Michael Jackson :
l’expérience interdite

Par iMike le 9 décembre 2011 à 18h05

Michael Jackson : 

l'expérience interdite

Ubisoft joue sur du velours avec ce jeu de rythme musical qui met en scène la plus grande pop-star de tous les temps. Les intentions sont louables, mais on verra dans ce test que ça ne suffit pas à faire de Michael Jackson The Experience HD un bon jeu.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A
JPEG - 650.3 ko

Après un sympathique mais peu ambitieux Monster Burner, Ubisoft frappe cette fois un gros coup sur notre plateforme avec une licence de grand prestige : rien moins que Michael Jackson, le défunt roi de la pop, qui s’en vient claquer quelques pas de danse sur iPad !

Michael Jackson The Experience HD : avec un titre pareil, nul doute qu’Ubisoft va attirer àsoi tous les fans du roi de la pop, ce d’autant que les premières captures écran laissaient présager quelque chose de bien. Mais est-ce réellement le cas ? Mon petit doigt me dit que non, mais hé, je vous laisse découvrir tout cela dans ce test.

Beat It

Michael Jackson n’a jamais vraiment eu de chance dans le jeu vidéo. Les quelques titres sortis ces dernières années autour de sa personne ont surtout usé de cet argument marketing, en oubliant d’être de bons jeux. En revanche, les joueurs iOS n’avaient pas encore eu l’honneur d’un jeu portant la griffe du chanteur mort sur leur plateforme… C’est donc avec un mélange de fièvre et d’appréhension que l’on a lancé pour la première fois Michael Jackson The Experience HD.

Il s’agit, l’auriez-vous deviné, d’un jeu de rythme musical ! Ubisoft n’a pas pris grand risque avec un tel genre, et c’est tant mieux ce d’autant que l’éditeur est parti avec une idée en tête : plutôt que de tapoter comme un idiot, le jeu nécessite de claquer des gestures - traits, virgules et ronds seront àexécuter au bon moment, c’est àdire lorsque l’indicateur arrive àéchéance.

Ces marqueurs apparaissent tout autour de Michael, et il est heureusement possible de réaliser les mouvements demandés depuis n’importe où sur l’écran de la tablette. Pas la peine de masquer la chorégraphie, même s’il faut bien avouer qu’on a l’oeil vissé aux indicateurs plutôt que sur les gesticulations des danseurs.
Les gestures sont relativement simples àréaliser, exception faite du rond : on ne « sent » jamais si on l’a bien exécuté, ce qui laisse béant le gouffre du désespoir devant les doigts du joueur, enfin, pas loin. C’est plus rock’n roll lorsqu’il s’agit de claquer deux mouvements en même temps, nécessitant une coordination parfaite des deux mains !

Le scoring du jeu est simple : il s’agit de maintenir le plus élevé possible son compteur de combos. À chaque loupé, il repasse àzéro, et c’est àpeu près le seul enjeu du titre, car que l’on réussisse parfaitement ou que l’on se vautre, Michael continue de danser comme si de rien n’était. Oh certes, maintenir une bonne performance permet au décor de s’animer en adjoignant des danseurs supplémentaires, mais très franchement on a assez peu le temps de regarder ce qui se déroule àl’écran.

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page