Get Outta My Galaxy : la racaille de l’espace

Par iMike le 4 avril 2011 à 18h05

Get Outta My Galaxy : la racaille de l'espace

Voilà un jeu qui au moins, affiche dès le titre sa couleur : pas de ça chez nous ! Mais le joueur est-il invité à la fête quand même ?
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Un jeu qui fait la part belle àun héros irascible et pas aimable : voilàqui est original et nous sort du tout-venant des personnages qui doivent sauver le monde d’une quelconque menace. Waka est de ceux-làet en plus du reste, monsieur est xénophobe : les étrangers, très peu pour lui. La vague marine ne passera pas par l’AppStore !

JPEG - 647.9 ko

Pensez donc : alors qu’il était tranquillement en train de dormir, peinard sur sa planète, Waka est dérangé par les Wikus, une bande d’extra-terrestres tous plus bruyants et pénibles les uns que les autres. Pire encore : ils ont envahi toute la galaxie ! Trop, c’est trop, il va falloir y mettre bon ordre. Notre héros va abandonner làsa sieste crapuleuse et voyager àtravers le système solaire pour débarrasser son monde de la chienlit alien. Il y mettra du cÅ“ur et surtout, des baffes.

Non àl’envahisseur

Car en-dehors de quelques grognements, Waka s’exprime surtout par l’entremise de bonnes grosses baffes dans ta face ! Et pour cause : notre ami quatre bras et autant de paluches. Il faudra quelques mornifles pour venir àbout des envahisseurs. Notre nouvel ami aura un certain nombres d’aliens àexterminer sur chaque planète avant de passer àla suivante, ce qui se traduira par l’apparition d’un « puits » de transfert vers un autre monde.

JPEG - 577.7 ko

Les planètes étant particulièrement petites, le joueur en aura vite fait le tour. Les Wikus apparaissant sur leurs surfaces de façon aléatoire, il ne faudra pas hésiter àrevenir sur ses pas histoire de terminer le boulot. Le job justement consiste donc àbaffer tout ce qui passe, et pour ce faire rien de plus simple : il suffit de tapoter dessus !

JPEG - 657.2 ko

Et on n’oubliera pas de faire le ménage aussi par terre, car les extra-terrestres ont la mauvaise manie de faire pousser toutes sortes de plantes qui pourront blesser notre bel héros. Il ne faudra pas mégoter sur les baffes : un moindre piquant rouge qui traîne et paf, on perd un petit bout de sa jauge de vie. Celle-ci ayant tôt fait de s’épuiser très vite, c’est un aspect àne pas négliger.

JPEG - 567.3 ko

Le jeu contient également un très léger aspect puzzle, qui consiste àdéplacer des blocs sur des trappes afin de maintenir une porte ouverte. Ça n’a rien de très compliqué, mais rien de très amusant non plus - quant au challenge, il s’avère très limité lui aussi… Globalement, GOMG est beaucoup plus proche du jeu d’action que du puzzle comme s’évertue àle faire croire le studio Ookoohlo Oy (un nom pas facile, on en a plein la bouche).

JPEG - 519.4 ko

Malgré un effort sur les types d’extra-terrestres (attention aux explosifs !) et les bonus (bombe, glace…), le titre s’avère plutôt répétitif, pour ne pas dire assez rapidement pénible sur une longue période de jeu. En revanche, les niveaux étant très courts, on peut s’amuser ày revenir de temps en temps histoire de faire le ménage entre deux cours (ou pendant un cours, bande de sacripants), mais il aurait fallu en rajouter dans le gameplay pour accrocher le joueur une heure ou deux d’affilée.

À s’en décrocher la mâchoire

Le jeu se déroulant sur de petites planètes en 3D, on ne verra la plupart du temps de Waka que le dos ! En ce sens, GOMG se donne des airs de TPS (third person shooter), mais sans armes autre que les mains. Cela donne par contre lieu àdes animations sympathiques : on a ainsi réellement l’impression de marcher sur une planète bien ronde !
La réalisation graphique est étonnamment bonne, avec des personnages et des items bien détaillés (bon, on n’est pas dans Infinity Blade non plus…). La végétation en revanche, bien que variée, reste par contre un peu figée. Quant aux effets (de baffes, notamment), ils sont amusants et concourent àdonner au titre une ambiance bon enfant.

JPEG - 536.1 ko

Dans ce rayon, les bruitages participent également àplein, et notamment les borborygmes de Waka… mais aussi la bande-son, étrangement jazzy mais qui colle bien avec l’action ! Bref, un joli travail dans l’exécution. Dommage qu’il n’y ait pas de tableaux de scores ni même de succès, même si le jeu offre des trophées. Autre bizarrerie : àmoins de tout recommencer, on ne pourra pas sélectionner une planète déjàvisitée. Bon, ça n’a pratiquement pas d’intérêt, mais quand même.

Pour conclure

Malgré une certaine tendresse pour le caractère bougon du héros du jeu, on voit mal comment Get Outta My Galaxy ! pourrait tout cartonner. Certes, la réalisation est au poil et s’il n’y a pas grand chose àreprocher du côté technique, le jeu n’est amusant qu’àpetites doses. Ceci étant dit, à0,79 euro, il est bien difficile de faire la fine bouche, surtout qu’on sent tout le travail derrière GOMG… Dommage tout de même que le gameplay soit si simpliste. À mon avis, ce titre est un client idéal pour un futur apéro-promo !

Version de test : 1.0.1
Machine de test : iPhone 4
Niveau d’anglais requis : baffe !
Affiliation réseau : baffe !

Téléchargez Get Outta My Galaxy !

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page