Run Fox Run : l’art dans tout ses états

Par Nmacipad le 16 septembre 2011 à 18h05

Run Fox Run : l'art dans tout ses états

Vous avez aimé Jetpack Joyride ? Préparez-vous alors à rencontrer son rival Run Fox Run, un run'n jump solide.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Note : ce jeu a fait débat au sein de la rédaction. Retrouvez l’avis d’iMike tout en bas !

JPEG - 199.6 ko

Ils sont rares ces coups de cÅ“ur sur l’AppStore. Heureusement, grâce àRun Fox Run, l’espoir sauf ! Pas besoin de vous dire que j’ai pris un réel plaisir ànoter ce jeu. Le soft va faire vaciller vos sens, tout du moins votre vue et vos oreilles. Débarquant de nulle part, Run Fox Run est un jeu développé par Icewire, un studio neuf indépendant, et pour marquer les esprits, le studio a décidé de mettre le paquet pour séduire le maximum de joueurs. Comment un simple run’n jump venu de nulle part peut-il éclipser le mastodonte Jetpack Joyride ?

Qui a dit que la peinture n’aimait pas les jeux vidéo ?

Maintenant que vous êtes dans le bain, on peut enfin s’attaquer aux caractéristiques du jeu. On sent dès le début que le jeu s’est inspiré de plusieurs formes artistiques, mais l’art omniprésent reste incontestablement la peinture. Celle-ci se ressent évidemment àtravers les graphismes du jeu. La réalisation de Run Fox Run est très simple mais diablement efficace (comme le renard d’ailleurs…) !

JPEG - 317 ko

On ne pourra s’empêcher d’applaudir le travail artistique d’Icewire. La patte graphique rend vraiment bien au Retina, mais ce sont surtout par ses couleurs que le jeu éblouit. Par la même occasion, il en profite pour revisiter plusieurs plusieurs formes d’art pictural : des peintures du moyen âge, àl’art abstrait en passant par le pixel art, tout est làpour plaire ! Les animations sont peu présentes mais le peu qu’il y a reste heureusement très bien fait.

JPEG - 204.7 ko

La diversité est omniprésente. Run Fox Run est un titre jouant non pas sur la monotonie (qui a parlé de Jetpack Joyride, j’ai rien dit…) mais sur le changement. Prenons par exemple le mode histoire qui lui propose une diversité de décors bienvenue. Chaque niveau a son propre fond et ses propres ennemis (zombies, hérissons, cochon volants, etc.) On peut vraiment dire que le fond et la forme collent parfaitement dans Run Fox Run.

JPEG - 201.1 ko

Les musiques du jeu sont quant àelles vraiment réussies ! Empruntant la même voie que les graphismes, chaque niveau disposera de sa propose musique ! Chaque bande-son correspond àchaque peinture, ce qui donne encore plus d’immersion (mention spéciale au au niveau « pixel art » !) Les bruitages sont quant àeux très discret et peu mis en avant, on ne s’attardera pas plus sur ce point.

L’art c’est bien mais la jouabilité dans tout ça ?

La jouabilité est quant àelle très simple (somme le jeu d’ailleurs…) Un seul doigt vous suffira àesquiver ou sauter sur les ennemis, récolter des pièces (mais non, j’ai rien dit àpropos de Jetpack Joyride…) et sauter de plateforme en plateforme. L’ergonomie est assez simple et votre doigt ne gâchera en rien l’univers graphique du jeu (àmoins que vous n’ayez un doigt de la taille d’un iPhone…) Pour couronner le tout, le jeu propose plusieurs power-up et aucun n’est inutile ! Du bouclier au cÅ“ur en passant par le mode furie « speed  » qui détruit tout sur son passage.

JPEG - 167.5 ko

Le contenu est quant àlui passable. Difficile d’en vouloir àRun Fox Run, surtout vu son prix… Le jeu propose deux personnages déblocables, un mode histoire composé de 24 niveaux, un mode infini (le mode principal du jeu) et une première : un mode « menu » ! Le menu du jeu se transforme en effet en une sorte de mode zen/entrainement, avis aux amateurs… Malgré ce contenu que d’aucuns trouveront un peu faible, on ne peut pas passer àcoté d’un tel jeu.

Pour conclure !

Run Fox Run est mon coup de cÅ“ur de ce mois de septembre. Même si le jeu reste très simple, on ne pourra que tirer notre chapeau àl’équipe d’Icewire. Les amateurs de running s’y retrouveront c’est sà»r, mais ce qui est indéniable, c’est que Run Fox Run montre très bien àquel point que le jeu vidéo àsa place dans le monde de l’art ! Tout possesseur d’iBidules qui se respecte se doit de posséder un tel titre, ne serait ce que pour son univers unique, avec peu de contenu certes, mais ORIGINAL ça c’est sà»r ! Run Fox Run mérite amplement sa note.

Version de test : 1.1
Machine de test : iPhone 4
Poids : 64.3 Mo
Niveau d’anglais requis : dispensable
Affiliation réseau : Game Center/OpenFeint

Téléchargez Run Fox Run

L’avis d’iMike

Avouons-le, les discussions sont allées bon train quand nous nous sommes emparés de Run Fox Run. Je ne serais pas aussi dithyrambiques que Nmacipad pur ce jeu, qui m’a simplement évoqué un décalque de Canabalt dont, àpriori, il emprunte le même moteur…

Alors certes, les graphismes ont un certain charme mais les péripéties àl’écran restent très modestes quand on les compare àJetpack Joyride ou Demolition Dash qui ont de plus le mérite d’être universels. En ce qui me concerne, Run Fox Run est un petit run’n jump ne dépassant pas le 6/10, mais peut-être suis je passé àcôté du jeu ? Ah je vous jure, c’est pas beau de vieillir…

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page