Hamtaro : hamster jovial

Par iMike le 12 avril 2011 à 18h04

Hamtaro : hamster jovial

Prendre du plaisir avec un hamster ? C'est possible, encore faut-il savoir s'y prendre. Et EggBall sait parfaitement y faire !
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

De l’art du recyclage intelligent. En s’attachant la licence d’Hamtaro, EggBall fait d’un hamster deux coups : devenir visible aux yeux des fans du petit héros et sa bande, et remettre sur le métier les mécanismes de Woolly Factory. Et le tout très bien exécuté, comme toujours pour ce studio !

PNG - 640.3 ko

Pour les ignorants (honte sur vous !), Hamtaro est un hamster né au Japon en 1997 et qu’on connaît mieux par chez nous sous sa forme animé. C’est un petit animal fort courageux qui n’oublie jamais de partir àl’aventure sans sa bande des Ham-Hams. Certes, ce pitch laisse penser que l’adaptation pour iOS se destine surtout aux enfants, mais Hamtaro, le jeu, se montre suffisamment accrocheur pour intéresser aussi les plus grands !

Hamtaro Binet

Inutile de le cacher plus longtemps, Hamtaro est un match 3 qui rappelle beaucoup Woolly Factory, le deuxième jeu d’EggBall et qui a connu une belle carrière grâce àde nombreuses et fournies mises àjour. Le titre est aujourd’hui toujours bien balancé et on prend encore beaucoup de plaisir ày jouer ! Alors pourquoi craquer pour Hamtaro ? C’est que notre ami hamster a plusieurs astuces bien planquées sous ses pattes…

PNG - 882.6 ko

Comme tout bon match 3 qui se respecte, Hamtaro consiste àpairer un minimum de 3 objets identiques en les glissant les uns sur les autres, àla manière de Bejeweled. Rien de bien sorcier là-dedans, tout le monde s’est déjàadonné àun moment ou àun autre àce type de jeu. Pas de surprise àce niveau là : c’est très jouable, il est possible de continuer àdéplacer les objets même quand d’autres explosent. Si on sèche, les objets « jumelables » se signalent par un tremblement au bout d’un moment.
Si tout cela vous rappelle quelque chose, c’est que vous avez joué àWoolly Factory : les mécanismes sont en effet identiques d’un titre àun autre. Étant donné qu’ils sont performants et très accrocheurs, Hamtaro se révèle un match 3 déjàtrès enlevé.

PNG - 808.4 ko

Mais c’est le twist du titre qui lui donne tout son sel : en jumelant trois items (ou plus), on créé un panier rempli desdits objets. Ce panier devra être glissé/déposé sur le hamster qui en fait la demande : ces derniers, au nombre de trois maximum, sont en bas de l’écran et attendent impatiemment leurs paquets. Et si jamais on ne satisfait pas la demande, le Ham-Ham se barre sans demander son reste… ce qui fait perdre une vie sur les 3 disponibles. Cet aspect rajoute certes une couche supplémentaire de difficulté, mais elle est bienvenue et contribue àfaire d’Hamtaro autre chose qu’un simple clone de Woolly Factory. On passe d’ailleurs autant de temps àdistribuer des paniers qu’àles créer, puisqu’on oriente sa façon de jouer en fonction des besoins des hamsters. Dès que la jauge en bas de l’écran est pleine, c’est gagné, on passe au niveau suivant.

PNG - 795.4 ko

Le titre propose une dernière subtilité : àintervalles réguliers (de une àtrois fois par niveau), le jeu offre un gland magique. Ne riez pas, celui-ci a vraiment une particularité : donné àun hamster, il active un bonus ! Cela peut être un coeur supplémentaire, une couleur en moins sur le tableau, 10 secondes de répit… Sept bonus en tout qu’on accueille donc toujours avec plaisir !

Hamtaro Tation

Le jeu comporte trois chapitres : des fleurs pour Pashmina, des chapeaux pour Chapo, et des gâteaux pour l’anniversaire de Rompshitt. Un quatrième tome, consacré àHamiral, est dans les tuyaux et ne devrait pas tarder àdébarquer. Chacun de ces niveaux proposent leurs propres graphismes et items, et comprennent 7 niveaux, dont un d’entraînement. Hélas, pas de mode sans fin : on ne pourra que recommencer les mêmes niveaux… Dommage qu’après avoir débloqué un chapitre, on ne nous offre pas la possibilité de jouer en mode sans fin, ni que le studio n’ait pensé àproposer un contre la montre.

PNG - 867.8 ko

Gardons toutefois àl’esprit qu’il s’était agi de même avec Woolly Factory, qui manquait cruellement de contenu lors de sa sortie : EggBall n’a ensuite jamais cessé de fournir des modes et des thèmes supplémentaires. Il devrait en être de même pour Hamtaro dont, il faut bien le dire, on fait le tour assez vite. Histoire d’allonger la durée de vie, un album d’images débloquera des clichés au fur et àmesure de ses exploits.

PNG - 768.4 ko

EggBall est connu pour soigner la réalisation de ses jeux, et Hamtaro ne fait pas mentir cette réputation. Les graphismes sont très mignons, dans la droite ligne du manga et de l’animé, et les animations des protagonistes sont àl’avenant : nul doute que les gosses (et les autres) apprécieront de voir leurs héros sauter dans tous les sens et arborer d’adorables mimiques.
On ne se relèvera pas la nuit pour la bande-son qui n’a rien de franchement enlevée, mais elle colle bien avec l’esprit du jeu. Les bruitages sont très discrets. Si l’on pourra choisir de jouer sans musique, il ne sera pas possible de la remplacer par sa bibliothèque audio.

Pour conclure

Hamtaro est soluble dans le match 3 ! EggBall réussit làun bon petit jeu qui ne se moque pas des fans du hamster et de ses amis, et en réutilisant la mécanique de Woolly Factory en l’approfondissant, ne prend pas non plus les adeptes du match 3 pour des jambons. Ajoutons àcela une excellente réalisation, une bonne dose de bonne humeur, secouez bien fort avec des mises àjour àvenir, et on obtient ce Hamtaro largement recommandable - mais on attend tout de même de nouveaux modes, et un sans fin pour commencer.

Version de test : 1.0
Machine de test : iPhone 4
Niveau d’anglais requis : jeu en français
Affiliation réseau : Game Center

Téléchargez Hamtaro

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page