DynaStunts : des cascades et des bosses

Par iMike le 8 novembre 2011 à 18h05

DynaStunts : des cascades et des bosses

Encore un jeu de trial ! Oui, mais pardon : DynaStunts se place immédiatement sur le haut du panier avec les cadors du genre… même s'il manque de deux ou trois petites choses pour les surclasser.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

S’il est un genre en vogue ces derniers temps sur notre plateforme, c’est bien celui des jeux de trial et autre motocross, et ce dans toutes les catégories, de la plus réaliste (façon Xtreme Wheels) au plus cartoon (àla Bike Baron). Les français du studio DanLabGames tentent crânement leur chance avec DynaStunts et pourraient bien ramasser la mise.

Sorti de nulle part, DynaStunts a néanmoins de solides arguments àfaire valoir dans une catégorie pourtant bien encombrée par les calibres de tout bord. Mais avant de rentrer dans les détails, mieux vaut faire connaissance avec le jeu : le pilote amateur prendra la place d’un des casse-cou sur sa moto, le but étant évidemment d’arriver en un seul morceau sur la ligne d’arrivée. Entre-temps, il aura fallu se jouer des obstacles et claquer les plus belles cascades histoire d’engranger un maximum de points. Très classique me direz-vous, mais làoù le jeu frappe…

Chauffons le moteur deux-temps

… c’est dans sa réalisation. L’exécution graphique tout en cell sharing donne une véritable patate aux visuels, aux décors et surtout, aux personnages qu’on dirait tout droit sortis d’un cartoon. Pas de mystère, ici encore la french touch fait des merveilles ! Si vous aviez trouvé Bike Baron joli, DynaStunts l’est encore plus. Et on ne compte pas les nombreuses animations en fond que l’on a de touts façons pas le temps de voir. Souci du détail…

Le travail sur l’animation est lui aussi àsouligner : certes, les pilotes sont mus par un moteur de type « poupée de chiffon », mais au contraire de bien des jeux qui prennent appui sur ce type de moteur, les mouvements sont réalistes, et en particulier lors des crashes fréquents - l’avatar ne fait pas mille cabrioles sans queue ni tête avant d’y passer, ne va pas tournebouler ou mettre un temps fou àtomber àterre : même si DynaStunts relève de la catégorie arcade, au moins le jeu respecte t-il un minimum les lois de la physique.

Le gameplay est très simple : soit quatre boutons répartis en deux paires de chaque côté de l’écran. Les deux àgauche permettent d’accélérer et de décélérer (ce qui sera capital sur un certain nombre de circuits), les deux autres de basculer àdroite ou àgauche. La gestion du pilote ne pose pas de soucis particuliers, en revanche il faudra maîtriser l’art subtil des cascades. Les tricks s’activent en effet en manipulant plusieurs des boutons àbon escient, en règle générale… dans les airs, bien évidemment !
À chaque fin de niveau, le jeu comptabilise les cascades effectuées, et il est de bon ton d’avoir réussi les quatre demandées (dommage qu’il s’agisse toujours des quatre mêmes).

Quoi qu’il en soit, claquer une cascade donne lieu àchaque fois àune représentation spectaculaire, typique de chaque pilote. Attention àl’atterrissage ! Car un plantage, même àdeux mètres de la ligne d’arrivée, signifie d recommencer le circuit depuis le tout début. Dommage qu’àl’inverse de bien de ses confrères, DynaStunts n’offre aucun checkpoint…
Mais la réalisation, c’est très bien, mais s’il n’y a qu’un circuit, l’intérêt est nul. De ce côté-làaussi, le titre n’est heureusement pas avare.

Des bobos sur les genoux

DynaStunts comporte 25 circuits répartis entre cinq chapitres, chacun signifiant un degré de difficulté supplémentaire. L’imagination est ici au pouvoir, avec forces tremplins et moultes difficultés, sans compter les power-up de type accélérateur ou jet-pack. Chaque chapitre bénéficie de son ambiance particulière, de la plage àl’usine en passant par la fête foraine, il y en aura pour tous les goà»ts. Précisons ici que le jeu n’est pas aussi facile qu’il en a l’air, loin de làmême : les crashes seront nombreux, quitte àfrôler la frustration due, comme on l’a vu plus haut, l’absence de checkpoints se fait parfois cruellement ressentir.

Autre frustration : il est impossible de sélectionner un circuit ! La sélection d’un chapitre oblige àrecommencer au premier niveau, même si on a réussi àtous les débloquer. La durée de vie est ici artificiellement gonflée, un stratagème pas àla hauteur de la qualité globale du titre.

L’avatar pourra être personnalisé au travers de 8 protagonistes amusants, qui n’ont pas l’air de posséder de compétences particulières. Les étoiles remportées le long de sa progression pourront être dépensées pour de nouvelles tenues, casques, et décos de moto. Dommage làaussi qu’il ne soit pas possible de débloquer autre chose que des items d’ordre esthétiques, ce qui ne poussera pas nécessairement àfranchir la porte de la boutique de micro-paiements pour acheter des packs d’étoiles supplémentaires…

Le jeu n’offre qu’un mode Contre la montre ; pas d’histoire ni de championnat… Heureusement, le score est aussi impacté par le nombre de cascades réussies et d’étoiles récupérées, avec un bonus en cas de première tentative réussie. Peut-être aurait-il été bon de rajouter un mode multi asynchrone contre ses amis, voire de pouvoir courir contre leurs ghosts…
Ceci étant dit, le simple fait de battre ses potes en réussissant un meilleur score (comptabilisé par Game Center) fera sans doute le bonheur de bien des joueurs.

Pour conclure

DynaStunts se place immédiatement dans le haut du panier des jeux de trial. Avec sa réalisation de haut niveau, une prise en main presque immédiate et de superbes circuits, il tient la dragée haute aux cadors du genre, sans compter des visuels de toute beauté. Il manque toutefois quelques petites choses pour obtenir une note maximale : une meilleure interaction sociale (un championnat entre amis, par exemple), la possibilité de sélectionner un circuit débloqué, voire un éditeur de niveaux comme l’offre Bike Baron ! Mais en l’état, le jeu est suffisamment bon, nerveux, amusant, et relativement balaise pour intéresser n’importe quel joueur en quête de sensations fortes.

- Téléchargez DynaStunts

+ Un moteur physique équilibré
+ Excellente réalisation globale
+ Des péripéties de haut niveau
+ Universel

- Impossible de sélectionner un circuit
- Personnalisation uniquement
esthétique
- Un seul mode

Version de test : 1.0
Machine de test : iPad 2, iPhone 4
Niveau d’anglais requis : non
Poids : 41,7 Mo
Affiliation réseau : Game Center

 

Note FunTouch.net : 8/10

Télécharger ce jeu

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page