Jazz : comme sur du papier
àmusique

Par iMike le 19 janvier 2012 à 18h05

Jazz : comme sur du papier à musique

Après Terra Noctis, Jazz : Trump's Journey est le deuxième jeu de plateformes de Bulkypix en quelques semaines ! Autant dire qu'on s'attend à un titre boxant dans la même catégorie… et pourtant, Jazz joue une partition bien différente.
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A
JPEG - 380.2 ko

C’est la fête aux jeux de plateformes chez Bulkypix ! Après le coup de massue qu’a été Terra Noctis (notre test), l’éditeur en rajoute une louche avec Jazz : Trump’s Journey, un nouveau titre qui n’a rien àvoir avec avec le précédent, même s’il émarge lui aussi dans la même catégorie.

Jazz est une co-production entre Bulkypix et Egg Ball, qui avait déjàdonné deux jeux aux appréciations mitigées : The Pirate King et A Moon for the Sky. Autant dire que nous n’étions qu’àmoitié rassurés par ce nouveau titre, mais fort heureusement nos soupçons se sont rapidement envolés : certes, Jazz ne réinventera pas le jeu de plateformes, mais il procurera d’excellents moments au joueur sensible des oreilles.

Musique maestro !

Le jeu suit les pas de Trump, jeune joueur de trompette qui dans les années 20 àla Nouvelle-Orléans, rêve de gloire et de succès. Avant de toucher les fruits de la renommée, il devra toutefois constituer un band : contrebasse, saxo… La vie n’étant pas facile àcette époque, les obstacles seront nombreux et ardus, ce d’autant qu’une certaine Lady Coquelicot va se rajouter par là-dessus !

Jazz est un jeu de plateformes très classique dans son gameplay. Il se déroule en 2D vue de côté où il s’agit de diriger Trump par le biais de trois boutons principaux : gauche, droite, et saut. La jouabilité est heureusement réactive et les boutons sont suffisamment grands pour accommoder toutes les tailles de doigts.

La Nouvelle-Orléans des années 20 n’aura jamais paru aussi fun que dans Jazz !

À cela s’ajoute rapidement une quatrième possibilité : la trompette de Trump sait arrêter le temps ! Il suffit d’en jouer trois notes pour voir tout le petit monde se figer sur place… ou presque, puisque certains éléments marqués d’une trompette barrée seront insensibles àcette douce musique. Il faudra parfois relancer le cours du temps pour parvenir àla fin d’un niveau. Cet élément de gameplay, qui rappellera Braid et d’autres titres, apporte un peu de fraîcheur àun jeu qui n’innove en rien. Si Terra Noctis empruntait àcertaines grandes gloires du genre pour apporter de la variété, dans Jazz on passera son temps àgrimper aux échelles, pousser des cartons ou sauter de liane en liane.

Si on regrette un peu que Jazz n’apporte rien de neuf au niveau du gameplay, on lui sait néanmoins gré de ne rien gâcher àune expérience de jeu certes classique, mais qui reste efficace. Les 13 épisodes composés de plusieurs niveaux, répartis entre 5 chapitres, sont relativement courts et en ce sens, sont parfaitement calibrés pour un usage « sur le pouce » qui fait la caractéristique du jeu iOS : on pourra s’adonner au jeu durant de courtes périodes entre deux bus ou dans le métro.
Notons également la présence de nombreux checkpoints qui aideront les joueurs les plus casual àavancer plus vite.

Pour rajouter un peu de durée de vie, on n’oubliera pas de récolter toutes les notes qui traînent, ainsi que les images qui sont autant de bonus cachés. Cependant, avouons que lorsque l’on a terminé un niveau, on a peu d’intérêt àrevenir dessus.

Làoù Jazz tire nettement son épingle du jeu, c’est évidemment au niveau de la réalisation. On reconnaitra sans peine la patte d’Egg Ball, qui possède une signature graphique reconnaissable entre mille. Les personnages, décors, et autres objets sont finement ciselés, la palette de couleurs est judicieusement choisie et c’est toujours un régal que de visiter cette Nouvelle-Orléans des années 20 ! Les graphistes se sont d’ailleurs inspirés de photos de l’époque pour figurer l’univers de Jazz, et c’est une véritable réussite.

Mais avec un titre pareil, il s’agissait de ne pas se louper au niveau de la bande-son : les amateurs de jazz New-Orleans seront aux anges ! Enregistrées par de vrais musiciens, les musiques illustrant les péripéties de l’ami Trump sont un véritable plaisir pour les oreilles, y compris celles des moins connaisseurs. On aurait mal compris qu’Egg Ball se plante dans ce domaine, ce d’autant que la musique est, avec la réalisation graphique, un des points forts du studio. Jazz ne déçoit pas ! Pour se mettre en bouche, ou plutôt en oreilles, vous pourrez écouter un des thèmes du jeu dans la vidéo plus haut.

Pour conclure

Malgré un gameplay qui aurait peut-être mérité un peu de sang neuf, Jazz : Trump’s Journey est un très bon jeu de plateformes qui vaut en particulier par son univers original (on connaît assez peu de titres se déroulant dans les années 20 àla Nouvelle-Orléans…), sa réalisation graphique et surtout, bien évidemment, sa bande-son. Le jeu bénéficie en outre de commandes précises et réactives et les héros se révèlent attachants. Une bonne surprise (une de plus !) pour Bulkypix, et une belle réussite pour Egg Ball.

- Jazz : Trump’s Journey

+ Univers original
+ Gameplay classique bien exécuté
+ Une bande-son aux petits oignons
+ Réalisation graphique bien orchestrée
+ Joli menu de sélection

- Gameplay pas très original
- Un peu court
- Pas de classements

Version de test : 1.2
Machine de test : iPhone 4
Niveau d’anglais requis : localisé en français
Poids : 71,1 Mo
Affiliation réseau : Game Center

 

Note FunTouch.net : 7/10

Télécharger ce jeu

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page