Burn It All joue avec le feu

Par iMike le 28 avril 2011 à 18h05

Burn It All joue avec le feu

L'écran de l'iPhone va devenir d'un coup brà »lant, et pourtant il va falloir y mettre les doigts ! Mais le dernier titre de Bulkypix est tellement bien fichu que c'en est un plaisir.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Les pulsions pyromanes sont àla fête sur l’AppStore. On a d’abord eu droit àun Burn the Rope sympathique mais sans plus, et Bulkypix nous fait aujourd’hui l’honneur d’un Burn It All bien plus conséquent, et pour tout dire… plutôt bien burné.

PNG - 541 ko

Burn It All a été couvé avec amour par le studio Pastagames, qui a àson actif Maestro Green Grove, et surtout l’excellent jeu de plateformes vintage Pix’n Love Rush, qui a àpeu près tout raflé l’an dernier. Autant dire que ce nouveau jeu était particulièrement attendu - heureuse surprise, il ne déçoit pas et bien au contraire, se montre aussi efficace que surprenant. On vous dit tout dans ce test !

Jouer avec le feu

Pulsions pyromanes, disions-nous : elles seront fort nécessaires tout au long du jeu puisqu’il consiste àbrà»ler des cordages et des pièces de bois, avec l’aide de trois petites flammèches apparaissant les unes après les autres au cours de sa progression. Le jeu est assez simple : il s’agit de déplacer la flamme vers l’extrémité d’une corde pour que cette dernière prenne feu !

PNG - 763.3 ko

Évidemment, tout n’est pas si simple. Outre le fait qu’il faille respecter un certain temps pour que tout ce qui puisse s’enflammer parte en fumée, le jeu comporte un certain nombre d’obstacles : gouttes d’eau àéviter comme la peste, circuits àparcourir, fuites de gaz seront au programme. Ça n’est pas tout : la flammèche a besoin de se régénérer dans un puits durant quelques secondes avant de s’enflammer de plus belle.

PNG - 901.8 ko

Un gameplay ultra-simple donc, et qui se prend en main en quelques secondes : sur le coup, pas besoin de se prendre le chou pour comprendre comment jouer àBurn It All ! Mais cette simplicité est peut-être aussi le principal défaut d’un jeu qui aligne par ailleurs les bons points. Pour y répondre, Pastagames a imaginé un concept vraiment étonnant et àma connaissance, encore jamais vu : un mode coop… àun joueur !

PNG - 822.4 ko

Voici comment il se déroule : àpartir du chapitre 3, chaque niveau devra être parcouru deux fois. La première avec une flammèche standard, où on se rendra compte que des éléments ne peuvent être brà»lés. La deuxième permet de remonter dans le temps pour finir le tableau avec une flamme spéciale, tandis que l’on voit en sous-impression les trajectoires de la flamme précédente ! Du coup, il s’agit de calculer son coup au plus fin histoire d’être le plus efficace : la première flamme devra s’occuper le plus rapidement possible de créer un passage pour que la deuxième flamme puisse faire son office tout aussi vite.

Retour de flamme

Ce mode coop se vit plus facilement qu’il ne s’écrit, je vous rassure, d’ailleurs vous pourrez y jeter un oeil dans notre vidéo ci-dessous. En tout cas, il apporte un twist particulièrement intéressant, qui relance d’un coup l’intérêt d’un jeu que d’aucuns jugeront un peu ronronnant.
Car c’est un fait : malgré la centaine de niveaux, Burn It All est assez facile, même àpartir du chapitre 3, et ça n’est pas la fonction « Skip » qui permet de sauter les tableaux indéfiniment (du moins dans notre version de test), qui dira le contraire.

PNG - 1 Mo

Il manque peut-être au jeu des bonus, des boss de fins de niveaux, ou des mécanismes un peu plus machiavéliques pour qu’on y soit accro comme àun Angry Birds, par exemple. L’ajout d’une boutique pour y dépenser les étoiles collectées, ou encore l’obligation d’avoir récupéré un certain nombre de ces étoiles pour passer àun autre chapitre auraient sans doute rajouté une petite couche supplémentaire de fun. Ne perdons pas espoir : de nouveaux niveaux nous sont promis àl’avenir.
Ceci étant dit, le jeu tape aisément dans le haut du panier, ce qui lui vaut aussi cette bonne note.

PNG - 648 ko

Disons le tout de go : la réalisation est vraiment excellente. Pas une faute de goà»t n’est àdéplorer, et évidemment les graphismes sont àl’honneur : les différents éléments sont particulièrement bien dessinés et animés, les effets de flammes et de fumée sont tout simplement bluffants, tandis que les couleurs s’éclatent sur l’écran Retina de l’iPhone 4 (le jeu est aussi très joli sur iPad). C’est du très haut niveau qui a visiblement fait l’objet d’un soin maniaque, mais venant de Pastagames le contraire aurait été fort étonnant.

PNG - 759.5 ko

On rajoutera àcela une bande son totalement en phase avec son sujet et des bruitages discrets mais « réalistes » (le bruit des cordes qui brà»lent, par exemple), on secoue fort et on obtient un véritable régal pour les yeux et les oreilles.
Le titre propose en outre le support d’OpenFeint et de Game Center pour la gestion des succès et des tableaux de scores, ainsi que celui de Facebook, et on obtient un très bon jeu complet.

Pour conclure

Dans un genre bien différent, Burn It All est digne de Pix’n Love Rush : une réalisation exemplaire, un concept bien amené, et il y a même un twist renversant qui vient bouleverser le titre en plein milieu ! Malgré tout le bien qu’on peut en penser, il y manque sans doute un petit apport nutritif au niveau des power-up et de ses mécanismes pour récolter la note suprême qu’il rate de peu, mais un jeu de cette qualité ne se trouve pas tous les jours - en particulier pour le prix demandé.

Version de test : 1.0
Machine de test : iPhone 4, iPad 2
Niveau d’anglais requis : localisé en français
Affiliation réseau : Game Center, OpenFeint (succès, scores)

Téléchargez Burn it All - Journey to the Sun

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page