Jelly Defense : un tower défense un peu mou

Par iMike le 30 septembre 2011 à 18h05

Jelly Defense : un tower défense un peu mou

Que celui qui n'aime pas les tower défense classiques lève le doigt ! Car il sera un peu malheureux devant ce nouveau titre d'Infinite Dreams…
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

La saga Jelly, les personnages fétiches du studio Infinite Dreams, s’enrichit d’un nouveau volet bien plus ambitieux : le tower défense ! Jelly Defense est donc un sympathique TD qui ne révolutionnera pas le genre, mais qui assurera aux amateurs un bon petit défoulement.

JPEG - 529.5 ko

En matière de tower défense, notre plateforme est plutôt bien pourvue, mais si l’on devait dégager deux chefs d’œuvre, ce serait sans hésiter Sentinel 3 : Homeworld et Anomaly Warzone Earth. Le premier parce qu’il explose les limites du tower défense traditionnel, et le deuxième parce qu’il retourne le concept comme une crêpe. Jelly Defense ne joue pas dans ces cours, loin de là : Infinite Dreams a préféré respecter le genre àla lettre, quitte àparaitre un rien traditionaliste.

Jelly gèle en enfer

La nation Jelly est en danger, mes bien chers frères gélatineux. Notre planète, le Diploglobe, est sous la menace de vilains extra-terrestres prêts ànous réduire en petits bouts de gelée tremblants. Allons-nous nous laisser faire ? Allons-nous plier l’échine sous le joug de ces envahisseurs, ces agresseurs, ces, ces… ces gros méchants ? Je dis non. Venez avec moi mes amis, je vous promets de la sueur et des larmes, mais la libération est au bout du chemin.

JPEG - 599.8 ko

Voilàgrosso-modo comment résumer le scénario famélique du jeu, mais après tout, qui a besoin d’une histoire ? Tout ce que le joueur a besoin de savoir, c’est qu’il lui faut protéger àtout prix des orbes vertes convoités par les agresseurs. Ces dernières sont regroupées au bout de la route que parcourra les ennemis, tout au long de laquelle il faudra disposer des tourelles de défense.

JPEG - 586.7 ko

La petite originalité de Jelly Defense est que ces tours ne s’attaquent qu’aux ennemis de même couleur (bleu et rouge) ! Il s’agit donc de disposer stratégiquement et de manière équilibrée les tourelles afin d’arroser tout le monde dans la joie et la bonne humeur.
Malheureusement, le studio a cru bon d’offrir aussi, et dès le départ du jeu, une tour « bi-goà»t », capable d’attaquer àla fois les ennemis bleus et les rouges. Du coup, la prudence conseille de multiplier ces dispositifs plutôt que de dépenser des milles et des cents dans des tours qui ne serviront qu’une fois sur deux…

JPEG - 684.6 ko

C’est làla faille principale d’un jeu qui pour le reste, fait le boulot correctement : les tours sont variées dans leurs effets et l’on gagnera tout de même àen placer quelques unes tout au long des circuits histoire de s’assurer d’une bonne puissance de feu. Les dispositifs de défense pourront évidemment être améliorés sur 3 niveaux, contre des sous récupérés sur les cadavres putréfiés et sanguinolents de ses adversaires (hum).

JPEG - 547 ko

Le jeu comporte également des bonus qui permettront de soulager ses arrières, comme une pluie de météorites ou un tremblement de terre, des power-up bien pratiques pour venir àbout d’ennemis variés qui ont tendance àexploser en petits morceaux bien difficiles àdéloger.
Le nerf de cette guerre, c’est l’argent : il faudra se jeter comme un mort-de-faim sur les piécettes qui apparaîtront derrière chaque ennemi mort, ce qui donne au jeu un aspect tap to shoot pas désagréable… et qui met un peu de piquant dans des parties parfois fades, où l’on passe son temps àattendre que ça se passe.

JPEG - 383.2 ko

Outre les séquences de tower défense àproprement parler, le jeu comporte des niveaux bonus, làaussi de de tap to shoot où il faudra engranger un maximum de sous ou exploser les petits monstres en leur balançant des météorites. Des joies simples…

Ça colle pas aux doigts

Malgré ces petits ajouts, le jeu offre une expérience de tower défense très classique, àmême de satisfaire ceux qui ont usé leurs fonds de culotte sur Fieldrunners. On s’embête parfois, il faut bien le dire, àattendre que les tours fassent leur devoir, et malheureusement l’avance rapide semble souffrir de dysfonctionnement, mais dans l’ensemble Jelly Defense assure le cachou sans plus.

JPEG - 563.2 ko

Làoù le jeu réussit néanmoins àsortir du lot, c’est au niveau de sa réalisation, en particulier graphique : les décors en noir et blanc s’accordent très bien aux couleurs pétantes des petites sprites qui s’agitent sous nos yeux ! Les animations sont également très rigolotes et devraient faire le bonheur des joueurs les plus jeunes (visiblement, le titre s’oriente vers cette cible).
Certes, on aurait voulu que les effets (explosion, laser…) soient plus impressionnants, mais enfin, il paraissait difficile d’insérer des FX comme ceux de Sentinel 3 dans un tel jeu.

JPEG - 604.9 ko

Ce sentiment enfantin est renforcé par la bande-annonce qui multiplie les accents joyeux et les bruitages amusants. Un gros boulot a été réalisé par le studio sur ce plan, indéniablement.
Game Center apporte de son côté des classements ainsi qu’une liste de 25 trophées àdécrocher.

Pour conclure

Jelly Defense ne joue pas dans la même cour que les deux monstres cités en introduction : Infinite Dreams n’a pas les mêmes moyens que 11bit ou Origin8, ni même leurs ambitions. En l’état, ce titre s’avère sympathique et distrayant, mais il n’a rien de bouleversant non plus. On ne demande pas àun jeu qu’il révolutionne son genre, bien évidemment, et les efforts au niveau des petits plus sont àsouligner. Au final, un jeu qui vaut certainement le coup d’être tenté par les amateurs de tower défense classique, surtout vu son petit prix. Les autres pourront passer leur chemin…

Version de test : 1.04
Machine de test : iPhone 4, iPad 2
Poids : 95,5 Mo
Niveau d’anglais requis : pas inutile
Affiliation réseau : Game Center

Téléchargez Jelly Defense

Réalisation au poil
Univers charmant
Prise en main efficace et rapide

Un tower défense vraiment classique
On s’y embête parfois

Version de test : 1.04
Machine de test : iPhone 4, iPad 2
Poids : 95,5 Mo
Niveau d’anglais requis : pas inutile
Affiliation réseau : Game Center

 

Note FunTouch.net : 6/10

Télécharger ce jeu

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page