Army of Darkness Defense : petit coup de Ash

Par iMike le 13 mai 2011 à 18h05

Army of Darkness Defense : petit coup de Ash

« L'Armée des Morts » en jeu vidéo : un fantasme pour beaucoup de joueurs sur iOS, mais aussi une crainte de voir le studio Backflip bâcler le travail. Et le résultat ? Fun, mais répétitif.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Si vous n’avez jamais vu plusieurs fois la trilogie d’« Evil Dead », alors honte sur vous jusqu’àla septième génération. Bon allez, je vous pardonne parce que je suis grand seigneur, et comme je vous aime décidément bien, voici un court résumé qui vous permettra de piger de quoi il est question : Ash, minable employé de supérette, part un week-end en forêt, dans une cabane étrange dans laquelle il met la main sur un mystérieux bouquin. Il s’agit du Necronomicon, le fameux livre des morts, qui est aussi dangereux que facétieux : en plus de réveiller les deadites, la fameuse armée des morts, il a également le pouvoir de renvoyer Ash dans le passé.

JPEG - 551.5 ko

Et c’est àce moment làque le studio Backflip a situé son jeu : chronologiquement, dans le troisième film, et historiquement dans un moyen-âge mal dégrossi. Je vous la fait courte parce qu’on n’a pas toute la journée, mais sachez qu’Ash, aidé par les villageois du château-fort, devra empêcher le Necronomicon de tomber dans les mains des deadites. Allez voir les films.
Dans les faits (et dans le jeu), il s’agit de repousser les attaques de vagues de monstres, et de les empêcher d’approcher de trop près le bouquin en question.

Ash àl’attaque

Le joueur dirige Ash qui fait office de héros (what else, a t-on envie de dire). Ce dernier pourra envoyer au combat de la chair àcanon (simples soldats, paysans) mais aussi des chevaliers, voire d’autres héros comme Arthur ou des combattants plus massifs. En tout, le jeu propose 11 types de soldats àdébloquer, qui ont chacun leurs caractéristiques. Attention, tous ne pourront pas prétendre partir àla bataille : il faudra en choisir cinq maximum.
Ash a également àsa disposition des sortilèges, 6 en tout, mais il ne pourra en utiliser que deux par niveau : àvous de faire les bon choix !

JPEG - 561.6 ko

Il ne faudra pas hésiter à« panacher » les cinq soldats, par exemple en embarquant un héros et un simple soldat - c’est que Ash ne peut pas balancer toute sa horde d’un coup ! Il lui faudra attendre après le forgeron qui équipe les combattants. Une fois que ce dernier a atteint un certain nombre de points, 10 pour un soldat simple, par exemple, on pourra l’envoyer au combat. Ce mécanisme bien connu fonctionne parfaitement bien et pendant que ce personnage continue de produire de la chair àcanon, il faudra gérer avec Ash et les soldats déjàprésents sur le terrain.

JPEG - 408.1 ko

Durant le jeu, on pourra récupérer des blocs de métal afin d’alimenter plus rapidement le forgeron, mais aussi des pièces d’or : récupérez-en le maximum possible, car tout est affaire d’améliorations dans le jeu. Non seulement on pourra renforcer les défenses du château, mais également les capacités des soldats, les armes d’Ash et ses sortilèges. Cela donne au final une très légère patine RPG au titre mais je vous rassure, ça n’a rien de sorcier.

JPEG - 525.5 ko

Jamais durant le jeu on ne ressent le besoin d’aller se remplumer la bourse en achetant des paquets de pièces (premier prix : 5 000 pièces contre 0,79 euro). Le titre se montre suffisamment généreux pour ne pas prendre les joueurs pour des pigeons.

À fond dans les deadites

Le gameplay du jeu est assez proche de celui de Legendary Wars, la gestion de la profondeur en mois. On pilote donc directement le héros d’une façon on ne peut plus simple : il suffit de tapoter àdroite pour aller àdroite, et àgauche pour filer… àgauche. Ash tire automatiquement àl’approche des méchants, et file un coup de latte àtous ceux qui s’approchent de trop près. Bien vite toutefois, le joueur va se retrouver submergé par les vagues d’ennemis, et il devra faire appel àsa soldatesque comme on l’a vu plus haut.

