Peggle HD : l’iPad au taquet

Par iMike le 31 août 2011 à 18h05

Peggle HD : l'iPad au taquet

Peggle a t-il bien sa place sur iPad ? Mon petit doigt me dit que oui, mais vous voudrez sans doute lire ce test pour vous en convaincre !
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

S’il est encore bien difficile de savoir pourquoi PopCap a mis deux ans pour sortir la version iPad de son hit Peggle, ne lui tenons pas trop rigueur et réjouissons-nous, car cette mouture est sans aucun doute l’une des meilleurs possibles !

JPEG - 822.4 ko

Qui n’a pas touché un jour àune des multiples déclinaisons de Peggle ? À l’instar de Bejeweled et de Plants vs Zombies, ce titre fait partie des indémodables best-sellers de PopCap qui, s’il n’est pas particulièrement prolifique, sait en revanche aligner les hits àtout coup. Peggle HD débarque donc près de deux ans après son homologue sur iPhone et iPod touch (notre test), où làaussi il a tout cartonné. En ira t-il de même sur iPad ? Il y a des chances que oui, mais je vous laisse lire ce test pour vous en convaincre.

Comme une boule de Peggle qui roule

Peggle s’inspire en fait du jeu de pachinko, ces flippers du troisième type qui font la fierté des joueurs japonais, sans qu’ils n’atteignent réellement nos rivages. Soit, une bille de métal qui tombe du ciel et doit ramasser le plus gros score entre le haut et le bas de l’écran, en rebondissant sur des bumpers malicieusement disposés - dans le jeu de PopCap, celle-ci a une mission particulière : dégommer tous les taquets orange des nombreux niveaux auxquels elle est confrontée.

JPEG - 939.4 ko

Ces taquets ne sont pas simples àdéloger : autour d’eux gravitent des blocs et d’autres taquets dont les pouvoirs peuvent radicalement modifier le cours du jeu. Les violets, par exemple, offrent un bonus multiplicateur. Les verts sont les plus intéressants, puisqu’ils donnent accès àun des pouvoirs des dix maîtres Peggle qui initient le joueur aux subtilités du jeu. Boule de feu, multi-billes, bille supplémentaire, « divination » de la meilleure trajectoire, flippers… Ces pouvoirs spéciaux ajoutent un piment bienvenu aux parties.

JPEG - 1010.7 ko

Autre aspect du jeu qui constitue une autre grosse partie de son intérêt, la raquette qui court en bas de l’écran : si la bille tombe dedans, le joueur remportera une boule supplémentaire. Certains pouvoirs permettent de modifier son apparence ou ses caractéristiques. Ce « panier », totalement indépendant des mouvements de la bille et du joueur, sera àmême de lui sauver la mise àde nombreuses reprises ! Car il faut bien le dire, le jeu donne souvent du fil àretordre, certains taquets étant bougrement mal placés… La position de ces blocs est d’ailleurs aléatoire - un même niveau pourra se montrer plus facile d’une partie àune autre.

JPEG - 1001 ko

C’est que le jeu, au vu de sa nature, offre assez peu de gameplay au final. Le joueur décidera en fait uniquement de la direction dans laquelle lancer la bille… et c’est tout. Pas de jauge de puissance, ni d’autres éléments qui permettraient de gérer finement son lancer : pachinko oblige, c’est surtout le hasard qui va guider les pas du joueur et de sa bille… Par-rapport àla version iPhone, limitée de par la taille des 3,5 pouces de l’écran, la mouture pour iPad permet de mieux viser et de véritablement apprécier les circonvolutions de la bille.
Ceci étant dit, Peggle n’en reste pas moins particulièrement engageant, en raison du nombre de niveaux et de pouvoirs àdécouvrir et àmaîtriser durant la « campagne » du jeu.

Reprenons un taquet

Comme si cela ne suffisait pas, le titre offre en plus la possibilité de rejouer àn’importe quel niveau en toute liberté, ainsi qu’àdes Défis dont certains donneront des sueurs froides au joueur le plus placide : duels contre les maître Peggle, franchissement d’un certain nombre de points, augmentation des taquets orange àdégommer, nombre de billes limité…
Ça n’est pas tout : on trouvera également des Duels consistant àbatailler contre un deuxième joueur, en pass’n play pour un adversaire humain, ou l’IA, àtravers les niveaux débloqués. Le but est de remporter plus de points que son camarade…

JPEG - 1 Mo

Cette profusion de modes et de niveaux fait plaisir àvoir, et c’est sans compter la possibilité de s’offrir les niveaux de Peggle Night via un micro-paiement de 0,79 euro - ce qui n’est pas cher payé pour obtenir toute une tripotée de niveaux supplémentaires ainsi que de nouveaux décors ! Le jeu se révèle donc très complet et bourré de challenges plus retors les uns que les autres. Franchement idéal pour occuper un long trajet en avion (testé pour vous !) ou àl’arrière d’une voiture.

JPEG - 986 ko

Si on a vu que la version iPad se montrait supérieure celle pour iPhone au niveau du gameplay, PopCap a pêché au niveau des graphismes : pas la peine de s’approcher trop près de l’écran pour s’apercevoir que les différents objets sont légèrement pixellisés, signe que l’éditeur s’est contenté de « gonfler » les décors d’une version précédente (la mouture pour iPhone assure le support du Retina, visiblement c’est celle-ci qui a servi de modèle pour l’iPad, d’une résolution supérieure). Ça n’est pas non plus une catastrophe, mais il est vrai que l’on aurait apprécié de la part du studio un vrai travail àce niveau, ne serait-ce que pour accoler au jeu l’étiquette HD qui sied aux titres pour iPad.
La bande-son est gentiment casse-pieds, mais elle se laisse rapidement oublier pour laisser place àdes bruitages efficaces.

JPEG - 999.4 ko

Le jeu comporte un petit bonus sous forme de ralentis, que le joueur pourra décider d’enclencher durant une partie et qui conservera le dernier lancer. En revanche, pas de possibilité de le téléverser sur YouTube… L’intérêt est donc bien maigre. Des statistiques ainsi qu’une salle de trophées complètent le tout - mais le réseautage est aussi assuré par Game Center, avec 29 réalisations àdécrocher. Pas de classements en ligne, hélas…

Pour conclure

PopCap n’allait pas révolutionner un Peggle qui fonctionne tout seul. Alors certes, on aurait aimé trouver un peu de contenu neuf dans cette version pour iPad (ainsi que des décors réellement retouchés pour l’écran de la tablette), mais on ne change pas une formule gagnante - surtout quand le résultat est aussi bon. Le grand écran de la tablette offre une bien meilleure visibilité que son homologue sur iPhone et autorise également une précision plus importante : autant dire que si vous aviez une version àpréférer, choisissez celle pour la tablette !

Version de test : 2.0.1
Machine de test : iPad 2
Poids : 135 Mo
Niveau d’anglais requis : localisé en français (avec des fautes)
Affiliation réseau : Game Center

Téléchargez FunTouch

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page