de fois qu’on le souhaite ! Bon évidemment, c’est moins drôle mais au moins, on peut revenir sur les niveaux passés l’esprit plus détendu.

JPEG - 358.9 ko

En plus du jeu classique, le titre offre un mode contre la montre très intéressant : les casse-têtes sont plus faciles, mais il s’agit de faire le maximum de kilomètres en un temps imparti. Outre qu’il reprend certains des mécanismes de la Campagne, ce mode est aussi un défi très agréable, qui permet de souffler entre deux prises de tête.

Les p’tits papiers

On a pu s’en rendre compte sur les captures ci-dessus, mais le jeu sort graphiquement du lot. L’univers tout en carton n’est pas qu’un gimmick visuel : il est étroitement lié au concept même du jeu. Une vraie réussite qui fait honneur au travail toujours très soigné de White Birds.

JPEG - 382.4 ko

Du côté de l’ambiance sonore, c’est plus limité : les bruitages sont certes réussi, mais la bande-son se fait assez peu entendre, si ce n’est dans les menus du jeu et au début de chaque niveau. Ça n’est pas rédhibitoire, rassurons-nous, car le titre exige une certaine concentration !
Une série de 8 trophées viendra récompenser les plus assidus.

Pour conclure

D’un jeu dont on n’attendait pas grand chose, nous voilàagréablement surpris ! Cardboard Castle est un excellent casse-tête, àla réalisation réussie et aux mécanismes redoutables. Une excellente surprise, c’est toujours bon àprendre, alors ne nous gênons surtout pas et apprécions goulà»ment cet excellent cru.

Version de test : 1.0.1
Machine de test : iPhone 4
Niveau d’anglais requis : jeu localisé en français
Affiliation réseau : peaud’

Téléchargez Cardboard Castle

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page