To-Fu 2 : ça colle aux doigts

Par iMike le 8 septembre 2011 à 18h05

To-Fu 2 : ça colle aux doigts

Qui aurait pu penser qu'un jour, un carré de tofu devienne le héros d'un jeu vidéo ? C'est pourtant possible, et ça ne peut arriver que sur l'AppStore.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

HotGen a fait un sacré pari en créant de toutes pièces un héros ayant pour apparence un carré de tofu. Car avouons-le, le tofu est au moins aussi excitant qu’une casserole vide, ou qu’une litière pleine. Et pourtant, avec To-Fu : The Trials of Chi, le studio a réussi son coup, et on en redemande.

JPEG - 468.6 ko

Ce cri du coeur des joueurs a d’ailleurs poussé l’éditeur àmettre les bouchées doubles, voire triple : plutôt que de proposer une extension ou une mise àjour de contenu, HotGen a décidé de balancer une suite en bonne et due forme sous le nom moins alambiqué de To-Fu 2… moins de cinq mois après le premier épisode. Reste àvoir si cet opus mérite vraiment le qualificatif de jeu…

Élastique comme du tofu

To-Fu, le héros du jeu, est un maître de l’étirement élastique - vu sa condition, rien que de plus normal ! Et cette particularité lui sera bien utile pour franchir les dangers de la centaine de niveau de ce deuxième opus du jeu du même nom. Son objectif est de récupérer le maximum de boules lumineuses et surtout, d’éclater le biscuit surprise en forme de tête de chat qui permet de passer au tableau suivant.

JPEG - 457.2 ko

En attendant de trôner au sommet de la chaîne alimentaire, le joueur devra déjàmaîtriser les subtilités du lâcher de tofu. Le héros élastique se déploie très facilement àl’aide d’un doigt : il suffit de relever le doigt pour que To-Fu prenne son élan et se jette dans le vide, en espérant que la zone de réception soit amicale…
Maintenir To-Fu dans une position durant quelques secondes active un mode super-puissant, qui lui permet d’exploser des planches de bois et d’autres obstacles.

JPEG - 364.6 ko

Cette mécanique était déjàtrès au point durant le premier volet du jeu, et HotGen n’a pas eu àse fouler pour l’améliorer (surtout en si peu de temps !). To-Fu réagit parfaitement aux sollicitations et c’est un plaisir de le balancer vers sa prochaine destination… ou vers une mort certaine !
Si le but du jeu est effectivement de frapper le biscuit surprise, le titre offre deux challenges supplémentaires : les boules de lumière dont on se fera un devoir d’en récupérer le maximum ; et tenter de rester dans les clous du nombre de mouvements autorisés. Ces deux défis n’ont rien de facile et pour le joueur acharné, ils sont la promesse d’une durée de vie conséquente.

JPEG - 433.7 ko

Car les pièges redoutables du premier volet sont toujours bien présents. Scies circulaires, pointes acérées, blocs destructibles, lasers meurtiers… Les dangers qui parsèmeront le chemin de To-Fu sont nombreux ! Fort heureusement, notre héros malléable saura aussi tirer le meilleur parti des téléporteurs, plateformes mouvantes, et autres plaques de métal rebondissantes. Tous les « classiques » du premier volet sont là, sans qu’on ait repéré de neuf àproprement parler.

JPEG - 398.5 ko

Le level design est lui aussi particulièrement au point ; la centaine de niveaux proposée est dans la droite ligne du premier jeu, mais avec si peu de temps de développement entre les deux volets, rien n’est plus étonnant. Cessons d’ailleurs làce suspense insoutenable que j’essaie maladroitement d’alimenter : To-Fu 2 n’est rien d’autre qu’une extension du premier jeu. On aurait très bien imaginé un micro-paiement qui aurait permis d’obtenir les 100 niveaux du titre et tout le monde était content !
Mais on soupçonne que l’universalité du deuxième volet, au contraire du premier To-Fu, posait quelques soucis au niveau de la gestion des nouveaux niveaux, d’où l’obligation d’en passer par un nouveau jeu.

Tofu s’étire en longueur

Ceci dit, est-ce que cela fait de To-Fu 2 un mauvais jeu ? Certes non, bien au contraire ! Comme on l’a vu, les mécanismes àl’oeuvre sont toujours aussi excellents et le jeu se destine aussi bien aux joueurs occasionnels qu’aux plus chevronnés - de plus, avec le petit prix demandé, il est impossible de crier au scandale (après tout, s’il s’était agi d’un micro-paiement, il aurait sans doute été tarifé au même prix).

JPEG - 456.5 ko

La petite nouveauté provient de la possibilité de personnaliser To-Fu àtravers un dojo dont on pourra également changer l’apparence. Autant dire que ces bonus se révèlent assez peu intéressants en-dehors de l’aspect esthétique - surtout que l’éditeur y a rajouté une couche de micro-paiement pour s’acheter de nouveaux costumes, par exemple. Pour les fans hardcore…

JPEG - 261.3 ko

La réalisation est elle aussi digne du jeu original, mais comment aurait-il pu en être autrement ? Les graphismes sont soignés et les animations de To-Fu sont amusantes comme tout (on appréciera ainsi les diverses morts possibles, même si elles sont synonymes de respawn).
La bande-son participe de l’aspect « film de kung-fu » du jeu et s’avère plutôt zen, idéal en tout cas pour réfléchir àson prochain mouvement. Les bruitages sont eux assez rigolos ! Game Center apporte de son côté des classements et une liste de 20 succès.

Pour conclure

Certes, To-Fu 2 ne réinvente rien par-rapport au premier volet, et pour cause - le premier opus date en effet du mois de mai… Toutefois, est-ce une raison pour vouer ce titre aux gémonies ? Sans doute pas, puisque le fun est toujours aussi présent et même si les nouveautés, peu nombreuses, sont cosmétiques, elles restent amusantes. Les aventures de To-Fu méritaient en effet une petite rallonge…
Il ne faudrait tout de même pas que HotGen nous propose dans quelques mois un épisode 3 sans réelles avancées car on ne serait plus preneur !

Version de test : 1.0
Machine de test : iPhone 4, iPad 2
Poids : 17,6 Mo
Niveau d’anglais requis : plop
Affiliation réseau : Game Center

Téléchargez To-Fu 2

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page