D.A.R.K : pas brillant

Par iMike le 27 juin 2011 à 18h06

D.A.R.K : pas brillant

Le genre du jeu de tir à double pad ne manque pas de représentants brillants. Chillingo tente sa chance avec un D.A.R.K qui ne restera pas dans les annales.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A
JPEG - 487.8 ko

Les soldats D.A.R.K ne sont pas du genre àse laisser baver sur les rouleaux. Ils sentent bon le sable chaud et surtout, ils n’ont peur de rien : quand ils sont envoyés sur l’USS Storm Bringer, un gigantesque vaisseau spatial au milieu de nulle part qui ne répond plus àpersonne, ils ne se doutent pas de qui va leur tomber sur le coin de la tronche…

Dans l’espace, on entend crier les zomblards

Si le scénario de D.A.R.K ressemble àun succédané de Dead Space, sa prise en main le classe dans la catégorie bien fournie des jeux de tir àdouble pad, mais malheureusement Chillingo n’arrive pas àhisser au niveau des meilleurs, comme Guerrilla Bob, voire de Revolt (notre aperçu de l’époque) dont certains aspects (notamment graphiques) sont très proches.

JPEG - 582 ko

Mais avant de tirer des plans sur la comète, revenons ànos moutons ou plutôt, ànos aliens. Car le mystérieux cargo est loin d’être vide : il semble que les forces du Mal l’aient investi sans demander leur reste, et il vous revient de faire le grand ménage - ça tombe plutôt bien, en tant que soldat sur-entraîné, vous être justement spécialisé dans ce domaine…

JPEG - 590.4 ko

Notre homme n’est pas qu’une brute : c’est aussi un petit malin qui sait bien comment activer les portes fermées - il lui faut d’abord récupérer des clés… Bon certes, ça tout le monde aura pu le deviner mais le jeu ne manque pas àchaque difficulté de souligner et surligner encore où se trouve la résolution des quelques rares énigmes parsemant le grand massacre. Vous l’aurez compris, il ne sera pas nécessaire d’être une tête pour résoudre les puzzles contenus dans le jeu.

JPEG - 491.3 ko

Celui-ci se limite àla destruction massive d’insectes, de robots araignées et de zombies (et oui, même dans l’espace !), àl’aide d’un arsenal composé de 5 armes et de quelques armures. Ces flingues vont du lance-flammes au laser, en passant par la classique mitrailleuse toujours efficace, et bénéficiant de munitions illimitées.
Toutefois, comme dans la vie rien n’est jamais donné, il faudra récupérer le maximum de sous sur son passage sanglant et acheter de nouvelles armes et faire le plein de munitions. Si obtenir les armes n’a rien de vraiment sorcier, les armures (procurant comme on s’en doute protection et défense) sont beaucoup plus chères. À cet égard, on s’étonnerait presque de ne pas trouver de boutique de micro-paiement !

JPEG - 525.9 ko

Pour franchir un niveau, il suffit de réduire ànéant le nombre de vagues ennemies qui s’affiche en bas de l’écran. Rien de bien sorcier, et même en mode Hard, le jeu se révèle relativement aisé. Comptez un peu plus d’une heure pour en venir àbout, ce qui est assez léger… même si Chillingo promet un épisode 2 se déroulant sur une planète, et un mode Survie qui il faut bien le dire, manque cruellement.

Des énigmes qui manquent de mordant

D.A.R.K est un classique jeu de tir àdouble pad : d’un côté, vous avez la molette de direction, de l’autre celle de tir… et roule ! À noter cependant que durant les séquences de « puzzle » (qu’il reste bien difficile àqualifier ainsi de par leur très grande facilité), il ne sera pas possible de tirer : ça tombe bien, aucun ennemi n’apparaîtra pour troubler votre réflexion.

JPEG - 530.6 ko

Des phases dans lesquelles on pilote cette fois un robot viennent rompre un peu le ronron du jeu, mais cela reste du tir pur et dur sans vraiment de nuances. On déplore ainsi l’absence d’une « super-arme » pouvant tout balayer sur son passage, mais encore une fois le jeu est suffisamment facile pour s’en passer.

JPEG - 540.3 ko

Un léger ascendant RPG fait son apparition par le biais de levelling (du bonhomme et de ses armes) et de points d’XP àattribuer aux capacités du héros (puissance, régénération, etc.) Un apport bienvenu qui ne semble malheureusement pas changer grand chose au cours de l’action.
Pour le reste, la jouabilité est au niveau de ce qu’on attend de ce genre de jeu : c’est réactif comme il faut, ni plus ni moins. Un bouton supplémentaire permettra d’effectuer une roulade : sans intérêt. On aurait préféré un bouton de saut qui de plus, nous aurait offert des niveaux de plateformes. Au moins prendra t-on un peu de plaisir àdistribuer les bastos car il faut bien dire que pour le moment, le tableau est un peu sombre !

JPEG - 546.1 ko

Les graphismes rappellent fortement Revolt, même s’ils se montrent un peu moins fluo et coloré dans D.A.R.K. Quoi qu’il en soit, ça n’est pas si vilain et force est de constater que les mouvements de caméra participent amplement àl’immersion !
S’il ne fallait sauver qu’une chose de ce jeu, c’est bien sa bande-son qui se révèle particulièrement réussie et emballante : proche de ce qu’on pourrait entendre dans un film de genre, c’est un régal. Dommage que les bruitages, en particulier des tirs, n’aient pas par contraste bénéficié du même soin.

JPEG - 541.7 ko

Le réseautage est assuré par Crystal, le réseau « maison » qui apporte ses classements et trophées àdécrocher. Pour ceux qui ne veulent pas multiplier les comptes, rassurez-vous : ces bonus sont dupliqués au sein de Game Center.

Pour conclure

Attendu depuis un moment (la première mention du jeu date de septembre 2010, lire cette dépêche), D.A.R.K ne comble pas vraiment l’attente qu’il avait suscité chez les amateurs de jeux de tir àdouble pad. Pas trop mal emballé (mention spéciale àla bande son), le jeu pèche par un gameplay banal et des énigmes qui n’en sont pas vraiment… àmoins qu’on ne considère comme puzzle un niveau où il s’agit de récupérer une clé posée àl’opposé de la porte de sortie. Bref, on ressort un peu déçu de ce titre qu’on conservera toutefois dans un coin de son iPhone : après tout, deux chapitres supplémentaires (dont un mode Survie) sont promis.

Version de test : 1.0
Machine de test : iPhone 4
Niveau d’anglais requis : pour ceux qui veulent suivre l’histoire
Affiliation réseau : Game Center/Crystal

Téléchargez D.A.R.K

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page