Call of Duty : nouvelle fournée de zombies

Par iMike le 6 décembre 2011 à 18h05

Call of Duty : nouvelle fournée de zombies

Qui n'apprécie ce plaisir frais et sain de buter quelques zombies nazis ? Activision connait nos petites faiblesses et propose un nouveau chapitre de Call of Duty Zombies.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A
JPEG - 454.3 ko

Call of Duty : World at War Zombies a longtemps fait figure de mètre-étalon du FPS sur l’AppStore, et pour cause : le jeu édité par Activision était excellent pour son époque, et pourrait même remontrer àcertains petits jeunes d’aujourd’hui. Cela valait-il pour autant que l’éditeur en remette une couche avec une vraie-fausse suite ? Voyons cela.

Des zombies, des nazis, un cinéma désaffecté : que rêver de mieux ? Activision remet au goà»t du jour le concept de CoD : WaW Zombies en améliorant ici ou làpar petites touches le moteur du jeu mais globalement, on peut dire que les deux titres sont les deux faces d’une même médaille. Activision a néanmoins apporté quelques petites choses qui méritent qu’on s’arrête sur le jeu.

Au cinéma ce soir

Call of Duty : Black Ops Zombies (CoD : BOZ, mutant faire court) est àla base un mode bonus de Call of Duty : Black Ops, franchement déconneur mais vraiment fun du fameux jeu de tir. Après le succès de son prédécesseur sur iOS, il paraissait logique qu’Activision propose l’adaptation de CoD : BOZ sur cette même plateforme.
Le principe reste identique : il s’agit d’accumuler de l’argent afin d’ouvrir des portes pour dévoiler de nouvelles zones… jusqu’àce que mort s’ensuive ! Cela reste efficace, même si un système de missions aurait été bienvenue histoire de récompenser le joueur méritant… Car quand on meurt, on redémarre de zéro, point barre.

Le jeu se déroule sur une seule map, Kino der Toten (« le cinéma des morts »), qui reste néanmoins suffisamment grande pour occuper de longs moments, voire quelques heures. Comme dans le premier épisode, il est possible de changer d’arme en les achetant, des sous qui permettront également de renouveler son stock de munitions - il suffira de se diriger contre les dessins de flingues tracés àla craie sur les murs. Notez qu’il sera possible de récupérer des cartouches sur certains morts-vivants occis, ainsi que des bombes et des grenades. C’est parfois bienvenu… comme le couteau qui sera fort utile lorsque l’on sera définitivement àcourt de munitions !

Des zombies, des nazis : Activision sait faire plaisir aux joueurs en leur apportant ce qu’ils réclament !

Les commandes sont efficaces et surtout, elles laissent le choix des armes : deux àla manière tactile et une àl’accéléromètre qui s’avère aussi fun que difficile… Mais ce système, hérité du premier volet, vaut le coup qu’on s’y entraîne puisqu’il se montre réellement amusant !
Le jeu donne la possibilité d’incarner un des quatre héros qui gagneront des points d’XP au fil des combats. Cette nouveauté aurait pu se révéler vraiment disruptive, mais ne change pas grand chose au final - les différents protagonistes n’ont pas de capacités suffisamment différentes les uns par-rapport aux autres pour que ce choix soit stratégique.

Kino des Toten est une très bonne carte, pleine de recoins et d’endroits àexplorer. On apprécie les zones extérieures qui apportent un peu de fraîcheur àdes décors assez anxiogènes… mais après tout, on ne s’attend pas àautre chose d’un FPS bourré de zombies nazis. On aurait toutefois apprécié qu’Activation offre au moins une map supplémentaire, ce d’autant qu’elles ne doivent pas être loin d’être prête : comme àson habitude, l’éditeur devrait en offrir gratuitement au moins une ou deux, puis en proposer d’autres en micro-paiement.

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page