Kami Retro : casse-tête pas si rétro

Par iMike le 14 mars 2011 à 18h07

Kami Retro : casse-tête pas si rétro

Avec sa drôle de tête et son concept étrange, le dernier jeu de Gamevil inspirait moyennement confiance. On avait bien tort.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Après toute une série de jeux de rôle et de simulations sportives, Gamevil se lance dans le jeu de plateformes àforte dose de casse-tête. Et cela lui réussit plutôt bien !

JPEG - 326.2 ko

Kami Retro est un jeu étonnant par bien des aspects, comme on le verra dans ce test. En attendant d’en savoir plus, le concept du titre est fort simple : il s’agit de faire rentrer au bercail le maximum de soldats (aux faux airs de Chuck Norris) par niveau. Rien de plus simple de prime abord, oui mais voilà : le jeu multiplie les chausse-trappes et ne compte pas vous laisser faire !

Réflexe et réflexion

Il y a deux versants dans Kami Retro : il faudra d’abord apprendre àdiriger des soldats qui de base, ne savent que courir vers leur perte. Pour ce faire, tout passe par des gestures très simples : un glissé du doigt vers le haut pour sauter, un autre vers la droite ou la gauche pour changer de direction. Des manipulations très aisées donc, sauf quand il s’agit de manipuler deux soldats en même temps àl’écran !

JPEG - 281 ko

Heureusement, cette situation sera finalement assez rare, puisqu’un nouveau soldat n’apparaîtra que lorsque le premier sera proche de la porte de sortie. Il n’empêche qu’il faudra faire preuve d’habileté et de sérieux réflexes pour éviter de perdre un soldat dans un fossé ou noyé.

JPEG - 299.1 ko

Le deuxième versant du jeu fait appel àla jugeote : il consiste, avant de lancer ses soldats àl’assaut, àdisposer dans le niveau des plateformes aux capacités particulières. Il y a làdifférents types de trampolines et de ventilateurs, àplacer judicieusement afin d’éviter les pièges. Si on sèche sur l’emplacement d’une plateforme, le jeu offre une astuce : les étoiles àrécupérer sur le chemin permettent de deviner où la placer !
Petit hic au niveau de la jouabilité : la sélection et le déplacement d’un outil sont parfois malaisés.

JPEG - 364.3 ko

En cas de plantage, il reste possible de relancer le niveau qui, ô joie, laisse en place les plateformes àleur place. C’est bien utile, notamment lorsque l’on perd bêtement un soldat…

Pas rétro

Ces deux mécanismes (réflexion et réflexes) sont parfaitement imbriqués et de plus en plus ardu àmaîtriser au fil des 60 niveaux et 5 mondes… Chaque chapitre échu est d’ailleurs récompensé par un niveau bonus permettant de récupérer le maximum d’étoiles possible, ce qui sera bien utile pour débloquer tous les mondes.

JPEG - 231.8 ko

On l’aura compris, le jeu est franchement accrocheur et on n’a de cesse que de vouloir franchir le niveau pour voir le suivant ! La variété des situations proposés ainsi que la perversité devant la construction de certains casse-têtes font qu’immanquablement, on n’a qu’une envie : y revenir.

JPEG - 291.7 ko

Si les graphismes peuvent faire peur au premier regard, au deuxième ils se révèlent particulièrement réussis et totalement adaptés àl’atmosphère déjantée du jeu. Mélange de 8 bits et de formes plus ou moins découpées àla va comme je te pousse, l’ambiance est vraiment réussie (mention spéciale au monde Spooky où il se passe toujours quelque chose àvoir) avec un petit côté rétro mais pas trop vraiment agréable. Une grande réussite donc, au contraire de la bande-son qui casse rapidement les oreilles.

Game Center est àl’œuvre pour ce qui concerne la gestion de succès (25 trophées àdécrocher) et pour les tableaux des scores.

Pour conclure

Pour sa première incursion dans le genre casse-tête/action, Gamevil nous offre làune vraie pépite digne de figurer dans l’iPhone du fan d’Helsing’s Fire ou de Cover Orange. Amusant, jamais frustrant, facile àprendre en main et néanmoins exigeant, ce Kami Retro-làn’engendre pas la mélancolie.

Version de test : 1.0
Machine de test : iPhone 4
Niveau d’anglais requis : non
Affiliation réseau : Game Center

Téléchargez Kami Retro

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page