Hero Princess : belle de loin, loin d’être belle

Par iJoys le 11 février 2011 à 18h05

Hero Princess : belle de loin, loin d'être belle

Vous pensiez à juste titre qu'une princesse était incapable de se battre ? Hero Princess vous apportera la preuve qu'elle sait très bien se défendre la duchesse. Pour autant, il y a t-il du monde au balcon…
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Il était une fois…

Ce nouveau conte de fée signé Demonual Studio, àqui l’on doit le très bon Cat Run, va vous projeter quelque temps en arrière, àl’époque des vikings. Bien connu pour leurs penchants cleptomanes et conquérants, nos navigateurs scandinaves ont comme ambition de s’affairer àla capture du château de notre belle duchesse, l’actrice principale du jeu que vous incarnerez. Jonglant avec bravoure et élégance entre sommets des murailles du château, notre belle Å“uvrera vaille que vaille àla défense de sa demeure.

PNG - 180.4 ko

Dans l’espoir de ne voir aucune tête àcornes prendre l’ascendant du château en capturant notre duchesse, vous devrez agir rapidement en projetant aux visages de l’ennemi ce que vous avez de plus efficace àportée de main : des pierres. Pas l’ombre d’un canon ni même d’arbalète vous aidant àcette dure entreprise, la roche étant votre seule arme principale.

PNG - 188 ko

Non sans humour, la princesse pourra faire une pierre deux coups en usant sporadiquement de cadeaux, qui sont autant d’armes afin d’émousser le nombre de Vikings. Ainsi, un poney rose, une baignoire ou bien un piano pourront se retrouver dans les mains de la duchesse et signer l’arrêt de mort de toute personne se situant dans la trajectoire de chute du projectile. Une petite trouvaille aussi amusante qu’efficace, qui sera pourtant àutiliser judicieusement si l’on souhaite par exemple tirer avantage de situations délicates.

PNG - 183.1 ko

Faire sa princesse

Telle une princesse, le gameplay a été conçu àson image : élémentaire. Mon cher Watson, vous contrôlez votre partenaire de charme par simple touché sur l’écran, l’absence de boutons et de pads étant de mise. Ainsi, afin de déclencher le jet de pierre sur l’ennemi, il suffira simplement d’effleurer l’écran sur le lieu où vous souhaitez lâcher votre fronde afin de déclencher le geste. Immédiate, l’action pourra être répétée expressément, ce qui s’avérera indispensable sur certains vikings.
Cependant, chaque bout de roche projeté dans le vide vous sera renvoyé (signalé auparavant par une bande rouge), ce qui aura pour conséquence de vous étourdir quelques secondes si jamais elle vous heurte. Attention donc àne pas vous laissez toucher, le temps de perdu étant autant d’actions avortées.

PNG - 177 ko

Certains ennemis ne se laisseront pas déboulonner pour autant. Il vous faudra Å“uvrer, pour les plus coriaces d’entre eux, àfaire trembler l’échelle sur laquelle ils sont situés, en secouant votre appareil pommé tout en sélectionnant l’échelle adéquate afin de les expulser de celle-ci. Diversifiant quelque peu le gameplay, on apprécie également l’originalité de la manÅ“uvre.

PNG - 189.7 ko

On dénombre pas plus de 4 classes d’ennemis, toutes décrites dans un Vikipedia très plaisant, ayant chacune leur propre défense. Alors que certains vikings se laisseront surprendre par de simples pierres, d’autres attendront d’être cueillies par les mouvements intempestifs de l’échelle sur lesquelles ils se situent. De prime abord, cela apparaît suffisant. Mais après quelques heures de jeu, les actions similaires s’enchainant, l’intérêt du jeu perd légèrement de sa superbe. Du renouveau dans le genre d’ennemis est autant de nouvelles façons d’aborder le gameplay.

PNG - 143.3 ko

Mais en réalité, ce n’est pas tant dans le nombre d’ennemis que l’on ressent un manque, mais dans un oubli cruel de modes de jeu. Au regard d’un de leurs titres phares, àsavoir Cat Run, Demonual Studio nous offre le strict minimum. Bien que la réalisation soit originale et intéressante, le jeu n’offre guère d’accroches supplémentaires afin de rallonger la durée de vie de jeu, d’attiser de nouveau notre intérêt et de nous donner a posteriori l’envie d’y retourner. Regrettable, car le jeu àdu potentiel.
Pour autant, ne perdons pas de vue que le jeu est propice aux parties rapides, aussi bien sur iPhone que sur iPad, qui saura combler certaines attentes et défoulements entre deux rendez-vous.

Revêtir sa robe de princesse

Tel un bon vin, la robe graphique d’un jeu est importante lors de sa dégustation. Hero princess n’a pas àrougir en revêtant son plus simple apparat afin de flatter, àun juste niveau, nos yeux. La gestion de l’interface de jeu est idéale que ce soit sur iPhone comme sur iPad. Les graphismes sont soignés, agréables, les teintes rosées, blanches et rouges étant travaillées pour coller habilement àla stature de notre héroïne.

PNG - 175.9 ko

La musique quand elle joue sa prude face au charisme de notre princesse. Une seule piste, entrainante, vous accompagnera lors de vos parties, avec quelques bruitages sonores qui collent àl’animation. Sur ces quelques notes, l’univers musical se montre tout juste passable. Mais ne jetons pas la pierre ànotre duchesse aussi promptement, notre bibliothèque musicale embarquée pouvant servir de fond sonore.

PNG - 122.8 ko

Tout comme la cour de notre impératrice, Game Center est subordonné àcelle-ci, tournant en arrière-plan. Il servira commodément àl’affichage de votre score global et entretiendra une barre de score, pour vous situer parmi les nombreux joueurs. De même, un lien direct vers le classement mondial fait partie intégrante du menu.

Une vie de princesse

Bien souvent, l’habit ne fait pas « la princesse ». Sous l’attirant buste de notre dame au grand cÅ“ur, se cache bon nombre de manques regrettables pour un jeu dont les rondeurs seraient propices àla souveraineté. Tandis que la cage thoracique de notre colombe prend toute son inspiration dans un gameplay bien rodé et comblé par des graphismes efficaces, elle expire d’un souffle l’ensemble de ces atouts avantageux àcause d’une absence de modes de jeux, de bouleversements dans sa dynamique et add-on supplémentaires.

Bien que le test mène la vie dure ànotre duchesse, cette dernière est pourtant vouée àune vie de château. Installé confortablement au cÅ“ur de l’iPhone ou de l’iPad du joueur occasionnel, cherchant àmettre la main sur le coffre généreux de notre rêne, Hero Princess sera approprié aux personnes souhaitant batifoler sur des parties rapides, sans prise de tête. Toutefois, espérons que Demonual Studio puisse parfaire son jeu ici et là, comme ils l’ont brillamment réalisé avec Cat Run.

Maintenant que vous avez pris les mensurations du jeu, croquerez-vous au fruit défendu ?

Version de test : 1.1
Machine de test : iPhone 3GS et iPad (iOS 4.2)
Niveau d’anglais requis : Une bolinette !
Affiliation réseau : GameCenter
Prix : Version iPhone : 0,79 € / Version iPad : 1,59 €

Téléchargez Hero Princess

Téléchargez Hero Princess HD

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page