Smash Cops : vu àla télé

Par iMike le 24 janvier 2012 à 16h46

Smash Cops : vu à la télé

Jouez aux gendarmes et aux voleurs, c'est amusant. C'est encore mieux lorsque l'on peut rouler à toute blinde au milieu des civils pour exploser la caisse du méchant !
  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
Taille des caractères : A A A

Défoncer de la bagnole, exploser de la carrosserie, sentir le souffle de la gomme brà»lée derrière sa nuque, voilàun excitant programme que le nouveau jeu d’Hutch, Smash Cops, a un peu de mal àtenir sur la distance - mais en attendant, on s’y sera bien amusé.

Smash Cops : voilàau moins un titre qui ne ment pas sur le contenu du jeu. Le joueur y incarne en effet un flic tête brà»lée qui a pour mission d’arrêter les gangsters de la manière la plus bourrine possible : en fonçant dans le tas ! Le tout est capté façon course poursuite de la télévision US, ce qui n’est pas la moindre des excellentes idées de ce jeu.

Shérif, fais-moi peur

La grande particularité de Smash Cops est son ergonomie étonnante, ou frustrante, c’est selon les préférences du joueur. Ici, on « pousse » littéralement le véhicule, avec le doigt placé àl’arrière de la voiture. Pour prendre un virage, le doigt doit accompagner le tracé de la courbe, tandis qu’il est possible d’accélérer ou de décélérer en allongeant ou raccourcissant la course du doigt. Autant dire qu’on n’a pas trop des deux premiers niveaux de tutoriaux pour s’habituer àcette conduite de l’extrême, mais une fois qu’on est dedans, il faut bien avouer que la jouabilité est finalement très réussie.

Il est donc d’autant plus dommage de basculer ensuite en mode joypad, qui reste heureusement une option (donc… optionnelle). Ce type de pilotage est bien moins intéressant et fait ressembler le jeu àune sorte de Reckless Racing plus classique ; mais saluons néanmoins le sens de l’à-propos des développeurs qui n’ont pas voulu fermer la porte àtous ceux qui ne se sentiraient pas àl’aise avec le mode « poussée ».

Le jeu tourne majoritairement autour des arrestations de brigands dans leurs véhicules surgonflés. Pour les arrêter dans leurs folles courses, c’est assez simple comme on l’a vu : il suffit de fracasser la voiture de police dans la carrosserie honnie ! Pour plus de percussion, une jauge de RAM àdéclencher en tapotant n’importe où sur l’écran permet de balancer un méchant coup - il faudra cependant patienter quelques secondes pour voir la jauge se remplir ànouveau.

Mais Smash Cops ne propose pas que du rentre-dedans. D’autres types de missions sont également proposées, comme des tests de conduite (dont deux particulièrement difficiles, soit la conduite entre des cônes, et un contre la montre avec sa caisse en feu). Il faudra également répondre àdes appels de détresse ou de soutien en fonçant àtravers les rues vers le point d’arrivée, tout en n’oubliant pas de rouler sur les checkpoints.

Bref, de ce côté, on n’est pas déçu de la variété offerte, malgré un nombre de missions vraiment limité : 20 en tout. C’est d’ailleurs un gros reproche àadresser au studio Hutch : le jeu n’est pas particulièrement long et il y manque cruellement un mode Survie où il s’agirait d’enquiller les explosions de méchants dans un temps limité.

Autre écueil : les six étoiles par mission sont pratiquement impossibles àdécrocher. Pour pallier àsa durée de vie limite, le jeu se montre en effet assez difficile et ce, très rapidement : il semble impossible de décrocher les deux étoiles nécessaires pour débloquer la mission 7 ! Il s’agit làd’une tactique pas particulièrement finaude de la part du studio, qui propose d’acheter des points Super Cop permettant d’utiliser des véhicules plus performants durant une mission. Ces voitures sont àmême de glaner les quelques étoiles nécessaires au déblocage de nouveaux niveaux et véhicules.

Il y un chauffard sur la route, et ça n’est pas forcément celui qu’on croit.

S’il est possible de choper des points en réussissant les missions Challenge, tout est fait dans le jeu pour pousser àl’acte d’achat (3 points pour 0,79 euro) : dans les astuces, dans les menus de démarrage et de sélection, impossible de louper la boutique ! Pour un jeu tarifé 2,39 euros, c’est un peu fort de café.
Plus réjouissant en revanche, les quatre véhicules àdébloquer (et que l’on conservera par la suite) ouvrent des perspectives intéressantes, pas tellement au niveau du gameplay en lui-même, mais pour le renouveau graphique du titre.

Car en plus de la jouabilité censément originale, c’est l’autre point fort du jeu : Smash Cops se révèle en effet un très beau titre qui donne l’impression d’être mà» par le même moteur que Reckless Racing/Getaway, mais dans une version encore plus musclée ! L’alibi de la retransmission TV confère un écrin idéal pour cette réalisation - dommage que les dévs ne soient pas allés plus loin dans le délire en mettant par exemple en place un système d’audimat : on aurait bien vu un bonus de score selon l’audience que la course-poursuite remporte ! Bref, il y a làun espace pour apporter plus de profondeur au jeu.

Pour en revenir àla réalisation, les amateurs apprécieront également les nombreux ralentis zoomés qui donnent une sacrée patate au jeu, tout en poussant encore le mimétisme avec ces fameuses émissions de trash TV. Du côté du son, le jeu fait la part belle aux bruitages : bruit d’hélico, sirènes hurlantes, crashes… Par contre, le bruit des moteurs est toujours aussi mal rendu mais j’ai abandonné l’idée d’entendre un jour un jeu de caisses avec un son de moteur un tant soit peu réaliste. Game Center apporte lui une liste conséquente de 60 réalisations àdécrocher ainsi qu’un classement par mission.

Pour conclure

Les bons points l’emportent sur les moins bons dans Smash Cops. Certes, le jeu est court (mais ardu), la boutique de micro-paiements est un peu envahissante (et il paraît malheureusement difficile de ne pas passer àla casserole), mais les contrôles innovants, l’aspect bourrin mais bon enfant et l’excellence de la réalisation arrivent àeffacer ces quelques points négatifs - on surveillera néanmoins du coin de l’oeil les prochaines mises àjour en espérant que du contenu supplémentaire (et gratuit) y prendra place. En tout cas, en attendant Reckless Racing 2, Smash Cops est une excellente entrée en matière !

- Smash Cops

+ Un jeu bien tape-cul
+ Excellente réalisation
+ Gameplay parfaitement maîtrisé…

- … mais qui pourra ne pas convenir àtous
- Boutique in-app envahissante
- Jeu court
- Pas beaucoup de niveaux
- Absence d’un mode Sans fin

Version de test : 1.00.09
Machine de test : iPhone 4, iPad 2
Niveau d’anglais requis : boaff
Poids : 110 Mo
Affiliation réseau : Game Center

 

Note FunTouch.net : 7/10

Télécharger ce jeu

  • commentaire(s)
  • Envoyer
  • Imprimer
  • Haut de page