Feed Me Oil : du pétrole dans le moteur

Par iMike le 8 juin 2011 à 18h02

Feed Me Oil : du pétrole dans le moteur

Encore un peu de pétrole ? Allez, c'est pour la bonne cause et celui-là ne vous tâchera pas les doigts.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Le pétrole, c’est bon. Enfin, pas pour la planète, ni pour nous, ni pour les moteurs des voitures que cela encrasse, ni pour les pauvres piafs qui se retrouvent englués dans la marée noire. Mais pour les monstres de Feed Me Oil, alors oui, c’est du tout bon !

JPEG - 588.6 ko

Ces monstres, plutôt sympathiques au demeurant, doivent en effet se nourrir avec du pétrole, ce dont on ne pourrait les blâmer (après tout, certains mangent bien au KFC…) Oui mais voilà, ces streums ont un défaut : ce sont des glands. Ils sont dans l’impossibilité de se nourrir seul, et ont fichtrement besoin qu’on leur file un coup de main. Et vous auriez bien tort de vous en laver les mains car d’une, ce ne serait pas très gentil, et de deux, vous risquez de passer àcôté d’un bon petit jeu signé Chillingo.

Le pétrole vous aime, aimez-le

Au départ, il y a eu le pétrole. Puis les monstres sont arrivés, et ont apprécié cette matière un rien visqueuse, si polluante mais si douce au goà»t… de toutes façons, ils n’avaient guère le choix puisque l’île sur laquelle ils habitent ne leur offre que cela comme nourriture, il a donc fallu s’adapter. Seul hic, ces monstres ne savent pas s’alimenter tout seul : Feed Me Oil consiste donc àdisposer des outils et des plateformes pour leur remplir la gueule jusqu’àce qu’ils n’en puissent plus !

JPEG - 581.9 ko

Si Chillingo n’a rien inventé avec ce jeu, force est de constater que les mécanismes du gameplay sont ingénieux, même si encore une fois on a déjàvu ça ailleurs. Les outils àposer sur l’écran de jeu sont par exemple des passerelles, des ventilateurs ou encore des rotors dont les actions sont très prévisibles. Le but du jeu est d’apporter le pétrole qui coule du robinet vers la gueule du monstre, d’une façon ou d’autre et de préférence, en utilisant le moins possible d’outils histoire de claquer les plus gros scores.

JPEG - 564.3 ko

Le jeu multiplie les chausse-trappes histoire de vous induire en erreur, c’est la loi du genre et de toutes façons, il ne faudra jamais hésiter àtester de nouvelles solutions pour espérer être le plus efficace possible. À noter qu’àchaque fois que l’on modifie l’emplacement d’un objet, le niveau repart de zéro : il est inutile de vouloir transporter une passerelle durant le flot de pétrole. Le mécanisme devra donc être parfaitement au point !

JPEG - 319 ko

S’il arrive que l’on sèche lamentablement, pas de panique : le jeu intègre un système d’aide affichant en surimpression la place et l’éventuel mouvement des outils… Cependant, on évitera d’y faire trop souvent appel car d’une, ça n’est pas très fun et de deux, àpartir du deuxième chapitre, il faudra attendre une trentaine de secondes entre chaque astuce - àmoins d’en passer par un micro-paiement de 0,79 euro qui supprimera ce temps d’attente. Plutôt malin mais bon, encore une fois, l’intérêt du jeu décline rapidement si l’on fait trop souvent appel àcette fonction.

JPEG - 628.7 ko

Chaque niveau offre trois d’étoiles àdécrocher suivant la « performance » du joueur. Il s’agit de les accumuler pour débloquer des tableaux bonus, dont le premier paquet est proposé gratuitement… pour peu que l’on soit inscrit àCrystal (le réseau maison de Chillingo) et que l’on offre ce paquet àtrois amis ; en retour, on gagnera le droit d’y jouer àson tour.
Pour le reste, ce sont 45 niveaux que l’on trouvera sans toutes ces contorsions, répartis en paquets de 15, chacun dans un univers différents. De nouveaux niveaux sont promis àl’avenir.

JPEG - 529.7 ko

Le jeu offrira de délicieux challenges pour l’amateur qui a apprécié World of Goo, qui a visiblement été une des sources d’inspiration des développeurs de Chillingo ! Alors certes, ce ne sont pas de petites boules élastiques et gluantes que l’on manipulera, mais l’air de famille entre les deux titres est patent. Feed Me Oil se situe toutefois sous World Of Goo en matière d’originalité et de contexte (le titre de 2D Boy cache en effet une thématique assez audacieuse pour un jeu casual). Ça n’est pas pour autant une raison de bouder Feed Me Oil, dont la complexité et l’intérêt vont croissant au fil des niveaux.

Les gentils monstres bouffeurs de pétrole

Surtout qu’au niveau de la réalisation, le titre est un régal pour l’oeil. Les différents monstres sont très inventifs et cultivent une certaine parenté avec ceux de « Max et les Maximonstres ». L’exécution graphique est elle aussi au niveau de l’imagination déployée, avec des animations rigolotes bien que limitée. Le moteur physique est lui parfaitement au point, on croirait presque qu’il s’agit véritablement de pétrole ! Bref, c’est un délice de voir toute cette pollution déferler dans l’écran de son iPhone ou de son iPad. Sale, mais joli.
La bande-son est un rien répétitive, mais on salue son accent jazzy joué àla gratte sèche (enfin, ça y ressemble du moins). Les bruitages sont limités au strict nécessaire.

JPEG - 562.9 ko

Crystal est particulièrement présent au sein du jeu, àtel point qu’on se demande où va se nicher la compatibilité avec Game Center : il faut aller la chercher du côté de l’app d’Apple, qui propose alors classements et réalisations. Comme on l’a dit, si l’on veut bénéficier de quelques niveaux supplémentaires sans coup férir, mieux vaut s’inscrire (gratuitement) au réseau de Chillingo.

Pour conclure

Comme on l’a dit plus haut, Feed Me Oil est un jeu très sympathique, qui ne réinvente pas le genre mais dont on prendra plaisir àmanipuler les outils en tout sens. Les graphismes et le moteur physique sont parfaitement calibrés et offrent une expérience réussie. On apprécie également son petit côté politiquement incorrect : qui a dit qu’un jour, on s’amuserait avec du pétrole ? Dommage que le titre ne soit pas universel.

Version de test : 1.0
Machine de test : iPad 2
Niveau d’anglais requis : quelques connaissances seront bienvenues
Affiliation réseau : Game Center, Crystal
Tarifs : 0,79 euro (iPhone/iPod touch), 1,59 euro (iPad)

Téléchargez Feed Me Oil
Téléchargez Feed Me Oil HD

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page