Jackpot pour Coin Drop

Par iMike le 9 mai 2011 à 18h07

Jackpot pour Coin Drop

Qui peut se douter de la véritable vie des pièces ? Loin des poches, celles-ci virevoltent, tombent, s'accrochent, se perdent, bref, vivent des trucs épatants.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Le pachinko est un art ancestral (ou pas loin) surtout localisé au Japon, où il s’agit de balancer une tonne de billes dans l’espoir secret de les voir débloquer des bonus. Si ce jeu, qui ressemble àun mélange de bandit manchot, de billard et de flipper a des millions d’émules sur l’archipel, le genre n’a pas su traverser les frontières. Toutefois, on retrouve le concept dans certains jeux vidéo, dont l’un des représentants les plus connus se trouve être Peggle. On pourra rajouter aujourd’hui Coin Drop, qui se hisse aisément au niveau du titre de PopCap. Voire au-delà !

JPEG - 276.8 ko

Le studio Full Fat cherche depuis quelques temps un « killer game », du genre Cut the Rope ou Doodle Jump. L’éditeur a tenté sa chance avec des zombies (dans le sympathique mais trop limité Zombie Flick) ou les balles blanches (avec Flick Golf), mais aucun de ces titres ne peut sincèrement prétendre àfaire aussi bien et addictif que les deux hits ci-dessus. Il semble qu’avec Coin Drop, Full Fat ait fini par dénicher la martingale…

Attention, chute de pièces

Soit, des pièces. En général, pour chaque tableau, le joueur en dispose d’une quinzaine, qui auront comme mission principale de toucher les quatre méchantes pièces (ça se voit qu’elles sont vilaines, elles portent moustache et bandeau de pirate). Une fois toutes touchées, on passe au niveau suivant. Rien de plus simple àcomprendre donc, mais le jeu en propose heureusement bien

JPEG - 468.8 ko

On trouve en effet toute une flopée d’objectifs secondaires : sauvetage de charmantes pièces femelles, démolition de constructions diverses façon casse-briques, atterrissages en cadence dans des trous ciblés… Et évidemment, on compte également une batterie d’obstacles, les plus simples étant ces mini-bumpers souvent mouvants et injectant une grosse dose de hasard et d’inconnu aux pérégrinations des pièces du joueur.
N’oublions pas la multitude d’autres obstacles qui viendront vous pourrir la vie : mécanismes divers, plateformes, poissons, aimants, sous-marins… La diversité est de mise de ce côté-là.

JPEG - 400.5 ko

Ces fameuses héroïnes tombent du haut de l’écran quand le joueur tapote sur l’écran, àl’endroit où il souhaite les balancer. Attention, il y a tout un monde entre le moment où l’on sélectionne un emplacement et celui où la pièce finit par tomber, puisque comme on l’a dit, les obstacles sont nombreux et les pièces, particulièrement rebondissantes. Pour tout dire, on abandonne assez vite l’idée saugrenue de viser les endroits pour miser sur un autre gameplay : envoyer au charbon plusieurs pièces (un maximum de cinq àla fois) en espérant qu’au moins une touche au but. Et bien souvent, elles y parviennent, sans que le joueur ait beaucoup son mot àdire, comme au pachinko.

JPEG - 338.3 ko

Toutefois, il ne faudrait pas croire que le hasard seul peut vous aider àremplir les objectifs de chaque niveau. Un certain sens du rythme et des réflexes seront aussi nécessaires, par exemple en calculant que la fusée qui passe àintervalles réguliers pourrait bien emporter une pièce vers cet ennemi normalement insaisissable…
Outre la « dépose » des pièces, il est possible de secouer l’iPhone pour les envoyer valdinguer, tel un flipper que l’on violenterait pour sauver une bille - mais point de tilt ici ! Certaines pièces bloquées réclameront même un petit secouage, via un phylactère montrant un petit iPhone. Il ne faudra donc pas se priver.

JPEG - 382.9 ko

Rajoutons que le fait de remporter des étoiles (trois par niveau) est non seulement synonyme de déblocage de nouveaux chapitres (quatre en tout, composés de 15 niveaux), mais aussi de pièces supplémentaires - celles-ci, que l’on pourra sélectionner au début de chaque tableau, n’apportent rien au gameplay (pas de capacités spéciales, par exemple), mais un peu de fraicheur fait toujours du bien !

JPEG - 414.3 ko

Coin Drop est donc un jeu tout simple àprendre en main mais tellement complet et diversifié qu’on n’a qu’une envie : s’y remettre immédiatement ! Les 60 niveaux sont relativement aisés àparcourir mais il y en aura de nouveaux via des mises àjour de contenus. On aura toutefois plaisir àles parcourir ànouveau, ne serait-ce que pour débloquer les trois étoiles et s’en mettre plein les yeux.

On tire àpile ou face ?

Car en-dehors de son gameplay bien pensé, le jeu a également pour lui une superbe réalisation. Les animations sont légion, ne serait-ce que les mimiques impayables des héroïnes du jeu qui « souffrent » lorsqu’elles frappent un obstacle ou aux yeux en forme de cÅ“urs àcôté des charmantes àdélivrer. Notons également les effets de lumière, dignes d’un vrai pachinko (parfois àla limite de l’épileptique !).

JPEG - 503 ko

Les graphismes se montrent eux très mignons et très appliqués. Les quatre mondes bénéficient d’univers qui leur sont propres, tous fort réussis. Vraiment, c’est un plaisir pour les yeux que de voir tout ce petit monde grouiller !

La bande-son est également une réussite : aucunement bouche-trou comme souvent dans ce type de jeu, elle accompagne au contraire parfaitement l’action. Et les bruitages sont àl’avenant ! Non vraiment, il n’y a rien àredire sur l’exécution qui est parfaitement au point et adaptée.

Pour conclure

Si l’on ne donnait pas cher de ce Coin Drop, force est de constater que Full Fat a réussi ànous retourner… comme une pièce. Empruntant le concept du pachinko pour mieux le travestir avec une tonne d’obstacles et d’objectifs, il mêle habilement hasard et réflexe, le tout empaqueté dans un sémillant papier-cadeau. C’est du très bon jeu casual que nous avons là, qui plus proposé en version universelle pour 0,79 euro : àne pas manquer !

Version de test : 1.0
Machine de test : iPhone 4, iPad
Niveau d’anglais requis : pas vraiment utile
Affiliation réseau : Game Center

Téléchargez Coin Drop

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page