JPEG - 551.7 ko

Pas de profondeur, donc, et c’est làque le bât blesse : autant dans Legendary Wars il fallait prendre garde ànaviguer entre les différentes valeurs de plan histoire de ne pas laisser un ennemi s’approcher de trop près, autant dans Army of Darkness, c’est le soldat en pointe qui se prend tout dans la tronche, jusqu’àtrépasser et laisser sa place au suivant. Du coup, on se retrouve avec un gros tas de combattants àl’avant, avec un Ash prudemment àl’arrière qui se contente de récupérer des blocs et des pièces.

JPEG - 557.5 ko

Un autre aspect malheureux de ce choix de design est qu’il n’est pas forcément nécessaire d’alterner les combattants : le jeu peut grosso-modo se résumer àcréer le maximum de soldats de base que l’on aura préalablement amélioré le plus possible, et de les laisser combattre àl’avant. On n’a pas forcément besoin d’envoyer un héros ou un chevalier mieux armé…

JPEG - 662.3 ko

Autre grief, les 50 vagues se déroulent derrière le même décor ! Certes, il est plutôt joli, mais au bout d’un moment, on finit par le connaître par cÅ“ur. Le film contient pourtant plusieurs scènes de bravoure qu’il aurait été bon de repiquer dans le jeu !

Ces deux aspects finissent par lasser, car malgré une belle diversité de monstres et de soldats àsa botte, les mécanismes restent identiques d’un niveau àun autre - répétitif donc, surtout avec un décor qui n’évolue jamais.

Engagez-vous qu’ils disaient

Est-ce àdire pour autant qu’Army of Darkness Defense est un mauvais jeu ? Non, bien évidemment. Pour peu qu’on… joue le jeu (en évitant de se créer continuellement une armée de petits soldats à10 points), le titre se révèle fun et agréable, en particulier grâce au système d’amélioration qui permet de tester différents sortilèges et armes.

JPEG - 589.1 ko

Bon, le décor est certes identique tout le long du jeu, mais les graphismes n’en sont pas moins réussis. Arborant un aspect cartoon très particulier, ils se révèlent parfaitement adaptés au délire du film. On retrouve d’ailleurs avec énormément de plaisir les ennemis qui jalonnent l’épopée de Ash, dont les fameux « petits Ash » qui sont une plaie àcombattre ! Question diversité, les héros du film ne sont pas non plus oubliés.

JPEG - 580.8 ko

Le studio Backflip ne s’est pas moqué des fans, en reprenant beaucoup du long métrage, y compris certains gags et citations vocales (en anglais, évidemment) qui font beaucoup pour renforcer la sympathie que l’on ressent envers le jeu - malgré des défauts déjàénoncés.

Au rayon du réseautage, on trouve des tableaux de score sous Game Center ainsi que 52 succès.

Pour conclure

En l’état, Army of Darkness Defense est plutôt sympathique et ne manque pas d’atouts : facile àprendre en main, évolutif, des mécanismes bien huilés, et surtout un fan service conséquent et respectueux, on se demande bien pourquoi Backflip n’est pas allé plus loin au niveau du gameplay - quelle idée de n’offrir qu’un seul plan ! Le jeu se montre donc trop facile et pas suffisamment stratégique pour rendre pièce àpar exemple Legendary Wars. C’est ballot parce qu’il y a làde quoi faire un grand jeu qui aurait pu rendre honneur au film…

Version de test : 1.0.0
Machine de test : iPhone 4
Niveau d’anglais requis : pas vraiment utile (surtout si on connaît le film !)
Affiliation réseau : Game Center
Prix : 0,79 euro (iPhone/iPod), 2,39 euros (iPad)

Téléchargez Army of Darkness Defense
Téléchargez Army of Darkness Defense HD

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page